9 mai 2017

Là où tu iras j'irai

Couverture Là où tu iras j'irai

Auteure : Marie Vareille
Editions : Mazarine
Nombre de pages : 358 pages
Date de parution : 15 Mars 2017
Format : Grand






Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.

La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.
"


Marie Vareille est une auteure que j'ai connu à travers Elia, la passeuse d'âme paru chez Pocket Jeunesse, puis je me suis intéressée à ces autres romans et même si j'ai (encore) Je peux très bien me passer de toi dans ma pile à lire (Je rappelle qu'il m'a agressé et m'a forcé à le prendre), je suis déjà certaine de l'apprécier tant j'ai adoré ma lecture de ce roman, Là où tu iras j'irai paru aux éditions Mazarine, d'ailleurs je tiens à remercier sincèrement et chaleureusement Marie-Félicia, sans qui je n'aurai rien pu faire !



J'ai tout de suite accorché à cette histoire, plutôt originale avec des personnages plus uniques et amusant les uns que les autres, à leur manière. 
Notre héroïne, Isabelle, a beau avoir 32 ans, on lui sens un côté infantin qui peut plaire, mais ce qui le plus magnifique chez elle et qui a son importance dans cette histoire, c'est son comportement avec les enfants ! Aucune pincette, peut importe l'âge ou leur soucis et cela donne des scènes à mourir de rires. Elle va se retrouver à vivre pleinement avec la famille Kovlowski et nous y croisons chacun de ses membres, toujours bouleversé par le suicide de la mère de famille, l'aînée des enfants, Adrianna, appelle en renfort Isabelle pour séduire le père et donc expédier sa fiancée, Colombe, aux oubliettes. Une mission qui risque bien de tout remettre en question.


Chaque membre de cette famille reste marqué par le drame et chacun réagit et surmonte ceci à sa façon. Si les deux filles prennent des chemins bien différents en tentant de cacher leur détresse sur le compte de la crise d'adolescence, c'est le plus jeune qui reste le plus marqué. Nicolas a décidé de ne plus parler et la réaction de son entourage est assez violente, ce qui accentue une compassion du lecteur pour ce petit bonhomme. Bien entendu, Isabelle trouvera une solution qui plaira à un grand nombre d'entre vous, j'en suis certaine !
Il est toutefois impossible pour moi de choisir un personnage préféré, tant je les ai tous bien apprécié. Jan, le père, à quand même eu du mal à trouver une place, mais son comportement s'explique. 



Dans toute sa descrption, ce roman m'apparaissait comme un film ! Je ne lisais plus, je le regardais défiler devant mes yeux. Le choix des mots est simple, les descriptions ne sont pas de trop, ni beaucoup trop détaillé, le juste milieu est présent donc la lecture se fait rapidement et dans un plaisir total.
Si cela peut avoir un gros avantage, cela m'a quand même amener sur un mauvais chemin ... Je pensais connaître la fin, qui paraissaît totalement prévisible, mais non, Marie Vareille me donne une bonne leçon en plus d'une très bonne surprise.
L'ensemble du roman est un coup de coeur pour moi et j'ai eu un petit pincement au coeur de laisser cette famille, mais ce n'est pas un adieu, un simple au revoir, car je compte bien le ressortir durant l'été ou quand j'ai besoin d'une lecture qui remonte le moral ♥ Avant cela, je compte bien clamer sur tous les toits combien il est génial et qu'il est absolument obligatoire de le posséder dans sa bibliothèque ! J'en fais un peu de trop ? Ha ha ! C'est que vous ne l'avez pas (encore) lu !




6 commentaires:

  1. Hello,

    J'ai un ou deux roman de l'auteure dans ma PAL. Je vais me laisser tenter grâce à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que mon avis te donne l'envie ! J'espère que tu apprécieras tes lectures ♥

      Supprimer
  2. Moi aussi je l'ai adoré ! Il fait tellement de bien au moral <3
    J'ai également eu l'impression de regarder un film, c'était génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire et relire sans aucune modération ☺

      Supprimer
  3. En ce moment, je vois ce livre de partout et il me tente beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi en le voyant partout que j'ai fini par craquer ☺

      Supprimer

A ton tour de parler ☺