18 déc. 2015

The Book Of Ivy, tome 1

Couverture The Book of Ivy, tome 1

V.O. : The Book Of Ivy, book 1
Auteure : Amy Angel
Nationnalité : Américaine
Traduction : -
Editions : Lumen
Collection : -
Nombre de pages : 342 pages
Date de parution : 05 Mars 2015


"

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.


"


Depuis le mois de Mars, ce roman revient sur beaucoup de blog que je visite, avec des critiques très proches du coup de coeur à chaque fois. C'est ce qui m'a donné à la fois envie de le lire, d'y goûter et de juger, mais aussi beaucoup freiner de peur d'en attendre de trop et donc être déçue, mais ce fut loin d'être le cas.

Pendant de nombreuses années, deux familles se sont disputé la place de leader d'un groupe de personne perdus après une guerre sans nom. Ivy, jeune femme de 16 ans, fait parti de la famille vaincue et se voit donc destinée à épouser un membre de la famille qui gouverne, en l'occurrence Bishop. Depuis plusieurs années, elle se destine à ce jour, non pas pour vivre une vie tranquille, mère de famille et tout le tralala, mais pour tenter de tuer Bishop, atteindre sa famille et ainsi soulever ce gouvernement....

Ma première impression, principalement en lisant le résumé, c'était un Roméo & Juliette, mais version plus moderne, avec toujours ce destin tragique. J'en garde encore ce petit goût après ma lecture, mais ce n'est qu'en surface car l'histoire se révèle beaucoup plus intéressante. 

Dans une bataille, chaque partie a sa propre version de l'histoire et ne seront jamais d'accord. C'est le cas pour Ivy, vivant avec sa soeur et son père, qui depuis maintenant deux ans entend du matin au soir qu'elle doit devenir une épouse idéale pour en apprendre plus sur son mari, Bishop, pour mieux le toucher et le tuer. Un objectif qui la rend insensible à ce qu'elle s'apprête à faire, un robot sans coeur ou presque puisqu'elle se répète constamment que la famille passe avant tout. Son histoire prend par les sentiments, on a envie de la soutenir, mais pas au point de commettre l'irréparable. C'est pourquoi, j'ai commencé par avoir un regard péjoratif sur Bishop. Jeune homme de 16 ans également, il paraît très froid, distant, mais avec des directives assez violentes quand même, que l'on remarque notamment avec ses voisins, Dan et Meg. Par ailleurs, il laisse échapper quelques moments de sincérité avec Ivy, on sent qu'il tient à elle pour encaisser son comportement. Au fur et à mesure que j'avançais, je commençais à retourner mes sentiments, avoir un petit agacement pour Ivy, toujours à tirer la tête, être froide. J'étais un peu confuse en fait, qui j'appréciais ? Qui je détestais ? Bishop ou Ivy ? Les deux, peut-être ? 

C'est en me basant sur ce ressenti que j'ai eu un moment de recul. Qui me rendait comme cela ? L'auteure, Amy Engel, avec sa plume et sa façon de tourner les choses. Tout simplement remarquable. Car oui, pour moi, si je me sens perdue, attiré par l'un ou l'autre des personnages, en colère ou autre, c'est que je suis plongée dans l'histoire, entraîner par ces mots, ces mots que l'auteure compose, manie, invente. Tout son travail me transporte et c'est un talent ! 
Au fil des pages, mon esprit se détachait de la réalité pour entrer dans ce monde d'amour, de haine, de manipulation ... En sortant de cette aventure, j'en voulais encore avec une telle force, avec une telle hâte que j'ai du attendre pas mal d'heure avant de descendre de mon nuage. La suite est donc dans ma liste d'envie, mais je préfère attendre, laisser le réel désir m'envahir et ne pas être poussé par l'impulsivité. 

Du coup, je me mets du côté de ceux et celles qui l'ont dévoré, apprécié, adoré. Bien entendu que je la conseille à ceux et celles qui aiment les histoires d'amour (quasi) impossible saupoudrée de trahison ou tout simplement qui désirent découvrir la magnifique et délicate plume d'Amy Engel. Je ne regrette pas mon attente,je ne voulais pas faire "comme tout le monde", je voulais ressentir l'envie. L'envie de continuer a pris le relais, Bishop & Ivy, attendez moi !


2 commentaires:

  1. On entend que du bien sur cette histoire ! :p J'ai hâte de lire cette duologie en 2016, que j'ai en ebook ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vraiment hâte de découvrir cette saga étant donné qu'en plus tout le monde en dit le plus grand bien.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺