29 mars 2017

[Cinéma] Joyeux Bordel !

Joyeux bordel ! : Affiche

Date de sortie : 21 Décembre 2016
Réalisateur : Will Speck & Josh Gordon
Genre : Comédie


"


A la tête de l’entreprise familiale, Carole menace de fermer la branche dirigée par son frère fêtard et son équipe de bras-cassés qui pensent plus à s’éclater qu’à faire des bénéfices… 

Il n’en fallait pas plus à ce dernier pour qu’il leur fixe une ultime mission : organiser dans les bureaux une soirée de Noël totalement épique et hors-norme afin d’impressionner un de leurs plus gros clients convoités et signer un contrat qui pourrait sauver leur boulot.

"


Joyeux Bordel ! est sorti dans nos salles françaises au mois de Décembre 2016, parfaitement dans le thème de Noël et son histoire est des plus simples : Une entreprise menace de licencier 20% de ses salariés si elle n'arri
ve pas à signer un contrat leur permettant de développer ses produits. Le patron décide donc de profiter d'une fête de Noël de l'entreprise pour convaincre un homme bien placé pour sauver tout le monde, malheureusement, tout par en vrille ...



Après le visionnage de cette vidéo, on peut effectiement dire que le casting est dingue, mais que la fameuse fête l'est encore plus ! 


Le personnage de Clay est juste parfait et parfaitement incarné par T.J.Miller (que l'on peut croiser dans Deadpool ♥). Un trentenaire qui est pourtant proche d'un enfant ou adolescent, ingérable et un peu trop porté sur l'alcool et la drogue ... Son envie de bien faire, pour la mémoire de son défunt père, est aussi partagé avec sa rivalité avec sa grande soeur, Carol, jouée par la magnifique Jennifer Aniston. Bien entendu, bon nombres de personnages, très clichés, se croisent dans l'histoire, principalement des employés de l'entreprise et l'histoire ne se focalise pas uniquement sur le sauvetage de l'entreprise, mais sur eux également, car au final ils détiennent tous une partie de la clé, c'est en restant soudés que l'on y arrive, mais à quel prix ?


La situation du film part rapidement en sucette et cela rythmera le reste du déroulement, mais j'avoue que même si je ne suis pas fan de mettre en avant la drogue et l'alcool à volonté, cela entraîne des situations cocasses et l'on passe un bon moment à se dire "Nan, ils ne vont pas le faire ????!!! Ah si.".
Même si ce film n'est pas LE film de l'année, cela reste agréable à regarder entre amis, pour passer une bonne soirée.



Petit Renard n'a pas peur

Petit renard - Petit renard n'a pas peur

Auteure : Sophie Ledesma
Editions : De La Martinière
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 24 pages
Date de sortie 06 Avril 2017
Public : A partir de 3 ans





"
Un bruit suspect empêche Petit Renard de s'endormir.
Serait-ce le loup ?

Avec sa lampe magique,
explore tous les recoins de la maison
et aide Petit Renard à le débusquer.
Petit Renard n'a pas peur !
"

Les parents le savent et n'y échappent pas, chaque enfant se heurte à une période de cauchemar, où le moindre petit bruit peut devenir une source d'angoisse pour l'enfant. C'est une période que j'ai à la maison, entrecoupée, mais bien présente. C'est pourquoi, je me suis dit que ma fille devait apprendre à ne plus avoir peur et Petit Renard pouvait l'aider !


En ouvrant cet album, la première chose que l'on remarque, c'est la fameuse lampe magique, bien attachée, mais qui sert à chaque page. L'enfant peur alors balayer la pièce avec cette lampe et découvrir que beaucoup de meubles cachent des monstres, parfois rigolos, parfois faisant peur, mais maintenant que l'enfant sait où ils sont, il peut les chasser et ne plus en avoir peur. 



C'est donc pièce par pièce que l'enfant suit Petit Renard à la recherche de ce qui provoque ses bruits terrifiants. Ils apprendront à reconnaître ses bruits, car au final, il ne s'agit que des bruits auxquels on ne fait pas attention en journée et qui prennent une ampleur dans un silence complet, par exemple le tic tac de l'horloge ou encore le robinet qui goutte, jusqu'à trouver l'origine du bruit sourd ! Je n'en dis pas plus pour prendre plaisir à découvrir en même temps que le petit lecteur qui sera à vos côtés.


Malgré une histoire se passant dans la pénombre, l'auteure, Sophie Ledesma, choisit de mettre des couleurs à ses dessins, ce qui se tient car n'oublions pas que l'enfant et Petit Renard son aidés par la lampe magique donc une source de lumière.
Au final, cette lampe est un filtre qui permet de découvrir un dessin caché, surtout les monstres cachés dans la maison et ceux-ci évoluent en même temps que notre petit héros. Une idée ingénieuse qui peut émerveiller les plus petits, comme ma fille de 3 ans et demi.



Pour résumé, de l'histoire à cette lampe magique, cet album rentre dans les lectures répétées depuis son arrivée à la maison, soit une bonne semaine. Je suis donc certaine que cet album aura un succès et je tiens à préciser qu'il sera disponible en librairie dès le 06 Avril 2017, alors n'attendez plus !






28 mars 2017

Rose ascendant pourpre

Couverture Rose ascendant pourpre

Auteure : Marianne BP
Editions : Auto-Edition
Genre : Policier / Humour
Nombre de pages : 216 pages
Date de parution : 07 Juillet 2016
Format : Grand






Mélinda, une jeune femme parisienne, travaille et se meut dans une routine déconcertante. Soudain, elle apprend qu'avec son père elle a tué sa mère mais ne s'en souvient pas. . . Mélinda va alors mener une bancale enquête en quête de sens. Voilà un étrange premier roman, l'héroïne, nous fait d'abord un portrait cinglant - et malheureusement combien juste - du monde du travail. C'est ironique, drôle, cocasse et saugrenu. Elle va quitter ce travail, partir aux Antilles, y vivre d'autres expériences, entre rêve et réalité, normal et paranormal. L'écriture aussi est étrange, déstructurée, inventive et pleine de trouvailles. On est porté pour ne pas dire halluciné par l'ensemble. Il y a là non seulement un style mais aussi un esprit d'observation aigu, un sens de l'humour, parfois très noir, en bref un vrai talent d'écrivain.
"


Il y a quelques semaines, j'ai été contactée afin de découvrir le premier roman de Marianne BP et je n'ai pas pu dire non, tant le résumé me tentait. J'étais bien loin de m'attendre à une telle lecture !


Dans la catégorie policier, je dois dire que les lectures se comptent facilement, habituée à un schéma "classique", je me suis un peu perdue face aux méthodes de l'auteure, mais après un peu de recul, j'ai compris pourquoi : Marianne BP désingue ce schéma classique, de par son héroÎne et du déroulement de l'histoire. 
Mélinda est une jeune femme qui s'embourbe dans une routine (Métro, boulot, dodo) et qui en a ras-le-bol (et le fait savoir). Un jour, son père lui apprend qu'ils ont tués la mère de Mélinda, la jeune femme décide de mener l'enquête ... à sa manière. 



Autant prévenir tout de suite, ce roman est un ovni dans la mesure où il est rare de croiser une telle histoire ! Rien de négatif, bien au contraire.



Le début de ma lecture n'a pas été très fructueux, totalement déroutée par le personnage de Mélinda, son franc parlé, car c'est une héroïne atypique que nous avons là. La façon dont Marianne BP tourne ses phrases est donc plus du "parler" que du descriptif, telle une amie qui nous parle en face à face, dans la vie de tous les jours. Un mode peu courant dans la littérature, donc il m'a fallu une bonne cinquantaine de pages pour m'y faire.
Par la suite, j'ai pris un grand plaisir à découvrir le passé de cette demoiselle, ce qu'elle compte faire dans le présent et les chances qu'elle s'offre pour son avenir. 
Du côté de l'enquête, à savoir ce qu'il s'est réellement passé pour sa mère, même ça c'est atypique ! Il n'y a plus aucun code d'une enquête comme une autre, l'auteure désingue tout et pour notre plus grand plaisir.



Je peux comprendre que ce roman laisse le doute quant à la potentielle lecture, mais honnêtement, si l'occasion s'offre à vous tentez  la ! Justement, le fait de changer les codes, amène une autre vision du genre policier et peut attirer un nouveau public.
C'est du moins l'impression que j'en garde, un vent de fraîcheur dans un genre qui peut sembler routinier. Pour un premier roman, c'est donc avec brio qu'elle s'impose et je serais ravie d'être au rendez-vous pour la suite de ses aventures.
D'ailleurs, après cette lecture, j'ai le sourire en pensant que l'auteure est telle que je me la suis imaginée après la lecture de ses réponses lors de mon interview. Un peu décalée, mais fidèle à ce qu'elle montre comme image.






La Belle & la Bête, une histoire éternelle


Couverture la Belle et la Bête: Histoire éternelle


Auteure : Jennifer Donnelly
Editions : Hachette
Collection : Roman
Nombre de pages : 290 pages
Date de parution : 1er Mars 2017
Format : Grand






Il était une fois,
caché au cœur de la bibliothèque de la Bête,
un livre très mystérieux.
En le découvrant,
Belle va pénétrer dans un univers fascinant.
Mais ne dit-on pas que les apparences
sont parfois trompeuses?
Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour?
L'histoire pourrait bien 
Ne jamais la laisser partir.
"


Comme beaucoup de personnes, La Belle & la Bête est l'un de mes contes favoris et ce, depuis le dessin animé qui me berce encore (merci à ma fille qui adore ce dessin animé). Je suis donc favorable à toute histoire parlant ou revisiant ce conte et je n'hésite pas une seule seconde lorsqu'on m'en propose ou conseille. C'est donc naturellement que je me suis orientée vers le nouveau roman de Jennifer Donnelly.



Avant d'entrer dans le vif du sujet, je tenais à parler de la couverture et donc du côté objet du livre. Que dire. Cette bibliothèque en fait baver plus d'un accro à la littérature et c'est un rêve que l'on peut avoir et le mettre en avant est une excellente idée, car je sais que des yeux d'adulte-enfant seront tournés vers ce livre au détour des librairies ♥ Un gros point positif pour ce choix et bien entendu, la couverture n'est pas un hors sujet !
En effet, pour vous placer le contexte de l'histoire, Jennifer Donnelly se base sur l'histoire que l'on connaît et alors que Belle arrive tout juste au château, elle est dans sa période un peu de rébellion avec la Bête. Ce dernier, pour lui montrer sa bonne foie, lui offre l'accès à la biblitohèque (Non, je ne suis pas jalouse) et c'est là qu'elle va tomber sur un livre pas comme les autres, un portail vers un autre monde qui semble un paradis. Elle y rencontrera Henry, mais est-il réellement un preux chevalier ? Il faut le lire pour le savoir. 



Dans l'ensemble, j'ai trouvé l'idée géniale et parfaitement bien placée. A ce moment de l'histoire, Belle en veut à la Bête pour son acte, son caractère et j'en passe, c'est donc naturellement qu'elle peut vouloir s'échapper, trouver le bonheur ailleurs et jouer sur les apparences est une bonne chose, cela entraîne une sorte de méfiance envers tout le monde, comme notre héroïne, un petit suspens tout en douceur.
J'ai adoré retrouver les personnages que l'on connaît, tels que Lumière ou encore Zip ♥ J'ai eu l'impression de les retrouver comme dans mes souvenirs et c'est un gros point positif. Après, nous faisons la connaissance d'un autre monde donc forcément de d'autres personnages et là, l'auteure s'est fait plaisir ☺ Tous sont intéressants à découvrir, mais je n'ai pas eu de coup de coeur, une sorte de fidélité aux personnages de base.


Concernant le rythme de lecture, l'histoire en elle-même nous transporte facilement, avec des étoiles dans les yeux, mais cela est aidé par les chapitres très courts et donc rapide à lire. Je dois dire que je suis également amoureuse du prologue, un petit apparté entre l'Amour et la Mort, ces deux soeurs, jouant une partie d'échec, mais discutant surtout de la situation de la Bête, l'Amour y croyant dur comme fer. Un brin de magie supplémentaire qui a totalement opéré à mes yeux.



En résumé, c'est un superbe mélange entre un conte qui a bercé des millions d'enfants et une pointe de nouveauté où l'auteure nous montre tout son talent. Si la saga Waterfire m'avait plu, mais sans me convaincre, ce nouveau roman m'éblouie en tout point. 
Bien entendu, je le conseille à tous les fans de ce conte, mais aussi à la jeune génération ☺ Un cadeau parfait à faire ou à se faire.




27 mars 2017

C'est Lundi,que lisez-vous ? #145


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -





En Virginie-Occidentale, la vie de Katy a changé depuis sa rencontre avec Daemon et Dee Black. Les jumeaux sont beaux et charmants mais pas tout à fait humains. D'ailleurs, le département de la Défense s'intéresse à Daemon. Par ailleurs, Katy a des visions et un garçon mystérieux prétend pouvoir l'aider.


------------------------


Couverture la Belle et la Bête: Histoire éternelle
 Il était une fois,
caché au cœur de la bibliothèque de la Bête,
un livre très mystérieux.
En le découvrant,
Belle va pénétrer dans un univers fascinant.
Mais ne dit-on pas que les apparences
sont parfois trompeuses?
Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour?
L'histoire pourrait bien 
Ne jamais la laisser partir.


-----------------------


Couverture Rose ascendant pourpre
Mélinda, une jeune femme parisienne, travaille et se meut dans une routine déconcertante. Soudain, elle apprend qu'avec son père elle a tué sa mère mais ne s'en souvient pas. . . Mélinda va alors mener une bancale enquête en quête de sens. Voilà un étrange premier roman, l'héroïne, nous fait d'abord un portrait cinglant - et malheureusement combien juste - du monde du travail. C'est ironique, drôle, cocasse et saugrenu. Elle va quitter ce travail, partir aux Antilles, y vivre d'autres expériences, entre rêve et réalité, normal et paranormal. L'écriture aussi est étrange, déstructurée, inventive et pleine de trouvailles. On est porté pour ne pas dire halluciné par l'ensemble. Il y a là non seulement un style mais aussi un esprit d'observation aigu, un sens de l'humour, parfois très noir, en bref un vrai talent d'écrivain.


----------------------


Couverture Interdiction

L’année du bac est là. Emma et Simon sont condamnés à cohabiter ensemble suite au mariage de leurs parents… Ils se haïssent, mais quand on mélange alcool, drogue, sexe, amis et embrouilles, la haine peut vite se transformer en autre chose. Une relation de frère et sœur qui se détestent ou un amour impossible ? Où sera la limite ?





~ Lectures du moment ~ 



Couverture Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 4 : Artifices & arbalètes


 Apprendre l’art de l’espionnage au sein de l’école volante de Mlle Géraldine est devenu fastidieux pour Sophronia, privée de la présence 
de Savon à ses côtés. Elle préfèrerait utiliser ses talents pour contrarier les plans des Vinaigriers, mais ses maints avertissements au sujet des lâches intentions de ces derniers sont encore et toujours ignorés et Sophronia ne sait plus à qui se fier. Quelles informations détient le bourru dewan de Sa Majesté ? Dans quel camp se place l’élégant vampire Lord Akeldama ? Une seule chose est certaine : un complot d’envergure se trame, et Sophronia doit se préparer à sauver ses amis, son école et Londres tout entier du désastre à venir – sans jamais se départir de son spectaculaire raffinement, bien évidemment.


~ A Lire par la suite ~


   
Couverture Les Els« Je cours. Plus vite que jamais. Mes pulsations cardiaques sont des percussions frénétiques qui rythment ma cavalcade. L’air me brûle les narines, m’enflamme la gorge. J’ai froid, j’ai peur, j’ignore où je vais. Fuir, c’est tout ce qui m’importe. »
Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille
Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité…




Et vous ?