2 déc. 2015

Le livre perdu des sortilèges, tome 1



V.O. : All souls trilogy, book 1 - A Discovery of Witches
Auteure : Deborah Harkness
Nationnalité : Américaine
Traduction : -
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 840 pages
Date de parution : 02 mai 2012
Prix : 8€90


"

Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.
"

A sa sortie, j'avais repéré ce roman pour sa couverture, mais aussi son sujet peu courant, comparé aux vampires ou démons, dans le fantastique : Les sorcières

Diana Bishop, jeune femme ayant un carrière toute tracée en tant qu'historienne, n'est pas comme vous et moi, elle est la descendante directe de la première sorcière de Salem, donc sorcière elle-même. Malheureusement, elle le cache aux autres et s'interdit de pratiquer depuis le décès de ses deux parents. Durant l'une de ses balades à la bibliothèque, elle va tomber sur un livre pas comme les autres l'Ashmole 782. Elle va très vite apprendre que ce manuscrit est convoité par beaucoup de monde, mais qu'une seule personne peut réellement le lire : Elle-même.

Les premières pages de ce roman m'ont un peu fait peur, sans compter l'épaisseur du livre (833 pages), notamment sur le fait que Diana se fasse appeller Docteur, bien sûr j'ai compris qu'elle n'était pas médecin (pas si idiote, quand même), mais cela montre un certain niveau intellectuel et j'avais peur d'être très vite dépassée, mais au final, rien de tout cela. Diana reste une femme simple d'esprit, désireuse de passer sa vie comme un être normal. Je me suis tout de suite attachée à elle, par son passé, sa façon d'être, de penser et surtout d'encaisser tout ce qu'elle apprends sur elle-même, sa famille, son potentiel, j'ai éprouvé un très grand respect pour Diana.
A partir du moment où elle croise l'Ashmole 782, elle va surtout avoir un être collé à son arrière-train : Matthew Clermont, vampire âgé de 1500 ans, puissant, mystérieux, suivant toujours ses instincts. Il va très vite tomber sous le charme de Diana et ainsi tout faire pour la protéger, jusqu'à lui révéler beaucoup de choses sur lui et présenter sa mère Ysabeau. Un personnage très intéressant, très authentique qui m'a fait passer un agréable moment, comme Diana et Matthew, bien entendu.

Résumé plus de 800 pages en si peu de mots est tout simplement difficile. Beaucoup de choses sont dites, beaucoup de questions se posent, même après tout cela, l'aventure ne fait que commencer. Ce que je peux en dire, c'est que l'intrigue est tellement bien ficeler, que l'histoire nous paraît réelle, j'avais l'impression de pouvoir croiser les personnages dans la rue ou trouver l'Ashmole 782 à la bibliothèque. J'ai été kidnappée par le livre, ma famille me voyait les yeux grands ouverts, mais me sentait absente. Ce n'est même plus un coup de coeur, mots tellement léger pour décrire mon ressenti, mais un énorme coup de coeur ! Emotions, action, intrigue, amour, trahison, suspens ... Un mélange, un cocktail qui m'a fait craquer. 

Deborah Harkness a été une découverte pour moi et débuter par ce roman a été une des meilleures décisions que j'ai pu faire côté littéraire. Son âge fait beaucoup sur le roman, son recul face aux histoires de vampires, sorcières, démons et autres permet une maturité impressionnante. J'ai en souvenir le discours de Matthew disant à Diana que les histoires de vampires sont là pour effrayer les humains et les empêcher de voir qu'ils les cotoient, on retrouve donc juste le besoin de se nourrir de sang et leur "naissance", mais sinon ils vivent comme tout être "vivant", ce qui laisse un large choix d'aventure en oubliant le jour et la nuit.  Sa plume est sans pareil à mes yeux, elle a créer ce manque, comme une droguée livresque, et ce besoin d'en savoir plus, de continuer jusqu'à l'apparition du mot "FIN" mettant un terme à cette aventure, mais n'étant qu'au premier volet, j'ai encore de quoi me régaler, le second étant de 923 pages et le dernier de 954, le décompte se fait à partir de 1877 pages. 

Je préfère me répéter en disant qu'il est très difficile de résumé une telle oeuvre sans spoiler ou raconter directement l'histoire, mais j'ai fait de mon mieux, j'ai parler avec mon coeur et je sais que beaucoup comprendront cette difficulté. Avant de commencer ma lecture, je n'avais regarder aucune critique, pour me faire mon propre avis, mais pour ceux et celles qui liront cet article, ne vous laissez guider que par votre instinct. C'est plus fiable que l'avis des autres ! 

Je remercie, du fond du coeur, Auriane et toute l'équipe Le Livre de Poche Imaginaire qui fait un boulot remarquable, qui choisit de véritables pépites littéraires, mais pour cette merveille, un immense merci d'une fan comblée !


5 commentaires:

  1. Il est dans ma PàL et j'ai hâte de le lire !! Ta chronique fait vraiment envie !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai mis dans ma wish-list de Noël...il me disait vraiment bien mais avec ta chronique j'ai davantage envie de le lire maintenant !! j'espère que le papa Noël sera gentil :-)

    RépondreSupprimer
  3. Une amie me l'avait prêté : je l'ai commencé mais au bout de 200 pages, je n'accrochais toujours pas alors j'ai abandonné :-/ Dommage !
    Contente qu'il t'aie plu :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le tome 2 dans ma PAL mais il faut que j'achète le tome 1 pour pouvoir enfin commencer cette saga :)

    RépondreSupprimer
  5. Allez zou, dans la wish-list !

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺