29 avr. 2017

Une braise sous la cendre, tome 1

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1

Auteure : Sabaa Tahir
Editions : Pocket
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 523 pages
Date de parution : 15 Octobre 2015
Saga : Une braise sous la cendre
Nombre de tome : 2
Format : Grand






Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.
"

Comme pour beaucoup de sortie signées PKJ, je me triture l'esprit : Est-ce que je le prends ? Est-ce que j'attends ? Mais pour Une braise sous la cendre, j'ai attendu pour le prendre et j'ai encore attendu pour le lire. Pourquoi ? Parce qu'il a fait tellement parlé de lui, tellement de coup de coeur sur la blogosphère que j'ai eu peur d'en attendre trop et au final, d'être déçue, mais là, je me suis donné un coup de pied à l'arrière-train et je l'ai sorti de sa poussière (8mois quand même). 


La place de héro se "dispute" entre deux personnages, Laïa et Elias. Tous deux ont des vies différentes, mais un destin en commun.
Laïa est une érudit, ce clan perdant de la dernière guerre, obligé de trimer pour survivre et prier pour ne pas subire de raft et devenir esclave. Une nuit, ce cauchemar arrive pour notre héroïne, elle se voit obligé de fuir et trouver la Résistance, ce qui la conduira à devenir espionne et ainsi l'esclave de la Commandante.  Elias, de son côté, est un Mask, un soldat, entraîné depuis le plus jeune âge (6 ans) et ayant vu et vécu des choses horribles, son statut de fils de la Commandante n'y change rien, au contraire, on attend beaucoup de lui.
Je ne peux dire le contraire, ils sont tous les deux touchants, on compatie très rapidement à leur malheur, leur condition de vie et j'ai souhaité, au plus profond de moi que la situation change du tout au tout.
Cette dictature que commande Keris Veturia, la Commandante, est tellement incroyable que j'en avais mal au ventre et au coeur. Une injustice qui fait hurler de colère, mais un personnage tellement représentatif que je suis admirative de Sabaa Tahir ! Tout ce contexte est tenu d'une plume de maître et on ressent bien l'adage "Marche ou crève". 
On y décèle également une complexité dans l'organisation de chaque "clan" que cela appuie la détresse des deux parties dont le seule et unique point en commun à un nom.
Les personnages secondaires que l'on rencontrent ne sont pas totalement secondaires, car sans eux, Laïa et Elias ne seraient rien et ne survivraient pas très longtemps. J'ai un gros coup de coeur pour Cuisinière, je la vois telle une mère veillant sur les esclaves qu'elle peut croiser au cours de sa vie, mais qui repère directement le potentiel de chacun ou encore Izzie, leurs douleurs étaient miennes, leurs espoirs ne peuvent pas laisser de marbre.Si certains personnages me plaisent, pour d'autres, je reste encore sceptique et très méfiante. Je m'attends à tout par la suite, principalement au pire !




J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire et accrocher, beaucoup de description sur le fonctionnement de chacun, laissant parfois quelques longueurs, mais une fois que j'ai pu me poser réellement, le roman n'a pas fait longtemps ! Les heures ont défilées, mais je n'y prêtais pas attention, au point de fermer ce roman tard dans la nuit donnant de grandes difficultés le lendemain pour mes obligations. Toutefois, je ne regrette pas d'avoir attendu, d'être prête à le lire, d'en avoir réellement envie au lieu de suivre comme un mouton (j'assume quand je le fais), car je ne suis pas certaine que j'aurai autant apprécié. 
Bien entendu, la suite est prévue au programme, je ne compte pas rester sans savoir ce qu'il adviendra de nos héros, tant de questions restent sans réponses, mais je prendrais mon temps, encore une fois me basant sur l'envie réelle pour 300% de plaisir ♥
Je conseille quand même de découvrir ce premier roman, le talent et l'univers de Sabaa Tahir étant géniaux, ce serait dommage de ne pas tester.



3 commentaires:

  1. J'attends tellement parler de ce livre sur Insta, j'ai énormément envie de le lire du coup, je suis intriguée de savoir pourquoi il est tant apprécié^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cette raison que j'ai craqué aussi ☺
      L'univers est superbe !

      Supprimer
  2. Il me tardait vraiment de lire ton avis et je suis contente de voir que tu as aimé ta lecture :)
    Une braise sous la cendre est définitivement dans le top 5 de mes sagas favorites. J'ai adoré les personnages comme Laia, La commandante et surtout Elias *_* et l'univers est très bien construit.
    Je te conseille de lire rapidement le tome 2 parce qu'on en apprend beaucoup sur de nombreux personnages tels qu'Hélène, Elias ou encore Cuisinière. L'intrigue est toujours aussi bonne et les révélations vraiment très très surprenantes ^^.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺