29 mai 2019

La nouvelle

Couverture La nouvelle

Auteure : Cassandra O'Donnell
Editions : Flammarion
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 128 pages
Date de parution : 06 Mars 2019
Format : Semi-Poche





Haya et sa famille viennent de Syrie. Ils ont dû fuir la guerre et se sont donc rendus en France, dans un village breton. Haya entre au collège et doit faire face à la méchanceté et au racisme de certains collégiens. Heureusement, son nouvel ami Gabriel la soutient et lui permet de vivre plus sereinement son arrivée dans ce nouveau pays.

"


Depuis Rebecca Kean, je suis attentivement Cassandra O'Donnell, même dans ses parutions jeunesse - et j'ai même pas honte d'apprécier ! Nah - donc La nouvelle était évidemment une lectutre au programme cette année. Grâce à ma chère Mira, j'ai eu l'occasion de le lire très rapidement et : Woaw.





Nous suivons Haya dans une nouvelle classe au fin fond de la Bretagne. J'adore et je défends ma région bec et ongle quand on y fait référence et, pour le coup, la représentation qui est faite n'est pas entièrement fausse : Les bretons sont racistes. Je parle des bons bretons, aussi jeunes que les pierres de Carnac ! L'image typique des trois Mam' Goudig de la publicité Tipiak. J'ai déjà eu un brin d'empathie pour cette demoiselle qui se retrouve parmi les descendants de cette génération qui repousse tout ce qui n'est pas breton, et Haya étant syrienne.... Elle devient la cible de moquerie de la plupart de ces camarades. J'ai été super contente de croiser Garbiel, l'un de rare et seul à le soutenir, face à ses "amis". Son incompréhension face aux personnes qu'il cotoie est assez effacé par sa curiosité autour d'Haya et son histoire. C'est ainsi qu'elle met en avant le quotidien de milliers de personnes à l'heure actuelle et depuis des décennies. 




Est-ce que je dois dire que l'émotion est assez présente ? Celle qui te met la petite larme au bord de l'oeil et qui te fait réfléchir. Non seulement sur ce qu'il se passe, mais aussi sur l'image et l'exemple que tu donnes aux plus jeunes. On ne se le cachera pas plus : Si les enfants ont des propos racistes, humiliants, c'est qu'ils l'ont entendus autant de fois qu'il faut pour l'encrer dans leurs têtes et l'associer à ceux qui sont différents d'eux. Cela est aussi démontrer par Gabriel, ses parents et sa grand-mère. D'ailleurs, le personnage de la grand-mère est un amour ! Et son secret est aussi captivant qu'émouvant.





Je crois bien que le seul "soucis" est que le roman soit aussi court. Une petite centaine de pages, c'est beaucoup trop court pour moi ! mais en me disant que le roman est destiné au jeune public, facilement dès 8 ans, je trouve que c'est déjà super bien de les faire tenir aussi longtemps, tout seul et surtout de leur transmettre des valeurs ainsi ! En leur montrant le côté sombre du racisme, en leur montrant qu'un seul être acceptant la différence et de passer au dessus, peu aider des âmes innocentes à surmonter un lourd passé et apaiser son avenir. Il y a bien d'autres messages, bien entendu, mais si je me lance, je vous raconte tout et, pour le coup, c'est réellement à découvrir ! Une lecture dès 8ans et jusqu'à 99 ans, sans problème ♥ A lire, relire, faire partager sans aucune modération ☺




27 mai 2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #237





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

Couverture Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d'âmes   


Semaine à mille : 1 072 / 1 000 pages


~ Lectures du moment ~ 




~ A Lire par la suite ~
  
 Couverture Alex Craft, tome 3 : Amnésie



Et vous ?

25 mai 2019

La Légende des Klungs, tome 1 - Le dompteur de pluie

Couverture La légende des Klungs, tome 1 : Le dompteur de pluie

Auteur : Wendall Utroi
Editions : Auto-Edition
Collection : -
Nombre de pages : 305 pages
Date de parution : 26 Mars 2019
Format : Numérique





Vous êtes-vous posé la question de savoir ce que serait votre vie si vous aviez toujours, oui toujours, respecté les règles ? Ce matin là, Kalyn n’y a pas songé une seule seconde, et sur un coup de tête, ou poussé par on ne sait quelle impulsion, il a bravé les interdits. Pouvait-on imaginer que cette action, si futile soit-elle, puisse transformer une vie et de nombreuses autres ? On pourrait appeler cela, l’effet papillon, ou le destin, ou la chance. Moi, je crois qu’il s’agit d’une phase de l'évolution. Pour quel devenir ? La ruine, le chaos, le renouveau ou la gloire. Tout peut si vite basculer dans un monde où votre survie ne tient qu’à un fil.

"

Il y a quelques semaines, Wendall Utroi passait une annonce sur son compte Twitter, à la recherche de chroniqueurs pour son roman. La curiosité n'étant pas toujours un vilain défaut, j'ai craqué grâce au résumé et la couverture.


J'ai beaucoup apprécié l'univers dans lequel Wendall Utroi nous plonge ! Nous avons là, les bases d'une bonne histoire fantasy : Kalyn a toujours respecté les règles, pas une seule fois il ne les a enfrein et pourtant, ce matin là, il décide d'y aller à leur encontre. C'est alors qu'une belle aventure commence pour lui : Des paysages qu'il ne connaissait absolument pas, de même pour les dangers qu'il rencontre, des personnages tantôt attachant, tantôt dangereux. Pourtant, cela n'a rien d'une histoire basique et bâteau !


Comme je le disais, il ne s'agit là (mon résumé) qu'une base d'une histoire fantasy, Wendall met son grain de sel, sa plume et personnalise tout ceci pour nous offrir un premier tome assez dingue, qui m'a rendu accro assez rapidement. J'ai eu l'effet horrible du "Allez, encore un chapitre et je fais autre chose". Finalement, j'ai laissé traîné mes tâches ménagères, j'ai quand même fait la cuisine pour mes enfants, mais je ne pouvais pas faire autre chose tant que l'histoire n'était pas terminé.


J'ai beaucoup apprécié voyager aux côtés de Kalyn, découvrir son monde avec des yeux innocents, tel un enfant dans un monde cruel. Le seul petit hic de tout ça, et ce n'est en rien la faute de l'auteur, c'est bien un défaut de toute lecture numérique : Le lexique à la fin. Au format papier, cela est agréable de passer du lexique au point où nous sommes, mais sur liseuse, c'est une misère sans nom ! Il en est de même pour la cartographie en début de roman. Après, cela peut être bidouillé sur liseuse, mais avec mes deux mains gauche, je risque de faire planter ma liseuse !! Je me suis quand même débrouillée pour ne pas louper une seule ligne importante de l'histoire. Quand on veut, on peut !!


22 mai 2019

Quand l'amour s'en mail

Couverture Quand l'amour s'en mail

Auteure : Tamara Balliana
Editions : Montlake
Collection : -
Nombre de pages : 303 pages
Date de parution : 07 Mai 2019
Format : Numérique





Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?
"

En me baladant sur NetGalley, mon regard s'est posé sur ce roman et je remercie les éditions Montlake ainsi que NetGalley pour avoir accepté ma demande ! Une romance qui fait du bien et parfaite pour les beaux jours qui arrivent ☺



Les rencontres sur internet, on connait tous : On a déjà lu sur ce sujet, on le croise dans les films ou, plus personnellement, on l'a vécu. Mais c'est surtout avec une certaine intention de le faire. Pour Solène c'était une (belle) erreur ! En tant que demoiselle d'honneur, elle est LA personne qui doit organiser l'enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie et alors qu'elle pense échanger avec Léo, la soeur de la mariée, le destinataire n'est finalement pas le bon. La correspondance entre LE Léo et Solène se fait innocente au début, pour ensuite devenir plus sérieuse et une belle romance, mais Solène se braque et refuse de le rencontrer. Pourquoi ? C'est ce que le jeune homme est bien décidé à le savoir.



il faut dire qu'on est rapidement embarqué dans l'histoire grâce aux deux protagonistes qui sont très attachant, bien plus humain que d'autres personnages. Ils ont des doutes, des joies, des délires, une longueur d'onde entre les deux qui les poussent l'un vers l'autre et pourtant ... Un souci tracasse Solène. A-t-elle raison ? A-t-elle tort ? Je pense que l'on ne peut pas tous la juger de la même manière, car de notre vécu, nous n'aurons pas le même ressenti sur son choix. 
Léo, quant à lui, est un des rare personnages masculin où je n'ai pas eu trop de mal à m'y faire. Il ne rentre pas trop dans les clichés du mec parfait, sûr de lui, tout du prince charmant qui peut être croisé dans les romances. Une belle surprise qui m'a fait très vite accroché à cette romance naissante, souhaitant de tout coeur que ces deux êtres passent à l'étape du virtuel !



Je dois dire que c'est le premier roman de Tamara Balliana que je lis donc je ne savais ABSOLUMENT PAS à quoi m'attendre et donc une histoire basique d'une rencontre sur Internet devient une enquête de fou, mais tellement agréable à suivre ♥
Est-ce que l'on peut donc dire qu'entre l'auteure et moi, c'est une belle découverte grâce à Internet ? Je vous laisse choisir la réponse !



20 mai 2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #236





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

Couverture Phobos, tome 1 Couverture Charley Davidson, tome 10 : Dix tombes pour l'enfer



~ Lectures du moment ~ 


Couverture Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d'âmes


Vivre, quand on a seize ans, au sein d'un clan de sorcières sociopathes n'est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis. 
Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau. 
Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre. 
Parce qu'on peut dire ce qu'on veut : la patience, chez nous, n'est décidément pas un trait de famille...









~ A Lire par la suite ~
  






Et vous ?

18 mai 2019

Les fleurs sauvages

Couverture Les fleurs sauvages

Auteure : Holly Ringland
Editions : Fayard
Collection : Mazarine
Nombre de pages : 425 pages
Date de parution : 02 Mai 2019
Format : Grand





Lorsqu'une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère qu'elle ne connaît pas. Quittant le bord de l'océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d'Australie. 

Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu'ils se font trop douloureux. 

Mais l'histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite fille. Une sorte de fatalité semble accabler les femmes de leur famille, aussi June préfère-t-elle tenir Alice à l'abri de la vérité, quitte à la tenir à distance de l'amour.

Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu'il y a des histoires que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir et inventer l'histoire la plus importante de toutes : la sienne...
"

Embarquement immédiat pour l'Australie ! Grâce à Holly Ringland, ce voyage a été entièrement possible.


Nous suivons Alice, neuf ans, qui se prend de plein fouet un drame familial et dois vivre chez June, sa grand-mère maternelle. Dès ce début, nous sentons qu'il y a des secrets que June protège et les années passent, Alice comprend cela également, c'est alors que nous plongeons avec elle dans les secrets de la famille Hart.
Ce roman est donc un appel au voyage dans plusieurs sens ! Celle d'une famille et des répercussions que cela engendre. C'est la trame de cette histoire et c'est menée d'une main de maître ! Holly Ringland nous mène au point où nous SOMMES Alice, nous ne savons rien de plus et chaque détails est devant notre nez, pourtant, c'est un bouleversement de l'apprendre. 


L'autre voyage, c'est bien pour celui de l'Australie en lui-même. Un pays que je rêve de visiter et l'auteure le décrit avec une telle finesse que je pouvais imaginer les décors, les ambiances, il ne me manquait que la chaleur qui lui est associée. Un jour peut-être !
Petite note aussi très agréable, chaque chapitre porte le nom d'une fleur sauvage du pays, sa description et toutes les informations que l'on doit connaître sur elle. C'est également par ce moyen que le titre prend tout son sens.


Cette lecture m'a fortement chamboulée, pourtant cela fait maintenant plusieurs jours que ma lecture est terminée. L'envie d'y replonger se fait forte et je me le garde pour une relecture ! Ce n'est pas souvent, surtout que le roman sort totalement de mon domaine de prédilection, c'est pour dire ! Je ne peux que conseiller ce roman et ainsi se laisser guider par les mots d'Holly Ringland ♥


15 mai 2019

Le chien de Madame Halbertstadt

couverture du livre Le Chien de Madame Halberstadt

Auteur : Stéphane Carlier
Editions : Le Tripode
Collection : Contemporain
Nombre de pages : 174 pages
Date de parution : 04 Avril 2019
Format : Semi-Poche





Baptiste, écrivain, a connu des jours meilleurs. Son dernier roman a fait un flop, sa compagne l’a quitté pour un dentiste et, à bientôt quarante ans, il est redevenu proche de sa mère. Il passe ses journées à déprimer chez lui en culotte de survêtement molletonné… Jusqu’à ce que Madame Halberstadt, sa voisine de palier, lui demande de garder son chien quelques jours.

"

Ce roman n'est pas un roman classique parmi mes lectures et pour cela, je remercie l'Agence Anne & Arnaud, ainsi que les éditions Le Tripode qui ont eu la gentillesse de m'envoyer un exemplaire ! 
Avec ces 175 pages, Le chien de Madame Halberstadt peut être classé dans "roman rapide à lire", mais c'est surtout son histoire légère qui permet une lecture simple et rapide. Néanmoins, la pâte n'a pas prise avec moi ... 



Le résumé n'est pas mensonger, nous suivons bien Baptiste en pleine dépression suite au classement de son dernier roman sur le site Amazon. D'ailleurs, le premier chapitre nous décris bien les tragédies que cela entraîne autour de lui. A peine le chapitre deux entamé, Croquette, le chien de sa voisine fait son apparition et la vie de notre auteur dépressif commence à changer : Classement Amazon, rencontres ... Le chien serait-il porte-bonheur ? 
Ce n'est pas le fait que tout se bouscule rapidement dès l'arrivée de notre ami à quatre pattes, d'ailleurs heureusement car en aussi peu de pages, faire des longueurs m'aurait perdu plus rapidement ! C'est plus sur le manque d'humour, promis dans les autres avis, qui fait défaut. Pour avoir côtoyer des toutous pendant des années, je sais à quel point ils peuvent nous amener dans des situations digne d'une bonne comédie américaine, donc il y avait un fort potentiel, malgré les douze années de Croquette. Je ne dis pas qu'il n'y a sûrement aucun humour, je pense juste que ce n'est pas le même que le mien, que je n'ai pas compris ou quelque chose dans le genre.



Dans son ensemble, l'histoire reste mignonne, je ne dis pas le contraire, mais elle ne m'a pas marqué comme je l'espérais et j'ai eu un brin d'espoir quand l'un des personnages dit que tout le monde aime les histoires avec des chiens. C'est entièrement vrai, tout peut dérailler avec ces boules de poils. Une histoire pas faite pour moi ! Suis-je trop exigeante ? Telle est la question.




13 mai 2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #235





Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -


 Couverture Alfie Bloom, tome 1 : Alfie Bloom et l'héritage du druide


~ Lectures du moment ~ 



Couverture Phobos, tome 1

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.










Couverture Charley Davidson, tome 10 : Dix tombes pour l'enfer



VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.

Détective privé à mes heures et Faucheuse à plein temps, je me suis toujours posée beaucoup de questions. Mais « comment arrêter trois dieux maléfiques différents ? », c’est nouveau ! Le hic : l’un de ces dieux, même s’il n’en a pas conscience, est mon si séduisant mari. Est-il trop tard pour le ramener dans le droit chemin ? Entre une fugitive à protéger, un homme accusé du meurtre d’une femme toujours en vie à innocenter, et un pendentif surnaturel terrifiant à dissimuler, j’ai bien du mal à trouver quelques minutes pour sauver le monde…








~ A Lire par la suite ~

  
  




Et vous ?

11 mai 2019

L'Appel du Renard, tome 2 - Trahi

Couverture L'appel du renard, tome 2 : Trahi


Auteur : Charley Reinhardt
Editions : Milady
Collection : -
Nombre de pages : 428 pages
Date de parution : 17 Avril 2019
Format : Poche





Les métamorphes ont beaucoup de secrets... parfois propices aux pires trahisons !

Lorsqu’il était tout jeune, Tyler Collins a été accusé du viol d’une fillette et banni de la meute de renards de Red Oak Hollow. Ty n’a aucun souvenir de cet acte atroce. Persuadé de ne pas l’avoir commis, il a erré dans le monde avant que ses pas le ramènent vers la terre de son passé... où tous l’ont renié, même son ami d’enfance, Solas, désormais chaman.

Pourtant, l’autre soir, Ty n’a pas hésité une seconde à lui sauver la vie, en risquant la sienne. Malgré cet acte courageux, sa seule chance de réintégrer la meute est de s’innocenter, et pour ça Ty va découvrir qu’il n’est plus seul. Solas marche de nouveau à ses côtés, sur les routes terrestres comme sur celles des rêves et des souvenirs déformés, pour rétablir enfin la vérité.

Sur quelles sombres révélations ces deux-là vont-ils tomber... ?
"

Le premier tome, Traqué, a été un coup de coeur, alors plonger dans la suite était une évidence ! J'en reste "choquée" par l'esprit diabolique que Charley Reinhardt et son univers tout entier.


Si vous avez le premier tome en tête, vous serez ravis de constater que nous sommes directement dans la foulée de ce tome, pas de temps écoulé entre les deux, sauf quelques jours peut-être. Nous retrouvons nos personnages après la terrible nuit qu'ils ont traversé, que ce soit Will, Xander, mais aussi et surtout Ty et Solas. Ty étant au centre de nos attentions, blessé assez lourdement et surtout banni de la meute pour un acte qu'il aurait fait, sans l'ombre d'un souvenir, il va tout faire pour comprendre et démentir ces accusations. Bien entendu soutenu par Solas et Will, nous sommes plongés avec eux dans un enchaînement de révélations qui laissent sans voix !


J'ai été heureuse de retrouver la meute et ses membres, nous nous y attachons très facilement et il y a toujours ce petit quelque chose qui change des autres romans dans le même genre. De base, les histoires de meutes ou de clans ne sont pas trop ma tasse ou du moins, je m'en lasse rapidement, car toujours les mêmes histoires. Ici, c'est sûrement le côté sombre et violent qui attise ma curiosité, car je me demande comment ils vont s'en extirper et cette pensée naïve du "Ça ira mieux par la suite ...".
Charley Reinhardt prends le temps de développer les scènes, mais surtout les personnages et cela créer une alchimie parfaite ! Même dans les pires détails de cette histoire, il y a toujours de belles paroles, des actes réconfortants et, croyez-moi, il en faut !
Un des personnages fait son apparition et on se doute bien qu'on le retrouvera dans la suite des aventures : Lee Lewis. Déjà, il est comme ses camarades : il attire l'attention.
Il faudra patienter encore quelques semaines pour continuer cette saga, mais vous pouvez être certain.e.s que je plongerais avec plaisir et que mon avis sera sur le blog dans la foulée !







- Les autres tomes -

Couverture L'appel du renard, tome 1 : Traqué