24 juin 2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #241





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

 

~ Lectures du moment ~ 





Couverture Parish




La brillante scientifique Melinda Caster a découvert une nouvelle souche de virus qui développe l’intelligence animale bien au-delà des facultés humaines, allant jusqu’à leur donner des capacités presque surnaturelles. Lorsque son laboratoire est cambriolé et ses recherches mises en danger, l’A.L.F.A. dépêche l’agent Parish Hamel, un métamorphe jaguar, pour enquêter sur l’affaire. Mais l’importance de cette découverte est peu de chose comparée à celle que fait Parish : que celle qu’il doit protéger est son âme sœur…











~ A Lire par la suite ~
  

Et vous ?

22 juin 2019

Charley Davidson, tome 8 - Huit tombes dans la nuit

Couverture Charley Davidson, tome 08 : Huit tombes dans la nuit


Auteure : Darynda Jones
Editions : Milady
Collection : -
Nombre de pages : 379 pages
Date de parution : 22 Janvier 2016
Format : Poche








VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C'EST MOI.

Avec douze chiens de l'enfer à mes trousses, il n'y a qu'un seul endroit où je pouvais me réfugier : un vieux couvent à l'abandon. Mais m'y terrer pendant des mois, enceinte jusqu'aux oreilles, n'a rien d'une sinécure. D'autant que Reyes semble malade même s'il me jure qu'il va bien. Heureusement, je ne manque pas d'amis. Et j'aurai bien besoin d'eux, parce que ce qui s'annonce a de quoi surprendre n'importe qui, même moi !
"


Oui, oui, oui ! Je suis bien en retard dans mes chroniques de cette saga. J'ai bien lu ce roman, mais fin d'année dernière ... Il y a six mois. Tout va bien ! Comme quoi les changements dans ma vie privée ont fait des dégâts sur le blog. Bref ! L'histoire est assez présente en tête donc, je vais quand même vous en parler.



Comme toujours, Darynda Jones se lâche avec une Charley encore plus remontée contre ses ennemis et cette fois, c'est une meute de toutous pas forcément mignons qui lui court après ! De quoi bien s'amuser. Et puis, si elle n'avait que cela comme souci, je pense qu'elle serait ... aux anges ? ☺
Forcément, on retrouve les mêmes ingrédients que les tomes précédents pour autant d'humour, de rebondissements et même si cela peut faire rébarbatif, je ne m'en lasse jamais ! Au contraire, je suis continuellement happée par l'histoire et une fois le nez sortie de là, j'y pense encore et toujours en décomptant les "dodos" (Oui, déformation de mon rôle de maman) avant le prochain tome. Suis-je accro ? Ouaip ! Et pas forcément envie de me soigner.



Bien sûr, de nouveaux éléments apparaissent au fil du tome et je dois dire que ces derniers sont hautement intéressants et promettent de belles suites ! Huit tomes sur treize ... La fin approche ! Et je triche un peu, car à l'heure actuelle, deux autres tomes sont lus et s'apprêtent à être publié sur le blog. Je suis donc entre tristesse et impatience, un bon mélange qui rend dingue !!









- Les autres tomes -

 Couverture Charley Davidson, tome 02 : Deuxième tombe sur la gauche Couverture Charley Davidson, tome 03 : Troisième tombe tout droit Couverture Charley Davidson, tome 04 : Quatrième tombe au fond Couverture Charley Davidson, tome 05 : Cinquième tombe au bout du tunnel Couverture Charley Davidson, tome 06 : Au bord de la sixième tombe Couverture Charley Davidson, tome 07 : Sept tombes et pas de corps 

19 juin 2019

Leonora Kean, tome 1 - Chasseuse d'âmes

Couverture Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d'âmes

Auteure : Cassandra O'Donnell
Editions : Pygmalion
Collection : -
Nombre de pages : 399 pages
Date de parution : 27 Mars 2019
Format : Semi-Poche








Vivre, quand on a seize ans, au sein d'un clan de sorcières sociopathes n'est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis. 

Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau. 

Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre. 

Parce qu'on peut dire ce qu'on veut : la patience, chez nous, n'est décidément pas un trait de famille...
"


Oui, oui, oui ! Il m'était impossible de passer à côté de cette sortie, en tant que grande fan des écrits de Cassandra O'Donnell, mais aussi en tant que fan de Rebecca Kean, les aventures de sa fille, Leonora, étaient incontournable pour moi !


La demoiselle étant un personnage clé et aussi charismatique que Rebecca, je n'ai pu qu'apprécier la retrouver dans un quotidien qui est le sien. Je ne sais pas si une lecture indépendante de la série de base peut se comprendre aussi facilement qu'avec les six tomes lus, car nous suivons quand même son évolution, sans parler de sa nature surnaturelle (bien expliquée ici), mais le fait d'expliquer son "job" est, à mon sens, juste survolé. En tout cas, j'ai fortement apprécié qu'elle se mette en avant ainsi, toujours aussi forte tête et bien accompagnée, solide face à un entourage des plus agaçants ! 
En effet, étant une "hybride" ou un "monstre" pour les autres jeunes du clan Vikaris, elle a bien du fil à retordre. Même côté adulte, ce n'est pas forcément sa grand-mère qui lui fait passer un bon moment ...




Que ce soit dans son ensemble ou dans ces détails, je garde un très bon souvenir de cette lecture et je ne peux que conseiller aux adeptes de la série Rebecca Kean, afin de suivre quand même quelques évolutions dans le fluff (l'histoire globale) (désolée, une déformation à force d'entendre mon homme utiliser ce mot), mais je pense que ce tome peut fortement attiré le jeune public pour goûter au genre littéraire en compagnie d'une héroîne badass-en-devenir, des créatures surnaturelles en veux-tu, en voilà, des personnages secondaires attachants et une belle entrée en la matière concernant les personnages qui tombent comme des mouches ! Ce détail, habituel dans la bit-lit, car un méchant qui ne fait pas de dégâts, bah il n'est pas dangereux ! J'ai trouvé qu'ici, c'était d'autant plus électrochoc quand on repense aux victimes et leur profil. 



En clair, ce nouveau roman de Cassandra O'Donnell est un régal comme ces prédécesseurs, et pour le coup : pour tout public ! Enfin, je m'entends ... N'allez pas le lire à un enfant de 5 ans pour l'histoire du soir !! Quand même !! 
Je suis toute aussi impatience de découvrir la suite de Leonora, comme celle de Rebecca et je ne manquerais AUCUN tome ! Donc à bientôt, pour une nouvelle chronique ...




17 juin 2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #240





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

 



~ Lectures du moment ~ 


~ A Lire par la suite ~
  

 Couverture La peau des hommes

Et vous ?

15 juin 2019

Le monde de Meg Corbyn, tome 1 - Le lac d'Argent

Couverture Le monde de Meg Corbyn, tome 1 : Lac argent


Autrice : Anne Bishop
Editions : Milady
Collection : -
Nombre de pages : 522 pages
Date de parution : 20 Février 2019
Format : Poche





Le territoire contrôlé par les Autres n'est pas soumis aux lois humaines, et nul ne devrait jamais l'oublier… Après son divorce, Vicki DeVine a repris un vieil hôtel abandonné sur les rives du lac du Silence, dans un village où rien ne sépare les humains des Autres. Dans un endroit dépourvu de frontières, nul n’est jamais sûr de qui l’observe, tapi dans l'ombre. Vicki espérait reconstruire sa vie. Mais quand sa cliente, Aggie Crowe, découvre un cadavre, les policiers voient en Vicki une coupable idéale en dépit des indices montrant qu'aucun humain n'a pu commettre le crime. Tandis que Vicki et ses amis cherchent à découvrir la vérité, des forces anciennes s'éveillent, dérangées par l'agitation qui règne sur leur domaine…

"

Il y a maintenant trois ans, j'ai découvert Anne Bishop grâce au premier tome qui nous faisait découvrir l'Enclos, Simon et Meg ♥ Depuis, j'ai été hapée par chaque tome et même si le tome 5, dernier de la première saga, m'a laissé un petit goût, je n'ai pas hésité à lire celui-ci, une sorte de spin-off, se déroulant dans la même "dimension", mais pas dans le même lieu. Cela signifie donc que de nouveaux personnages font leur apparition ! 


Par exemple, notre héroïne, Vicki de Vine, de nature humaine et faisant son entrée sur les rives du lac du Silence dont les Autres ont le "contrôle". Sa nature humaine est donc sa bête noire afin de mener une vie tranquille, mais fait notre bonheur en tant que lecteurs, car nous jaugeons son mental et sa capacité à se faire petite dans les bons moments ... Ou pas. Alors qu'elle reprends un hôtel laissé à l'abandon, peu de temps après l'ouverture, un meutre est commis en ces lieux, ce qui va chambouler la communauté et la vie de tous.



Même si ma lecture date un peu, j'ai tardé à en parler, car je souhaitais faire une relecture en espacant les deux instants afin de voir si ma première impression était la bonne. Je dois dire que dans l'ensemble, je suis d'accord avec moi-même (impressionnant, hein !) et j'affirme qu'Anne Bishop a un talent de fou ! On se plonge (et replonge) avec aisance dans son univers tant c'est bien expliqué dans les détails, afin juste ce qu'il faut, sans encombrer d'informations le lecteur. Ce premier opus d'une nouvelle série met donc l'eau à la bouche et j'ai hâte de poursuivre, mais pour le moment, la patience sera notre aliée ☺



12 juin 2019

La guerre des papilles

Couverture La guerre des papilles

Auteure : Lucie Castel
Editions : Harlequin
Collection : &H
Nombre de pages : 299 pages
Date de parution : 06 Mars 2019
Format : Numérique





L’amour est la plus belle des gourmandises

Chocolat contre pâtisserie.
Castelli contre Palazzo. 
Lucas contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucas Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucas veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !
"


Je ne m'en cache jamais, tout ce qui touche aux histoires autour de la nourriture, c'est un léger faible littéraire ♥ alors comment résister à ce nouveau roman de Lucie Castel qui m'a déjà fait craquer avec Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ?


Dans cette nouvelle aventure, nous suivons Catalina, alias Cat, qui après quelques années dans la magnifique région de Bretagne (Bretonne pure souche donc je ne peux qu'approuver !), elle décide de retourner aux sources : La Corse, afin de reprendre les rênes de la boutique de son grand-père. Le hic ? La rivalité du secteur et notamment celui juste en face : Lucas Castelli. La demoiselle est pleine de resource et une niac incroyable ! Je dois dire que ce n'est pas pour me déplaire, une héroïne au mordant comme Cat, c'est ce que j'adore, peu importe le genre de l'histoire. Je dois dire que dans une romance, c'est d'autant plus agréable, car cela ne fait pas "Princesse à sauver" et donc plus intéressant à regarder. 


J'ai tout simplement adoré cette histoire ! Elle contient tout ce qu'il faut pour faire passer un agréable moment : Des personnages attachants, des scènes hilarantes, des décors splendides, une sacrée touche d'humour avec quelques clichés corses mis en avant et tout ceci grâce à une plume magnifique. Lucie Castel m'entraîne sans aucun soucis dans son monde et je glisse à travers ses mots ♥ Deuxième roman que je lis d'elle, deuxième roman qui frôle le coup de coeur, car j'attends toujours une deuxième lecture pour confirmer cela ☺ Mes deux lectures étant en numérique, j'envisage fortement de les prendre en format papier et ainsi les exposer dans mes bibliothèques. Une auteure qui grimpe donc dans la catégorie "A lire sans modération" et dont je suivais les prochaines parutions d'un oeil impatient ☺



10 juin 2019

| Blog Tour : Chronique + Concours | Secret McQueen, tome 1 - Secret débarque


Couverture Secret McQueen, tome 1 : Secret débarque

Auteure : Sierra Dean
Editions : Alter Real
Collection : -
Nombre de pages : 320 pages
Date de parution : 04 Mai 2018
Format : Numérique





Secret Mc Queen trouve que sa vie a des allures de mauvaise blague. Abandonnée à la naissance par une mère loup-garou, embauchée à l’adolescence par le conseil des vampires de New York pour tuer des hors-la-loi, Secret est à cheval entre ces deux univers sans réellement appartenir à aucun des deux. À vingt-deux ans, elle s’est forgée une vie aussi normale que possible pour une tueuse à gage.

Quand un de ses vieux ennemis ressurgit de son passé avec la ferme intention de la tuer, elle n’a plus le choix : elle doit puiser dans les ressources de son double héritage pour sauver sa peau et celle des habitants de sa ville, le seul endroit où elle se sent chez elle. Et comme si ça ne suffisait pas, il lui faut aussi gérer Lucas Rain, le Roi des loups-garous de la Côte Est, qui semble penser qu’ils sont destinés l’un à l’autre. Dommage que Secret se sente aussi attirée par Desmond, le bras droit de Lucas...
"


Suite à un appel aux blogueurs/blogueuses par Melliane du site Between Dreams and Realities, je me suis lancée dans la lecture du 1er tome de Secret McQueen écrit par Sierra Dean et publié chez nous par Alter Real. Non seulement c'était une découverte de l'auteure, mais aussi de la maison d'édition !
En toute franchise, je ne sais pas si la couverture m'aurait attiré en librairie, c'est pourquoi je me suis surtout basée sur le résumé pour proposé ma candidature. J'ai trouvé qu'elle faisait plus 'romance' que 'bit-lit' et après la lecture, je comprends la couverture et je la trouve, du coup, très simple et suffisante !



Que puis-je vous dire sur ce premier tome ?


Tout d'abord, Secret. Outre le fait que j'ai eu un peu de mal avec son prénom, je dois dire qu'en le disant avec l'accent cela passe mieux que notre secret français ! C'est un personnage au caractère des plus trempés, digne des héroïnes badass comme Anita Blake, Charley Davidson ou plus récemment Madeline Black (Black Wings). Sa particularité ? C'est une hybride : Mi-vampire, mi-lopu garou. Comment est-ce possible ? L'histoire nous est expliqué et j'ai trouvé l'idée géniale, parfaitement tenue tout au long du tome et qui, pour la suite, promet pas mal de soucis pour notre héroïne. Son entourage est tout aussi attachant qu'elle, même Lucas Rain, l'un des rares bad boys que j'apprécie, malgré quelques petits clichés, l'ensemble du personnage reste attachant ! 




Je dois dire que, pour moi, tout le charme se fait aussi dans la plume de Sierra Dean qui nous embarque dès la première page et jusqu'au bout. J'ai eu du mal à poser ma liseuse pour faire autre chose et j'ai dû attendre de terminer ma lecture pour en faire une autre alors que parfois je peux faire deux lectures en parrallèle ... C'est pour dire ! Addict mode : On. Afin d'appuyer ce propos, Melliane nous offre un petit extrait !


"

Quand j’entrai, j’ouvris la bouche pour parler, mais la surprise fut telle, que ma langue se colla à mon palais et refusa de former des mots. Une jeune femme se tenait derrière un grand bureau en bois et me tournait le dos. Elle venait de briser une vitrine qu’on avait montée contre un mur, entre deux étagères. Elle parcourait son contenu du regard, ignorant les éclats de verre qui lui entaillaient les mains. Si j’en croyais les jurons qu’elle laissait échapper, ce qu’elle cherchait ne se trouvait pas ici.
Elle ne ressemblait à aucun cambrioleur de ma connaissance. L’obscurité m’empêchait de distinguer les détails les plus subtils, mais je n’avais jamais vu une criminelle aussi banale qu’elle. Légèrement grassouillette, elle avait avec un carré très scolaire qui lui arrivait aux épaules et elle était habillée comme une étudiante d’université. J’aurais plutôt vu cette fille dans une salle de classe.
J’avais fait une entrée discrète ; mais, quand je m’approchai, mes bottes craquèrent en marchant sur les débris tombés du bureau et elle fit volte-face, des morceaux de roche dans la main.
Toutes mes remarques acerbes moururent dans ma gorge.
Ses yeux, que je n’aurais pas dû distinguer aussi bien dans le noir, luisaient chaque seconde davantage comme des charbons ardents, rouge orangé. Ses pupilles ne paraissaient pas normales non plus, mais j’étais tellement absorbée par ses iris brûlants que je ne pouvais plus penser à autre chose.
La fille gronda. Pendant toutes mes années à courir après des monstres, je n’avais jamais rien entendu de tel. Le grognement envoya un signal d’avertissement à mon estomac, mes tripes se contractèrent nerveusement. Mes mains ne bougèrent pas.
— Pose les pierres, lui ordonnai-je.
Quoi qu’elle cherche, j’étais certaine que je ne voulais pas qu’elle l’obtienne. Mais j’aurais dû être plus précise sur le « comment » poser les pierres, car elle les lança dans ma direction avec une force étonnante.
Je dus lever les mains, le pistolet et tout le reste, pour bloquer l’assaut, mais malgré cela, une des pierres me percuta le front, juste au-dessus du sourcil. L’incident ne dura que deux ou trois secondes, mais lorsque je relevai les yeux, elle s’était déjà mise en mouvement.
Elle se déplaça avec la rapidité inquiétante d’un être surnaturel. J’engageai une balle dans la chambre, et stabilisai le pistolet, essayant d’anticiper où elle allait se trouver pour que la balle puisse l’atteindre, puis je tirai. Son hurlement me montra que j’avais mis dans le mille. Quand elle s’immobilisa, il n’y avait plus qu’un mètre entre nous et elle pressait son épaule ensanglantée. Mais ce n’était pas sa blessure qui l’intéressait. Ses yeux rouges qui brillaient comme un feu déchaîné me fixaient avec une intention meurtrière.
La fille gronda de nouveau et trébucha en arrière.
— Je n’oublierai pas ce que tu viens de faire, me promit-elle avant de se jeter par la fenêtre.
Le verre et le cadre de la fenêtre explosèrent, la fille sembla bouger au ralenti, s’envolant dans le ciel sombre. Le vent froid s’engouffra par l’ouverture, et ramena mes boucles lâches contre mes joues pour ensuite les plaquer sur mes yeux comme un bandeau. Je les repoussai hors de mon champ de vision et me précipitai à la fenêtre. Tout en examinant le trou béant, je maintins mon arme en place : je devais me tenir prête.
Le sol était jonché de bris de verre, qui scintillaient dans l’atmosphère glacée de la nuit, mais il n’y avait aucun signe de la fille.
— Qu’est-ce que…

Le bruit de la vitre brisée avait à peine quitté mes oreilles que l’alarme du musée se déclencha.

"


Et ce n'est pas le meilleur moment du tome. La suite, c'est une explosion de personnages, de rebondissements, de situation cocasse, drôle, un brin de 🔞 bien dosé par rapport à certains romans. A mes yeux, ce premier tome regroupe ce qu'il faut pour une superbe lecture et attise parfaitement ma curiosité quant à la suite de la saga, le tome 3 étant disponible depuis trois jours déjà ! De quoi passer un bon été à rattraper mon retard ♥
J'aimerais tellement que vous puissiez le découvrir ... Ah ... On me dit dans l'oreillette que c'est possible ?! Mais oui, un concours se lance ! Dès aujourd'hui et jusqu'au 23 Juin (la saint Audrey, le monde est bien fait !). Pour participer, il suffit simplement de cliquer par ici et suivre les instructions. 


Bonne chance 🍀

C'est Lundi, que lisez-vous ? #239





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

Couverture Secret McQueen, tome 1 : Secret débarque  

~ Lectures du moment ~ 

 Couverture Hybrides, tome 6 : Colère

~ A Lire par la suite ~
  
 

Et vous ?

8 juin 2019

Et tu entendras le bruit de l'eau

Couverture Et tu entendras le bruit de l'eau

Auteure : Sophie Jomain
Editions : Harlequin
Collection : &H
Nombre de pages : 378 pages
Date de parution : 06 Mars 2019
Format : Numérique





Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au « Bruit de l’eau », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

"


Pour ce roman, c'est en suivant l'auteure sur les réseaux sociaux (en tant que grande fan) que j'ai pu pré-craquer sur cette parution. En le croisant sur NetGalley, je me suis dit que c'était une bonne façon de succomber et de vous en parler ♥ Je remercie donc NetGalley et Harlequin pour cette opportunité ☺



La plume de Sophie Jomain nous entraine, cette fois-ci, auprès de Marion alias Fendie, journaliste douée dans son domaine et toujours à l'affût d'un scoop ! mais elle atteint sa limité et décide de prendre un gros bol d'air frais et se rapprocher d'un coin calme, paisible, proche de la Nature. Pendant son séjour, elle fera la connaissance de plusieurs personnages, tout aussi attachant (qu'elle) les uns que les autres et parfois totalement éloigné d'elle. Je pense notamment à Ben, personnage clé, d'abord brute, qui ne mâche pas ses mots, mais qui, au fond, n'a rien de mauvais et laisse son vrai visage s'apprécier au fil des pages et des rencontres. 


Ce roman n'a rien d'une romance sur un plateau d'argent, c'est plutôt et avant tout, un gros cri concernant notre acutalité : La planète, les obligations de chacun à l'heure actuelle, etc. Je pense que nous sommes un peu tous comme Marion : On se fixe des objectifs pour entrer dans le moule de la société, toujours plus. On ne prends pas le temps de souffler et encore moins d'écouter notre planète qui se meurt. Oui, ce discours est de plus en plus fréquent, car les limites de notre boule bleue se réduisent considérablement. Il est quand même très agréable de voir que la Nature nous apporte tellement, surtout une zénitude qui ne se calcule pas, mais s'apprécie. C'est ce que tente de nous transmettre Sophie Jomain, au travers ces personnages, cette mise en scène autour d'eux pour nous prévenir, nous aider, nous faire voyager, nous ouvrir les yeux.



Une lecture qui reste dans les mémoires, une idée qui mérite d'être transmise, donc à lire sans aucune modération, été comme hiver et crier ensemble face à la détresse de notre mère Nature ♥