10 nov. 2016

Le protocole de la crème anglaise, tome 1 - Prudence

Couverture Le protocole de la crème anglaise, tome 1 : Prudence

V.O : The custard protocol, book 1 - Prudence
Auteure : Gail Carriger
Editions : Le livre de poche
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 544 pages
Date de parution : 14 Octobre 2016
Saga : Le protocole de la crème anglaise
Nombre de tome : 1
Format : Poche




Au nom de la reine, de l’Angleterre et de la parfaite théière.
Quand Prudence Alessandra Maccon Akeldama – surnommée Rue dans l’intimité – hérite d’un dirigeable, elle fait ce que ferait n’importe quelle jeune femme dans des circonstances similaires, elle le baptise : La Coccinelle à la crème. Et elle s’envole pour l’Inde. Là-bas, elle tombe au beau milieu d’un complot mené par des dissidents locaux, du kidnapping d’une femme de brigadier et d’une famille de loups-garous écossais qu’elle ne connaît, hélas, que trop bien. Devant tous ces dangers, Rue devra s’en remettre à sa bonne éducation et, bien sûr, à ses aptitudes surnaturelles pour s’en sortir...
"



Depuis que j'ai découvert Le Protectorat de l'Ombrelle, puis le Pensionnat de Mlle Géraldine, je suis tout simplement envouhtée par la plume de Gail Carriger et ce premier tome du Protocole de la cème anglaise ne fait pas exception.



Prudence, alias Rue, est la fille de la grande Alexia Tarabotti et de Lord Maccon, mais élevée par Lord Akeldama, que l'on rencontre dans le protectorat de l'Ombrelle, mais rassurez-vous, les deux peuvent se lire indépendamment car l'auteure pense parfaitement à récapituler les points important pour que le lecteur puisse comprendre l'essentiel. 
Evidemment, pour ceux qui ont suivi l'autre série, c'est un plaisir de retrouver ce petit bout de femme, devenue grande et ... bien têtue ! Très débrouillarde, elle reste quand même le genre de femme à ne vouloir dépendre de personne, qui fonce avant de réfléchir (comme courir après un tigre pour récupérer son ombrelle ...), mais cette force envoit du rêve lorsque l'on se retrouve clouée au lit !




Mandatée pour aller enquêter en Inde, elle s'entoure d'une troupe toute aussi originale qu'elle pour ce voyage.
Primrose, sa meilleure amie, élégante, mais parfois un peu agaçante dans ses manières. Elle reste l'épaule sur laquelle Rue peut s'appuyer dans les confidences. 
Son petit frère, Percy est de la partie, mais lui est la tête pensante du groupe, car contrairement aux autres, il analyse tout avant de prendre une décision et ses connaisances sont un gros atout ! 
Il y a également Quesnel Lefoux, la petite touche française nous servant du "Mon chou" à volonté, un poil arrogant, hautain, il intrigue néanmoins notre héroïne ... Une hypothétique relation amoureuse assez tumultueuse !




J'ai été ravie de découvrir de nouveaux personnages dans cette "suite" du Protectorat de l'Ombrelle, mais d'autant plus heureuse de retrouver des personnes ou des noms comme Alexia, Connall ou Ivy. Bien entendu, ils sont également évolués et pas toujours comme on l'espérait ... J'ai eu une petite déception en lisant la description que faisait Rue de sa mère, Alexia, qui ressemblait à une mégère, aigrie et ferme. Ou encore Lord Maccon, devenu comme un toutou ayant pour surnom Papatte ... Une petite claque qui trouve une explication par la suite, mais assez déroutante pour ceux qui les ont suivis dans leur jeunesse !





Si cette équipe fait beaucoup dans l'histoire, beaucoup de chose se joue sur les détails. 
L'univers de Gail Carriger, que l'on retrouve dans toutes ces sagas, c'est bien le steampunk, le mélange d'un décor d'antant mélanger à un peu de technologie. 
La couverture le montre bien, mais c'est dans les mots que nous sommes certains de quitter notre siècle pour remonter dans le temps. Assez soutenu, il est assez drôle de butter sur certains mots, mais cela m'a permis d'agrandir mon vocabulaire (il n'est jamais trop tard pour cela ...).




Dans chaque chapitre, le détail est de rigueur. Pour plus de 500 pages, il n'y a que seize chapitres, donc autant dire que dans chacun d'entre eux, il y a de quoi se mettre sous la dent ! Bien entendu, le chapitre n'est pas d'une traite, il y a au moins une petite coupure (faite par de petites mongolfières toutes mignonnes), ce qui permet de couper lorsque nous le sommes obligés.



Pour conclure, je dois dire que je suis, dans l'ensemble, conquise par cette nouvelle saga. Le voyage entre Londres et l'Inde est magnifique, les décors bien décrits permettant l'imprégnation du lecteur et les personnages, livrés à eux-mêmes, nous offrent un enchaînement d'aventures qui m'ont entraînés du début à la fin ! Le second tome étant sorti en v.o en Juillet dernier, l'attente sera longue, mais cela m'a donné envie de replonger dans tous les autres romans, donc j'ai de quoi m'occuper ♥





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺