25 sept. 2017

Interview de Maria J. Romaley

Bonjour, bonjour,

Et oui, nouvel article pour aujourd'hui et loin d'être une chronique, je vous offre une nouvelle interview; Pour cette fois, c'est Maria J.Romaley qui se prête au jeu ...




- Les présentations -

Pour commencer, est-il possible de vous présenter en quelques mots ?
(Etudes, métier, loisirs, etc)

Bonjour, je m’appelle Maria, j’ai 38 ans, deux enfants, mariée et folle amoureuse, geek, principalement écrivain même si pour manger je cherche un boulot (secrétaire-comptable). J’ai fait des études de Lettres (modernes avec option antiquité et théâtre) et récemment, j’ai passé un bac comptabilité. Merci au pôle emploi grâce à qui je collectionne les bacs. Bref.
Mes loisirs, c’est plus fun : écrire, jouer (je suis gameuse), écrire, lire (beaucoup), jouer, écrire, boire du café (des tonnes), regarder des séries, écrire… euh, je ne l’ai pas déjà dit ?



Quel genre littéraire appréciez-vous lire ?

Du fantastique principalement : urban fantasy, bit-lit, thrillers fantastiques, un peu de romance, de la SF, de l’héroïc fantasy…





La vie d'auteure


Depuis quand vous êtes-vous intéressé(e) à l'écriture ?

Depuis que j’ai appris le français. C’était unn vrai défi que j’ai poussé jusqu’au bout. Mes profs m’ont toujours encouragé dans ce sens et pour moi, c’était une évidence. C’est le pas de « écrire pour moi » à « me faire lire » qui a été long et difficile.



Qu'est-ce qui peut faire l'objet d'inspiration pour vous ?

Une image, un mot, une musique… J’ai le cerveau qui tourne à 200 à l’heure en permanence, s’en est presque fatiguant.



Quel est votre rythme d'écriture ?

Tous les jours, plusieurs heures par jours. Le principal, c’est la régularité. Il ne faut pas s’y tromper, c’est comme un sport qui demande beaucoup d’entrainement.



Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous ?

Voilà une question très difficile ! C’est comme me demander lequel de mes enfants je préfère ! Impossible de répondre. Rosa, la Phénix badass des Changelings est géniale, mais j’adore aussi Tara, son côté fragile et pourtant incroyablement fort… Quant à mes héros masculins, ils sont trop sexy et adorables pour le bien-être de mon mariage ! Peut-être Patte-Blanche, la chatte la plus géniale de l’univers ou… OK, j’arrête là. Trop dur de choisir.



Sur quel(s) projet(s) travaillez-vous actuellement ?

J’essaye d’avancer une comédie romantique déjantée pour Sidh Press qui s’appellera Cœur d’enfance. Malheureusement, mon cerveau est plus motivé par la suite des Changelings ou les aventures de Miroir des Chimères. Je traverse une période bordélique lol.



Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner aux jeunes écrivains?

Le principal c’est de travailler et surtout ne jamais rien lâcher. C’est très dur mais soit on a la volonté de continuer, soit on passe à autre chose. Si c’est votre passion, votre raison de vivre, alors ne baissez jamais les bras, même quand ça semble insurmontable.



Pour rappel, vous êtes une auteure auto-éditée ET éditée. Comment s'est passé cette transition ?

Il y a deux ans, la boite qui m’employait a fermée et je me suis retrouvée sans emploi alimentaire. Je me suis dit qu’il était temps de me concentrer sur l’écriture et comme je n’ai pas retrouvé d’emploi depuis, je continue dans ce domaine en espérant pouvoir en vivre un jour. J’étais déjà publiée par Rebelle éditions à l’époque, mais leur calendrier était plein. J’avais une bonne équipe de bêta lectrice, donc je me suis lancé seule plutôt que de passer par mes éditeurs et d’attendre… C’est une formule qui me plaît pour le numérique. La liberté est totale, grâce à mes tippeurs (mes mécènes sur Tipee), je peux choisir mes couvertures etc. Pour les versions papier, je passe toujours par Sidh Press qui est un partenaire de confiance et me laisse toute la liberté que je souhaite. Pour le moment, c’est ce qui me convient. L’édition traditionnelle est un domaine de requins et j’ai besoin de tranquillité d’esprit pour être productive et m’éclater.


- Les petits plus -


Avez-vous une petite anecdote lors d'une rencontre avec vos fans ?

Par la barbichette de Chris Hemsworth ! J’en ai des tonnes d’anecdotes. Il faut dire que je fais des salons depuis 2013. Ce qui m’a le plus marqué, c’était la file d’attente qu’il y avait devant le magasin à ma dernière dédicace. Je suis arrivée en me demandant ce qu’il se passait et lorsque j’ai vu que ces gens avaient mes livres en main, je ne savais plus où me mettre ! J’ai eu une grosse montée de trac, lol. J’avoue que je suis toujours surprise par le nombre de personnes qui se déplacent juste pour mes idées folles.
Cela fait vraiment du bien quand on est isolé par le processus de création, pour se motiver quand c’est trop difficile. Je repense aux échanges que j’ai eu et je peux continuer.



D'ailleurs, quelle sera votre prochaine date ?

J’en ai deux : Le week end du 15 septembre au château de Castries (j’adore les châteaux !) près de Montpellier. C’est un salon sur deux jours, accès gratuit.
Le samedi 30 septembre, j’ai été invité par la FNAC Montpellier pour un évènement culturel dans le Polygone du centre-ville. Je fais partie de la petite vingtaine d’élus qui seront là-bas. Je n’en reviens toujours pas ! Venez nombreux c’est super facile d’accès.



Une petite chose à ajouter ?

Un message général : Si vous aimez un auteur et que vous voulez le soutenir (mis à part ceux qui sont édités dans des grandes maison d’éditions et encore, aucun d’entre nous ne peut vraiment en vivre), il y a deux moyens de les aider :
Le plus simple est de laisser des commentaires et des notes sur leurs livres (sur amazon notamment). Les retours sont importants pour eux, pour la qualité de leur travail et pour ceux qui hésitent à se lancer dans la lecture d’un auteur inconnu. Cela impacte vraiment les ventes. Testé et approuvé.
Le deuxième moyen est de devenir un mécène si l’auteur a une page tipeee ou patreon. 1€ par mois ou plus, ça suffit pour aider. Pour ma part sur Tipeee, je propose tous mes écrits en contrepartie, mes livres dédicacés et des tas de goodies et de concours exclusifs. Comme un abonnement qui permet de ne rien rater. C’est vraiment ce qui m’a permis de me lancer en auto-édition, sinon ce n’était même pas envisageable.
Pour finir, un pti message perso à mes lecteurs : Vous êtes géniaux. Merci ! Continuez !



2 commentaires:

  1. J'adore la plume de Maria ♥ C'est toujours un plaisir de découvrir ces nouveaux écrits.
    Merci pour cette interview :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺