11 févr. 2016

Légion, tome 2

Couverture Légion, tome 2 : A fleur de peau

V.O :  Legion : Skin Deep
Auteur : Brandon Sanderson
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 222 pages
Date de parution : 20 Janvier 2016
Saga : Légion
Nombre de tomes : 2
Format : Poche



Stephen Leeds, surnommé "Légion", est un homme aux capacités mentales singulières lui permettant de générer une multitude d'avatars : des hallucinations aux caractéristiques individuelles variées et possédant une vaste gamme de compétences très spécifiques. Leeds est investi d'une nouvelle mission : retrouver un corps qui a été dérobé à la morgue locale. Il ne s'agit pas de n'importe qui. Le cadavre est celui d'un pionnier dans le domaine de la biotechnologie expérimentale, un homme qui travaillait sur l'usage du corps humain en tant qu'espace de stockage. Il se peut qu'avant sa mort il ait incorporé des données dans ses propres cellules. Ce qui pourrait se révéler dangereux...
"

Ayant loupé la sortie du premier tome, j'ai toutefois sauté sur l'occasion de lire ce second volet, principalement par adoration de l'auteur, Brandon Sanderson. 

En effet, je l'ai croisé (littéralement parlant) avec Coeur d'Acier qui a été comme une révélation de cet auteur et depuis, j'adore poursuivre dans ses univers. 

Ici, Légion n'échappe pas à la plume de Brandon Sanderson. Entre mélange de réalisme, vu que l'histoire se passe dans notre monde, et un peu de fantastique, le protagoniste, Leeds, a des hallucinations "matérialisée" sous forme humaine qui l'aide dans ces missions. 

En y réfléchissant, c'est assez rare de croiser ce cas dans la littérature, ce qui a fait sa petite touche d'humour en imaginant le personnage luttant pour écouter et parler à ses hallucinations tout en paraissant normal.
La nouvelle mission dont il devient responsable concerne le meurtre d'un grand homme du domaine de la biotechnologie amenant donc un choix assez conséquent d'histoire potentielle, mais celle choisit est très intraînante, captivante ce qui fait que les 222 pages du roman se lisent un peu trop vite (addiction, quand tu nous tiens ...). 

Dans son ensemble, l'histoire ne manque de rien. Des personnages attachants se faisant des réflexions très drôles, une histoire qui tient la route du début à la fin et sans carence en action. De quoi régaler les yeux pendant quelques heures ou plus si l'on souhaite savourer comme il se doit. Avec ce roman, Brandon Sanderson ne me déçoit pas et montre encore une fois qu'il a de l'imagination à revendre, ce qui est très prometteur pour encore beaucoup de livres, j'espère. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺