9 déc. 2015

Bird Box



V.O. : Bird Box 
Auteur : Josh Malerman
Nationnalité : Américaine
Traduction : Pascal Loubet
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 383 pages
Date de parution : 18 Novembre 2015


"

Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.
"


C'est dans une ambiance post-appocalyptique que nous suivons Malorie, une mère de famille qui tente d'élever ses deux enfants de 4 ans, Fille et Garçon, dans un monde où regarder dehors est dangereux, voire mortel. N'ayant pas quitter la maison dans laquelle ils se trouvent depuis la naissance des enfants, Malorie va devoir prendre la décision de sortir pour trouver un endroit plus sûr.

Le roman est composé de deux parties
La première concerne le présent, ce présent où Malorie sort de chez elle avec ses deux enfants pour trouver un autre refuge, yeux bandés pour ne pas voir ce qui les entoure, n'ayant que leur ouïe comme repère. Autant dire bien pesante avec une grande partie description importante. 

La seconde partie nous fait remonter quatre ans en arrière, le jour où tout à commencer. Toujours avec Malorie, nous avons un peu plus d'informations sur les évènements, mais cela reste flou, ce qui amplifi l'ambiance pesante. Cette partie est, à mon goût, la plus intéressante, bougeant un peu plus. Nous y croisons plusieurs personnages qui auront une place importante dans la vie de la jeune femme (débutant alors sa grossesse). 

Ces deux parties sont en alternance, un chapitre pour une partie, bien que cela donne un rythme, j'aurai vu cela autrement. Dans tous les cas, Josh Malerman use de son côté sadique pour nous mettre une pression, cette boule au ventre tout le long, espérant que tout le monde s'en sorte, mais qui dit post-apocalyptique, dit forcément des pertes lourdes. 

J'ai tellement été prise dans l'histoire que le livre n'a duré que quelques heures, je n'ai pas pu faire de pause, même pour manger, il me fallait continuer, je devais poursuivre, c'était plus fort que moi. Et quand je pense qu'il s'agit du premier livre de Josh Malerman ... Je tire mon chapeau pour une pareil imagination ! A découvrir d'urgence ♥




2 commentaires:

  1. Je l'avais commencé sur ma liseuse mais je me suis arrêté au bout de 25 % : je n'accrochais pas à ce que je lisais. Je me suis tout simplement dit que ce n'était pas le bon moment ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me faisait de l'oeil depuis sa sortie. Avec la version poche je pense craquer vu ce que tu en dit

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺