Gallant

 



Titre original : Gallant
Autrice:  V.E. Schwab
Editions : Lumen
Collection : -
Nombre de pages : 377 pages
Date de parution : 10 Mars 2022
Format : Grand




La jeune Olivia Prior a grandi dans une sinistre école pour filles. Tout ce qu’elle sait de son passé, elle le tient du journal écrit par sa mère avant que celle-ci ne sombre dans la folie. Le carnet se termine par une sombre mise en garde : Olivia sera toujours en sécurité à condition de se tenir éloignée d’un endroit appelé Gallant. Un jour, cependant, arrive une lettre de l’oncle d’Olivia qui l’invite à venir vivre dans le manoir familial de Gallant. Irrésistiblement tentée à l’idée de trouver enfin un foyer et une famille, Olivia fait aussitôt ses bagages… Elle découvre que Gallant est un domaine grandiose, bien que décrépi, qui cache de nombreux secrets – à commencer par la présence inquiétante d’un mur en ruine au fond du jardin, une paroi de pierre dont l’effondrement semble susciter une grande peur chez les habitants du manoir…

"




V.E. Schwab n'est plus à présenter ! Après ces romans qui sont devenus des incontournables : Shades of Magic (prochaînement en série télé), Cassidy Black (que j'ai en vf et vo ♥) ou encore La vie invisible d'Addie Larue (que je n'ai pas encore lu), c'est au tour de Gallant de sortir dans nos librairies ☺ Et pour une fois, je suis dans les starting block le jour J ! Mais après quelques jours de sortie, je me suis apperçue que les avis étaient mitigés, j'ai pris peur, sans pour autant me défiler. Au mieux, j'apprécie, au pire j'affronte ... Ce voyage fut unique et incroyable ☺



Pour nous guider dans cet univers, je vous présente Olivia, une jeune femme abandonnée par sa mère à Mérilance, un orphelinat tenues par des soeurs, alors qu'elle était toute jeune. Pour seul souvenir d'elle, un cahier semblant être un journal intime dont les phrases ne semblent pas avoir de sens. Et pour cause, la folie a été détectée chez sa mère après le décès de son père ... Un traumatisme qui a entraîner la perte de la parole chez Olivia, se recroquevillant dans son univers bien particulier. En effet, la jeune femme a pour don de voir des Goules (fantômes), inoffensifs envers elle, mais qui l'accompagne, faisant office d' "amis", n'arrivant pas à se sociabiliser avec les autres pensionnaires. Une enfance peu commune qui changera le jour où cette lettre lui arrive. Un homme, soit disant son oncle, l'appelle à revenir à la maison, à Gallant. N'ayant que peu de choix, elle s'y rendra et ferra connaissance avec les membres de sa famille ... Ou ce qu'il en reste. C'est à dire Matthew, son cousin, ainsi qu'Hannah et Edgar, le personnel de la famille. 
Gallant est à la fois un cadeau pour la jeune femme, mais aussi un lourd fardeau qu'elle ne tardera pas à découvrir ...



En toute franchise, entrer dans cet univers n'a pas été une chose facile ! Comme Olivia ne parle pas, les dialogues sont assez rare. Nous nous basons sur énormément de descriptions : Mérilance, la vie là bas, le quotidien d'Olivia pour bien montrer qu'elle est à part, qu'elle s'occupe d'une certaine façon pour trouver un but à tout ça. Quand elle a un moment (très souvent), elle va parler du carnet de sa mère, se remémorer ce qu'elle a pu lire, en tentant de donner une explication ... Beaucoup d'informations qui semblent inutiles  qui peuvent croire à une lenteur. Ce qui me perturbait, c'était surtout la présence des Goules. Certes, Olivia semble habituée, sans en prendre peur, mais sens pour autant en parler en expliquant l'origine de ces "visions" ... Bref, on avance en espérant que cela nous soit expliqué ! Il faudra poursuivre jusqu'à son arrivée à Gallant qui donne une autre tournure à l'histoire, amenant encore plus de mystères, mais les liens commencent à se faire ....



Une fois ce petit déclic passé, je me suis laissé entraînée à travers les parties du roman, me demandant ce qui pouvait arriver. Le principe même de Gallant n'a rien d'original, un principe qui peut être facilement abordé, mais c'est la manière dont V.E.Schwab amène cela qui fait son charme ! Olivia est touchante par son passé, la façon dont elle s'est construite et qu'elle relativise beaucoup de chose. Et bien qu'elle me semblait parfois agaçante, ce n'était rien face à son cousin, Matthew ! Certes, on en apprends les raisons par la suite, mais quand même, son rôle est discutable. 
En somme, je comprends parfaitement les avis mitigés, il faut accrocher à l'univers pour bien apprécier sa lecture ! Je suis ravie d'avoir pu le faire, je ne regrette aucune minute de mon temps que j'ai accordé à ce roman et je pourrais même envisager une relecture dans quelques mois pour avoir un recul et voir ce que je n'ai pas pu remarquer de suite ♥




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C'est Lundi, que lisez-vous ? #173

Tout plaquer et aller prendre un bain (Mes petits moments)

C'est Lundi, que lisez-vous ? #174