21 avr. 2017

Ma vie amoureuse en 16 garçons

Couverture Ma vie amoureuse en 16 garçons

Auteure : Stephanie Kate Strohm
Editions : De la Martinière
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 320 pages
Date de parution : 06 Avril 2017
Format : Grand






Jolie, drôle et intelligente, Avery Dennis fait rêver tous les garçons du lycée. Mais pourquoi ses histoires d'amour finissent-elles toujours mal ?
Après sa dernière rupture, Avery est décidée à comprendre. Elle ne peut tout de même pas être responsable de tous ces échecs ... Si ?
Accompagnée de Hutch, son binôme du cours de sciences, elle se lance dans une grande enquête et interroge tous ses ex ... depuis la maternelle !
Avery est-elle vraiment prête à entendre ce qu'ils ont à lui dire ?
En tout cas, elle n'est pas au bout de ses surprises ...
"

A travers ce roman, j'ai pu découvrir Avery et son auteure, Stephanie Kate Strohm qui nous vient des Etats-Unis. En tout honnêteté, je retiens surtout la plume de l'auteure, son originalité sur le contenant de l'histoire plutôt que les personnages en eux-mêmes, quoique ...


Avery est donc notre héroïne et le genre de personnage que je déteste au plus haut point. Belle, intelligente, cela passe, mais c'est son côté collectionneuse de petit-ami et sa naïveté sur les histoires d'amour qui m'ont fait m'arracher des cheveux. Je l'imaginais parfaitement bien, dans un film à l'américaine, souriante à tout le monde, mais avec cet air, tête-à-claque ... Alors qu'elle décide de savoir pourquoi ses histoires d'amour se terminent mal, elle mène son enquête auprès de ces anciens amours, depuis la maternelle... Et là, mandieu ! Elle les collectionne, les enchaîne et s'étonne de révélations en révélations. J'avais parfois envie de la secouer en lui criant qu'elle n'était qu'au lycée, qu'elle ne connaissait rien à la vie ! Je ne dis pas qu'à presque 30 ans, je suis une source de sagesse, mais bon sang, c'est pas à 15/16 ans que tu as tout fait, tout vu et en enchaînant les mecs, où est ton respect pour toi-même ? Bref, je m'emballe.
La suite se devine, mais se laisse lire. Avery s'en prennant plein la tronche, elle descend peu à peu de son pied d'estale, revient dans le monde réel et se remet en question. Et puisqu'elle est accompagnée de son binôme, Hucth, la romance se devine depuis le résumé ... 


C'est donc une histoire assez classique, mais cela n'est pas plus mal car il permet de se pencher plus sérieusement sur la forme que prend l'histoire et ce, dès les premières pages. Il faut oublier la forme classique : De la description, des dialogues. Stephanie Kate Strohm se penche sur une forme d'interview tout le long. Pour appuyer mes dires, voici un petit extrait :


" 
AU COMMENCEMENT

Avery : C'est à l'endroit le moins propices aux révélations que j'ai eu lavélations : en plein cours d'histoire.

Mme Segerson, super prof d'histoire que j'adore : Avery n'est pas une élève très attentive. Elle prend beaucoup de notes, mais plutôt pour pouvoir utiliser plein de stylos de couleur. Pourtant, tout à changé le jour où j'ai démarré un nouveau chapitre avec ma classe : l'histoire orale.

Avery : L'histoire orale, pour faire court, c'est de l'histoire basée sur des conversations. On interroge les gens sur un ait auquel ils ont assité et on reconstitue le passée à travers leurs témoignages. [...]


"

C'est donc sur cette base que l'histoire est construite. Je dois dire que c'est plutôt déroutant les premières pages et je ne pourrais dire au bout de combien de temps je m'y suis habituée ou que cela m'est devenu normal. 
Cette forme de texte permet une lecture très rapide et très facilement compréhensible, mais ne permet pas d'attachement réel aux différents personnages que l'on rencontre.


En conclusion, si l'histoire en elle-même ne m'a pas réellement convaincu, je suis remarquablement surprise par la façon dont l'auteure amène et mène son roman, une originalité qui doit se faire connaître et il faut tester pour savoir si l'on apprécie, si on peut s'y habituer ! Une belle découverte côté auteure donc et je note son nom pour de prochaine parution.



3 commentaires:

  1. J'avoue que ce roman ne me fait pas trop envie, mais pourquoi pas si un jour on me le prête ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me tente bien mais ce que tu en dit me refroidis un peu quand même... Si je le trouve à la médiathèque ou d'occasion pas cher pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas merci pour la découverte mais pas sûre que je le lise :/

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺