6 oct. 2016

Cell.7

Couverture Cell 7

V.O : Cell 7
Auteure : Kerry Drewery
Editions : Hachette
Collection : Black Moon
Nombre de pages : 380 pages
Date de parution : 28 Septembre 2016
Saga : -
Nombre de tomes : 1
Format : Grand




En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.

"
Cell 7 m'a beaucoup intrigué par son concept, la téléréalité prenant une ampleur incroyable de nos jours, Kerry Drewery inclut ce principe avec une grande instance : La justice

En effet, dans cette histoire, dès qu'un crime est commis, le présumé coupable est mis en cellule durant 7 jours, chaque jour dans une nouvelle cellule (Jour 1 = Cellule (ou Cell) 1, etc). Pour rendre le verdict, pas de Juge, juste le public otant par texto ou par appel. La sentence est donc au main des goûts de chacun. 
Tout va changer avec le meurtre d'une grande star et la coupable n'est autre que Martha, âgée de 16 ans à peine. Pour la première fois, une mineure est accusée d'un crime horrible. Comment réagira le public ? Mais surtout ... Est-elle réellement coupable ?

Il faut dire que Kerry Drewery ne déçoit pas avec ce premier roman. J'ai tout simplement été captivée dès les premières pages. 
Trois points de vue nous sont présentés durant la lecture : Celui de Martha, notre petite héroïne emprisonnée, ayant donc le temps de tout nous expliquer "calmement" la situation. Celui de son avocat, Eve, dont j'ai mis un petit moment à voir son importance. le dernier n'est autre que l'émission télé, Mort ou Justice, qui suit les prisonniers, donc Martha, durant ces 7 jours dans les 7 cellules. Ce dernier point de vue est le plus détaillé, donnant la parole à une présentatrice au coeur de glace, un journaliste partagé, mais surtout autant de données pour que le lecteur imagine parfaitement le déroulement des émissions.

J'ai trouvé que ce roman engageait des sujets importants, entre l'importance de la téléréalité faisant oublié le côté humain, la justice face à certains crimes dont les apparences sont parfois trompeuses ... Et du début à la fin, je me suis régalée de ces mots, implorant (intérieurement) une suite et assez rapidement. 
En tout cas, Kerry Drewery a su s'imposer dans mon classement et démarre fort. Je la suiverai dans ces autres romans afin de me fixer sur son travail, mais je conseille fortement de plonger, à votre tour. 

2 commentaires:

  1. Un livre qui marque. J'ai beaucoup apprécié cette lecture aussi.

    RépondreSupprimer
  2. Comme IRL avait su me marquer, ce livre m'a chamboulée. Le côté "la semaine du condamnée" mélangé aux côté manipulateur et inhumain de la télé-réalité n'inaugure rien de bon pour la suite (car après tout, rien ne nous dit que ça n'arrivera pas un jour) et montre à quel point il faut se méfier du progrès et de la médiatisation.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺