1 déc. 2015

Nom de code : Blackbird, tome 2 - Game Over



V.O. : Deadfall
Auteure : Anna Carey
Nationnalité : Américaine
Traduction : -
Editions : Bayard
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 278 pages
Date de parution : 05 Novembre 2015


"


A travers la ville s’organise un jeu macabre où des gens riches chassent de jeunes paumés pour le simple plaisir de tuer. Seule issue pour les proies, fuir et s’associer aux bonnes personnes.

Imaginez… Deux semaines plus tôt, vous vous êtes réveillé(e) sur les voies du métro de Los Angeles, totalement amnésique. La seule chose que vous saviez, c’est que des gens essayaient de vous tuer. Dans une course éperdue à travers les rues de la ville, vous avez mené votre petite enquête, et découvert que toute cette histoire n’est qu’un jeu. Un jeu macabre. Des gens pleins aux as chassent des jeunes comme vous – des paumés – pour le simple plaisir de tuer. Une entreprise leur offre ce service : AAE. Votre seule issue : fuir. À la gare, vous avez retrouvé le garçon qui hantait vos rêves et vos bribes de souvenirs. Il s’appelle Rafe, il était avec vous sur l’île où les chasseurs vous avaient d’abord lâchés, pour vous traquer comme des bêtes, avant d’effacer votre mémoire et de poursuivre le jeu « dans votre environnement naturel ». Rafe a mieux résisté que vous à la drogue qui a gommé vos souvenirs. Il sait votre nom : Lena. Il sait aussi qu’à New York vit une autre cible : un certain Connor. Vous partez donc vers la grande ville. En vous associant à Connor, vous espérez continuer votre enquête sur AAE et peut-être démanteler le réseau. Mais, lorsque vous arrivez à New York, vous constatez que des chasseurs vous y ont suivis. Et ils viennent de tuer Connor… Le jeu continue ; au moindre faux pas de votre part, tout sera perdu.

"


En Avril dernier, sortait le premier tome de cette saga. D'abord intriguée par sa couverture, mais aussi le rebord de ces pages d'un rouge vif... Ce volet-ci est dans la continuité de la saga, mais cette fois avec une bordure verte et l'aventure ne s'arrête pas ici. 

Comme son prédécesseur, la narration est unique ! Pas de "Je me réveille", ni de "Elle se réveille", mais bien "Tu te réveilles. Tu as tout oublier. On veut te tuer.", quoi de mieux pour entrer sans difficulté dans l'histoire ! 
Bien que l'on connaisse quelques détails sur ce qui lui arrive, le personnage principal ne se souvient pas de grand chose, une parfaite inconnue pour elle-même jusqu'à ce qu'elle retrouve Rafe, ce jeune homme qu'elle voyait en rêve, qu'elle finit par retrouver (enfin c'est lui qui la retrouve) et qui lui apprendra tout ce qu'il sait sur elle, Léna. Un rapprochement se fait entre les deux, ce que je trouve normal, elle ne connaît que lui, n'a confiance qu'en lui, chose inévitable, mais brusquement stopper ... A ce propos, petit message à l'auteure, si elle me lit : POURQUOI ?! Je suis si ... Enfin, tellement ... Vous me comprenez ? Non ? Alors foncez lire et découvrir.

Le répis de Rafe et de Léna est donc de courte durée, très vite rattrapés par le chasseur, ils doivent fuir. Transportée dans les scènes de courses poursuite, la lecture se fait encore plus facilement et rapidement. Il faut dire que 278 pages, ce n'est pas un gros pavé, ni même un pavé tout court, mais l'histoire étant prenante, addictive, j'ai dévoré ce livre en à peine deux heures ... Le pire, c'est d'arriver à la fin, d'assimiller ce que l'on vient d'apprendre et se dire que ce n'est absolument pas terminé ! L'auteure et Léna nous réserve encore beaucoup de surprises, de rebondissements et je veux, j'ai besoin de la suite ! Savoir comment Léna va se dégager de tout ça ... Bref, vivement la suite !

Je remercie Dorothée et toute l'équipe de Bayard Jeunesse pour cet envoi, une saga qui permet aux plus jeunes de découvrir le thriller sans avoir une histoire trop farfelu ! Anna Carey accorde parfaitement bien une histoire tordue pour les plus jeunes, elle mérite donc d'avoir son succès.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺