16 déc. 2015

Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 - Etiquette & Espionnage

Couverture Le Pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Etiquette & Espionnage


V.O. : The Finishing School, book 1: Etiquette & Espionage
Auteure : Gail Carriger
Nationnalité : Américaine
Traduction : -
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Orbit
Nombre de pages : 376 pages
Date de parution : 22 Avril 2015


"

C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.
"


J'ai un peu honte, ce livre a été lu (une première fois) voilà plusieurs mois et je n'ai pas fait de chronique ! C'est une première. Je viens donc me rattraper et pour être sûr de bien me souvenir de l'histoire, j'ai fait une relecture (rare aussi pour moi). 

Dans un 19ème siècle ou les bonnes manières côtoient les machines, Sophronia Temminnick, 14 ans,est une jeune femme d'une famille modeste partageant le quotidien de sa mère et ses nombreux frères et soeurs. Décrite comme turbulente, Sophronia est plutôt pleine d'énergie et a ce besoin de toujours bouger, découvrir les secrets qui peuvent l'entourer. C'est pour ces raisons qu'elle sera choisis pour intégrer le pensionnat de Mlle Géraldine, une femme distinguée, où elle apprendra à devenir une Lady digne de ce nom. Enfin, dans sa globalité... Certains cours sont plutôt inhabituels comme apprendre à tuer une personne sans se faire prendre.

Pour commencer, je parlerais de cette couverture, qui a titiller ma curiosité avant son histoire. Je la trouve tout simplement magnifique, simple, mais décrivant bien l'ambiance et l'histoire de Sopronia ♥ Utilisée aussi dans la version VO, je trouve que Le Livre de Poche a fait un très bon choix en ne changeant rien.

Maintenant, place à l'histoire ...

Sophronia est un personnage débordant d'énergie, qui entraîne facilement, donne envie de bouger aussi (un peu difficile pour lire ...), mais grâce à cette école peu commune, elle va apprendre bien plus que les bonnes manières, elle va mettre en application ses cours d'espionnage pour découvrir ce monde dans lequel elle vit maintenant. J'ai tout de suite accroché au personnage, incompris par son entourage et à qui on donne une chance dans la vie, encore enfant et que l'on voit grandir en quelques pages ! 
Au cours de son apprentissage dans ce pensionnat, l'entourage de Sophronia va se composer des ladies qui l'accompagne, toutes avec des noms aussi originaux : Dimity, Savon, Pillover, etc. 

J'ai adoré retrouver l'univers, ici steampunk,de l'auteure, Gail Carriger, qui m'avait déjà comblé avec la saga Protectorat de l'ombrelle, avec Alexia Tarabotti. Comprendre l'auteure est assez simple, ici un peu plus simple que dans l'autre saga, mais très pratique pour amener les plus jeunes, ayant l'âge de Sophronia, à découvrir cette saga !

Pour un premier tome, il plonge parfaitement bien dans cet univers, en donnant l'envie de poursuivre, j'ai toutefois mis longtemps avant d'en donner mon avis. La relecture n'a fait que confirmer mon adoration pour cette saga et enchaîner avec le second tome était comme Noël avant l'heure ! Mais ceci est une autre histoire ...


3 commentaires:

  1. J'aimerais beaucoup le découvrir !

    RépondreSupprimer
  2. Je connais cette saga de nom et je dois dire que pour tenter le steampunk, ça pourrait être une bonne idée alors pourquoi pas ? :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entendu parlé de cette saga pour la première fois il y a peu de temps et je dois dire qu'elle m'intrigue beaucoup maintenant :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺