18 nov. 2016

Jessie des ténèbres

Couverture Jessie des ténèbres

V.O : -
Auteur : Yann Rambaud
Editions : Hachette
Collection : Hors-série
Nombre de pages : 301 pages
Date de parution : 2016
Format : Grand





Jessie a quatorze ans. Jessie fait des cauchemars. Elle retourne toutes les nuits dans une maison plongée dans les ténèbres. Chaque pièce dissimule de terribles secrets, la clef de son intérieur, et chaque porte, chaque énigme, chaque épreuve traversée lui fait comprendre petit à petit le mystère de ses origines.

Le jour, elle vit d’autres cauchemars. Des cauchemars éveillés, cette fois, les mauvaises blagues et les railleries de ses camarades au collège, les questions qu’elle se pose depuis qu’elle sait que son père et sa mère ne sont pas ses parents biologiques. Qui était celle qui lui a donné la vie ? Pourquoi n’a-t-elle pas voulu de la petite Jessie ?

Heureusement, les ténèbres de Jessie sont trouées par d’éclatantes lumières. Il y a Alice, d’abord, cette jeune fille spontanée et rieuse qui l’entraîne chaque mercredi dans les plus absurdes dingueries, au cœur d’une forêt merveilleuse où les taupes rendent la vue et les grenouilles savent compter. Et puis il y a Gaspard, un garçon de sa classe qui la fascine et éveille en elle les premiers sentiments amoureux…
"


Yann Rambaud est une plume française que je découvre à travers ce roman. Bien que Gaspard des profondeurs soit écrit deux ans plus tôt, Jessie des ténèbres est une suite, sans l'être. Un prolongement de cet univers, mais qui peut se lire indépendemment, sinon, je n'aurais pas pu comprendre et saisir la magie de ces pages.



Jessie est donc notre héroïne pour quelques pages. Percécutée à l'école le jour, perturbée par des cauchemars effrayants la nuit, ses journées sont bien longues ... Son seul échapatoire se prénomme Alice, une jeune fille qui vit à fond, rit aux éclats, puis Gaspard, ce jeune homme qui chamboule notre héroïne.



Durant la lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre en pitié Jessie. Harcelée de la sorte n'est jamais une chose facile, une petite dénonciation de l'auteur contre le harcelement scolaire. Être poursuivis par les cauchemars, en prime, lui rend la vie dure, mais l'amitié qui se créer entre elles, Alice et Gaspard est à la fois inattendue, car les personnages n'ont pas grand chose en commun et amusante, complémentaire. 
L'attachement à ce trio est donc une chose naturelle, qui se fait de pages en pages.




Pour parler de tels sujets, la plume poétique de Yann Rambaud entre en scène.
Je reconnais avoir eu un peu de mal à saisir l'intensité des mots et là où souhaitait nous mener l'auteur, mais au bout d'un certain temps, j'ai eu un déclic et là, j'ai eu du mal à en décrocher. 
Jessie peut paraître faible, parce qu'elle se fait harcelée, mais en y regardant bien, elle arrive à le supporter, signe de courage, de force de caractère, mais surtout d'une grande valeur.
Alice, une joie de vivre à elle toute seule est pourtant bien mystérieuse, me faisant penser à Alice dans le célèbre conte, Alice au pays des merveilles. Ce point féérique est alimenté par cette forêt, ces créatures que l'on rencontre ...



Jessie des ténèbres n'est pas une série, mais les deux romans, dans le même univers car l'autre traitant autour de Gaspard, suffisent à eux-mêmes pour admirer le talent de son auteur. 
J'ai passé un agréable moment, ravie de découvrir cette façon de voyager entre rêve et réalité, abordant des sujets sensibles, mais délicatement.
Bref, de mon côté, ce n'est pas un coup de coeur, mais je le recommande quand même !




2 commentaires:

  1. Les Épreuves Non Corrigées, sont dans ma pile à lire, je me ferais ma propre idée, même si j'ai peur d'être trop exigeante... J'aurais quand même aimé lire Gaspard des Profondeurs avant !

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi pas découvrir cette histoire même si c'est peut-être mieux de découvrir Gaspard des profondeurs avant.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺