26 sept. 2017

[Série] The Handmaid's Tale - La servante écarlate

Affiche

Créer par Bruce Miller
Genre : Drame - Science-fiction
Nombre d'épisodes : 10
Durée : 52min
Statut : En cours
Nombre de saison : Une

Synopsis 


Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Epouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l'entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction.


En dehors des livres, je suis une fan de série et n'ayant presque plus rien à regarder, je me suis intéressée à cette série que j'ai d'abord connu sous son nom original, The handmaid's Tale, puis, au générique, j'ai compris qu'il s'agissait d'une série ayant fait parlé d'elle très récemment : La servante écarlate. Pour résumé très briècement : Une claque monumentale.



Nous suivons June, d'abord fuyant aux côtés de sa petite fille, Anna et de son mari, Luke. Malheureusement, se faisant attrapée, Luke décède face à l'ennemi et Hannah lui est arrachée ... Son cauchemar n'est pourtant pas à son comble. Enlevée et amenée dans un centre particulier aux côtés de d'autres femmes, June apprendra rapidement qu'elle est destinée à devenir une Servante, celle qui donnera naissance, car dans ce monde où la stérélité est la plus forte, donc le taux de naissance au plus faible, un groupe de religieux extrêmiste à pris le contrôle sur l'Amérique entière, la transformant en régime totalitaire.


Au cours de la première saison, la série aborde quelques sujets fâcheux, mais qui ont besoin d'être entendu, crier sur tous les toits.

• La religion.

Je préiens tout de suite, bien que je sois athée, je ne suis pas là pour critiquer ou juger la religion en elle-même, je fais seulement des constatations.
Si en ce moment, la religion qui effraie la population est l'Islam, le Christianisme est au même point : des valeurs de paix et d'amour, mais entre les mains de personnes les interprétant mal, cela donne une autre facette.
Dans la série, le côté religieux est poussé à son extrême, ce qui est souhaité, donc tout est disproportionné, malheureusement, il ne cible qu'une catégorie, peu importe la couleur de peau : La femme.


• Le statut de la femme

Le point qui m'a fait le plus hurler derrière mon écran. Dès le début des évènements, les dirigeants du nouveau "gouvernement" cible les femmes, en les réduisant en esclave, dépossédant de tout, mais là où cela va trop loin, c'est pour ce statut de Servantes où elles sont violées, une fois par mois, afin de tomber enceinte.


Bien entendu, des messages aussi importants peuvent être croisés dans d'autres séries, alors pourquoi se pencher sur celle-ci ? Et bien pour cette troupe d'acteurs tous aussi sublime les uns que les autres !
Elisabeth Moss est une June, qui perdra cette identité et deviendra Offred, de choc dans la série, à chaque émotion, elle peut se passer de mot pour l'exprimer. J'ai pleuré et hurlé plus d'une fois à ces côtés...


Honnêtement, j'ai tellement de choses à dire que je risque de raconter toute la série ! Je m'arrête donc ici, toujours aussi sous le choc après quelques jours.
N'hésitez surtout pas à venir m'en parler en message privé sur les réseaux pour en discuter librement, j'en saurai ravie ! Ou me poser des questions sur pourquoi craquer à votre tour ? ☺


3 commentaires:

  1. C'est une série qui fait beaucoup parler d'elle et, si j'ai renoncé à lire le livre (ayant du mal avec la plume de l'auteure), je compte bien la commencer d'ici quelques jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela peut t'amener l'histoire plus facilement qu'à travers le roman ☺

      Supprimer
  2. Tout le monde parle de cette série et je suis bien intriguée du coup :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺