Shinotori : Les ailes de la mort, tome 1

 



Titre original : Shinotori
Auteur :   Dr Imu
Editions : Kazé
Collection : Seinen
Nombre de pages : 208 pages
Date de parution : 04 Novembre 2020
Format : Numérique



" 

Lorsque l'avion dans lequel Kurô, un criminel en transit, est détourné par deux hommes masqués, tout bascule... Alors que les terroristes s'enferment dans le cockpit avec une fillette, Kurô neutralise le policier en charge de son transfert et se précipite pour porter secours à l'otage. Mais lorsqu'il entre dans le poste de pilotage, une scène d'horreur s'offre à ses yeux. Une monstrueuse créature ailée vient de massacrer et de mutiler tous ceux qui s'y trouvaient. Seule l'enfant est encore en vie. La liberté est à portée de main, mais pour survivre, Kurô devra payer le prix fort !

"




Parfois, il ne faut pas se fier à la couverture et je pense que ce premier tome de Shinotori est MON exemple. Je ne m'en cache pas, la couverture a de quoi mettre mal à l'aise, elle est glauque au possible et n'attire pas forcément l'oeil en se disant "Tiens, la couverture me parle !" et pourtant ...


Nous commençons l'histoire aux côtés d'un jeune homme, Kûro, qui est dans l'avion et en très bonne compagnie ... Le vol se déroule plutôt bien jusqu'à l'arrivée de deux hommes qui prennent les personnes en otage. Tout dérape très rapidement et dans le feu de l'action, le jeune homme prends sous son aile, une petite fille prénommée Toki. Très rapidement, il va remarquer qu'elle n'est pas comme les autres, mais c'est le dernier de ses soucis, car les oiseaux commencent à attaquer sans raison et se transformer en monstres ignobles. Le jeu de la survie commence ...






Nous avons donc là un premier tome très entraînant avec un début d'histoire qui passe rapidement au vif du sujet : L'attaque des oiseaux. Bon une version beaucoup plus flippante et glauque que le grand Hitchcock n'a pu envisager. On apprends très rapidement qu'il s'agit d'une sorte d'épidémie, mais sans aucune grande conviction. Pour l'heure, les survivants se regroupent pour se protéger et les scientifiques ou médecins qui prennent le rôle de meneur vont un peu trop loin dans leur délire : Brûler pour éviter toute contamination. Kûro comprend très vite que Toki est en danger. En toute franchise, même en tant que lectrice, je serais bien passé dans l'histoire pour protéger cette bouille et cette innocence qu'est la jeune Toki.... Côté ennemis, nous sommes bien servis ! Non seulement les oiseaux sont des tueurs volants, mais en plus il en existe plusieurs "espèces" (tels des variants pour une épidémie). Si les noms sont rapidement évoqués durant l'histoire, nous avons un beau lexique illustré à la fin du tome pour bien prendre le temps de comprendre les origines et les capacités de chacun.



Un jeu du survie qui débute sur les chapeaux de roues ! Je suis bien contente d'avoir pu dépassé cette première impression sur la couverture, je serai passée à côté de l'histoire ☺ Je compte bien rattrapé mon retard sur les tomes déjà disponible (au nombre de trois pour le moment) donc à très vite pour vous partager cette aventure !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C'est Lundi, que lisez-vous ? #173

Tout plaquer et aller prendre un bain (Mes petits moments)

C'est Lundi, que lisez-vous ? #174