12 févr. 2016

DUFF - Dodue utile et franchement fade

Couverture The Duff

V.O :  The Duff
Auteure : Kody Keplinger
Editions : Hachette
Collection : Black Moon
Nombre de pages : 304 pages
Date de parution : 06 Janvier 2016
Saga : -
Nombre de tomes : -
Format : Grand



Bianca n’est peut-être pas la fille la plus jolie, ni la plus populaire du lycée mais elle a d’autres atouts : deux meilleures copines, un esprit mordant et beaucoup de second degré.
Elle est aussi bien trop maligne pour tomber sous le charme du sexy Wesley, coureur de jupons invétéré et son ennemi juré depuis qu’il la surnomme la D.U.F.F (Dodue, Utile et Franchement Fade).
Jusqu’au jour où elle commence à se demander si ses vraies ennemies ne seraient pas en fait ses amies si jolies, si parfaites et si populaires qui ont fait d’elle leurfaire valoir : la copine un peu moche mais bien utile… leur D.U.F.F. ?
Fatiguée d’être toujours reléguée au second plan, Bianca décide de sortir de l’ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une véritable révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée. Et en croisant sur son chemin un improbable allié…
"

Je dois avouer que le titre de ce roman ne m'a pas beaucoup donné envie de le lire, c'est plutôt le résumé qui m'a intrigué. Je trouve que Dodue utile et franchement fade est super violent, étant un peu costaud, je me suis demandé ce que réservait la vie de Bianca.

Bianca est une jeune fille comme beaucoup d'autre : Ni la plus belle, ni la plus populaire, elle se fond dans l'ombre de ses "amies". Elle mène sa petite vie avec son train-train quotidien, jusqu'à ce petit déclic qui lui fera se poser une question : Qui sont réellement ses amies et ses ennemis ?
Entre acceptation de soit-même et petite enquête dans la Jungle de l'adolescence, ce roman est, je l'accorde, intéressant à lire et bien mené, mais mon plus gros soucis, c'est cette éxagération sur l'abréviation "DUFF" que l'on retrouve beaucoup trop souvent tout au long de la lecture. Je n'en pouvais plus ! A la rigueur, 5/6 fois sur les 300 pages et plus, ça passe, mais là ... C'est au moins une fois par chapitre et je suis gentille ... 

C'est principalement Bianca qui le mentionne. "Je ne peux pas faire ça, je suis une DUFF" ou encore "Tu ne peux pas m'aimer, je suis une DUFF", bref, elle ne se voit qu'en DUFF, rien de plus. Un boudin entouré de beauté. C'est un sentiment que je comprends tout à fait et c'est pourquoi je me suis identifié à elle, comprenant sa colère, mais aussi son envie d'être comme "tout le monde" et son évolution me conforte, car il est très réaliste. Une claque suffit à faire changer une personne aussi pessimiste et sans estime pour soit-même. 

Le public visé par ce livre est les jeunes à partir de 15 ans, ce qui me paraît bien vu qu'il est dans l'âge de l'adolescence et souvent la facilité à juger sur le physique, mais faire découvrir ce roman à des jeunes dès 13 ans ne fera en rien du mal au lecteur. Bien sûr, les adultes ne sont pas écartés, ils peuvent se sentir concernés, c'est un problème intemporel. 

Bien que ma chronique tire sur le positif, ma lecture est très loin d'être un coup de coeur. Le sujet est d'actualité, les personnages sont très bien imaginés et leur évolution se laisse lire, mais je ne sais pas. Il me manque ce petit quelque chose qu'on ne peut expliquer, mais qui est là. Cela m'ennuie de ne pas pouvoir le développer. Je ne déconseille pourtant pas ce livre, il mérite que l'on s'y intéresse !





6 commentaires:

  1. Je ne pense pas lire le livre, le film étant super sympa! Je pense même mieux que le roman d'après ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
  2. Pas vraiment envie de le découvrir ... :-/

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas le résumé, j'ai seulement vu la bande annonce du film, et je dois dire qu'il ne me branche pas tellement. Ça a l'air d'être un bouquin surtout pour ados, je ne suis pas sur d'être encore dans cette période pour l'apprécier comme j'aurais pu le faire il y a quelques années.
    Je le lirais peut-être un jour si j'ai besoin de lecture "légère".

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas vu le film non plus, mais si la couverture est la même que l'affiche, ça me donne plutôt envie de rire. La nana au premier plan est supposée être dodue ???

    RépondreSupprimer
  5. Avis très intéressant, ça me donne envie de me faire ma propre opinion dessus. J'envisage de l'acheter pour mon CDI donc à voir ^^
    Merci pour ta critique ^^

    RépondreSupprimer
  6. Malgré les avis parfois mitigés, j'ai bien envie de découvrir cette histoire :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺