25 mai 2017

#JeudiAutoEditions - Qui sont ces auteurs ? #31



Le #JeudiAutoEdition est un rendez-vous que je suis de très près depuis un petit moment et n'ayant pas toujours une lecture sous la main, je préfère mettre en avant un ou une auteur(e) auto-édité(e), ce qui, je l'espère, vous permettra de le ou la connaître un peu plus et pourquoi pas, la curiosité fera le reste ... 





Cette semaine, c'est au tour de Victoria Martin

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes et gros plan


Pour commencer, pouvez-vous nous faire une petite présentation rapide pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas encore ? (D'où vous venez, les études faites, etc.)


Je suis Victoria MARTIN, j’ai 26 ans et je suis auteur dans le domaine de l’imaginaire. Grande dyslexique, j’adore pourtant lire et écrire, même si ce n’est pas toujours facile. Toujours passionnée d’imaginaire et de merveilleux, je me suis pourtant lancé dans des études de droit que j’ai arrêtées, suite à la publication imprévue du premier tome d’Horrible prophétie. Je suis une parisienne dans l’âme, mais j’aime beaucoup le côté mer. Cela vient de mes vacances en Côte d’Opale où j’ai appris à marcher très petite et également de Nice où ma grand-mère habitait et où j’allais souvent. Cependant, je n’oublie pas mes racines bourbonnaises du côté de mon père avec toute une histoire dans le Val d’Allier où j’ai encore de la famille d’ailleurs.




Quel est votre univers livresque ?

Mon univers livresque se concentre sur l’imaginaire. Créer un monde fictif avec de la magie et peuplé de créatures étranges. Ce ne sont pas des mondes où vous verrez des elfes ou des guerres, mais ce sont des mondes sanglant, maritime, quelques fois avec des personnes « mauvaises » ou qui le deviennent. Le pouvoir, et certains thèmes philosophiques peuvent être présents. Après on voit aussi que tout n’est pas forcément aussi simple que « bien » ou « mal »…





Qui vous a donné l'envie d'écrire à votre tour ? Quel est votre objectif lorsque vous écrivez ? (Donner du plaisir, vous évader, faire partager, etc.)

Ma mère est professeur de français, donc il y avait toujours beaucoup de livres à la maison et je la voyais tout le temps lire. Elle me racontait les contes de Grimm, Le Seigneur des Anneaux, les romans de renard…Donc, forcément, après vous avez envie d’écrire, et très tôt ! Je ne la remercierai jamais assez pour ça. La lecture n’a pas été simple avec ma dyslexie, mais curieusement, c’était devenu plus facile d’écrire que de lire.

L’objectif lorsque j’écris, c’est de m’évader, d’être libre et de créer. J’ai cette volonté de casser les codes et d’écrire quelque chose qualifié « d’étrange ». Je voudrais offrir quelque chose de nouveau aux lecteurs, leurs faire découvrir des mondes inconnus remplie de magie, mais aussi avec ces menaces et ces côtés sombres. Je voudrais offrir quelque chose d’assez réaliste, mais dans de l’imaginaire. J’essaye de reprendre le classique d’une prophétie en fantasy, en le traitant différemment. C’est un des buts de la démarche. J’ai tendance à dire qu’un livre est une aventure et que cette aventure on la vie avec les lecteurs.





Comment s'est déroulé l'écriture du roman (ou des romans) ?

Au départ, c’était une nouvelle que j’avais écrite pour un concours de nouvelle, à l’âge de dix-sept ans. J’en avais un certain nombre et je voulais les éditer. Finalement, j’ai repris celle que je pensais être la mieux pour développer davantage le personnage de Lénora et je l’ai beaucoup étoffé. J’avais commencé quelque chose de plus science-fiction après des problèmes de poignet, m’empêchant d’écrire pendant plusieurs années, mais les lecteurs d’ « Horrible prophétie » m’ont réclamé une suite. Alors, j’ai essayé, j’ai commencé à écrire et comme ça commençait pas mal, voici le tome 2 qui va bientôt sortir. Mon poignet n’étant pas totalement remis, j’ai coupé ce deuxième tome avant ce que je m’étais fixé pour ne pas faire attendre davantage les lecteurs. La trilogie est donc passée en tétralogie (4 tomes).





Vous imposez-vous un rythme d'écriture ou écrivez-vous quand l'inspiration est là ?

Non ! J’ai eu mes problèmes de poignet, ensuite je suis très flemmarde et puis je n’ai pas tout le temps l’inspiration. Il y a des moments où j’ai l’inspiration lyrique qui me fait écrire de très beaux passages et d’autres moments où il n’y a pas grand-chose. Ce n’est pas toujours facile, surtout qu’en plus d’écrire, il faut faire des salons, des dédicaces et assurer soi-même la promotion de son bouquin. Je pense que c’est important d’écrire quand on a envie d’écrire et ne pas se forcer.





Pourquoi avoir choisi l'auto-édition ?

Pour une raison toute simple, « Horrible prophétie » était une petite nouvelle et il n’y avait pratiquement pas de maison d’édition acceptant un livre si court. Et puis, je dois reconnaitre que tout s’est passé très vite, je n’ai pas vraiment eu le temps de voir d’autres maisons d’édition. Et puis, il ne faut pas oublier que les délais sont très longs pour avoir une réponse. Je voulais l’éditer tout de suite, parce que, voilà, c’était un rêve. Je n’exclus pas de passer par une grande maison d’édition pour un autre manuscrit, si on veut bien de moi. On verra.





Comment avez-vous vécu l’enthousiasme des premiers lecteurs ? Le retour des critiques, positives comme négatives.

Un peu trop à cœur pour les négatives au début. Les positives sont toujours les bienvenues !






Comment s'est passé le choix de la couverture du roman ? Y avez-vous participé ? Si non, qu'auriez-vous changé ?

La couverture était un service payant chez ma maison d’édition, alors je me suis dit que je pourrais m’en sortir sans, mais non ! Je mets donc à la disposition des lecteurs sur facebook, salons, et dédicaces une version avec deux jaquettes différentes possibles, faites entièrement par moi. Si vous ne me contactez pas directement vous n’aurez qu’une version sobre et blanche toute simple.

Pour le tome 2 de « Horrible prophétie », « Horrible prophétie tome II Les Rouages du Destin », il y aura une couverture que j’aurai faite entièrement moi-même, mit en page par ma maison d’édition Edilivre.




Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Honnêtement, je ne sais pas. Il n’y en a pas tant que ça dans ce premier tome. Il ne vaut pas mieux donner vie à Lénora, ce serait un danger public !





Sur quel projet êtes-vous en ce moment ?

L’édition du tome 2 d’ « Horrible prophétie ». « Horrible prophétie Tome II Les Rouages du Destin » va sortir avant l’été. Il ne rete qu’une trentaine de pages pour la dernière relecture et ensuite, il y aura tout le processus d’édition avec le BAT… J’espère vraiment le sortir en juin pour que vous puissiez le retrouvez sur mes salons de juillet et d’août.

Et ensuite, il y aura l’écriture du tome 3 et du tome 4 qui ne sont pas encore commencé. J’entamerai l’écriture du tome 3 en septembre.

J’ai deux autres projets en cours, il faut aussi que je voie comment tout cela va s’organiser.





Auriez-vous des conseils d'écriture pour nos jeunes débutants ?

Beaucoup de travail !

Commencez par écrire des fanfictions si vous aimez Harry Potter, des mangas ou même des séries. Il y a des sites spécialisés où vous pourrez mettre vos textes, vous faire lire, vous faire suivre et avoir des avis de lecteurs sur la façon dont vous écrivez. Ça vous habituera déjà à avoir des critiques et à construire un récit.

Imaginer une pièce ou une action et essayer de la décrire d’une dizaine de façons différentes et avec du vocabulaire varié en évitant les répétitions.

Lisez beaucoup, même des livres difficiles, ça aura un véritable impact sur votre phrasé et votre vocabulaire.

Et puis, bien sûr, les appels à texte. Ça peut être pas mal pour vous exercer à la nouvelle sur un sujet donné, même si vous ne postulez pas.





Un petit mot pour la fin ?




Ecrire, c’est être libre.




2 commentaires:

  1. Super article, je suis pour l'auto-éditions et j'aime voir ce genre d'article qui mette ces auteurs en avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ♥ D'ailleurs, si cela t'intéresse, je t'invite à rejoindre le groupe des auteurs indépendants du Grand Ouest ☺ https://www.facebook.com/AuteursGrandOuest/

      Supprimer

A ton tour de parler ☺