5 juil. 2017

Les chroniques de Hallow, tome 1 - Le ballet des Ombres

Couverture Les chroniques de Hallow, tome 1 : Le ballet des ombres
Auteure : Marika Gallman
Editions : Milady
Collection : Bit-Lit
Nombre de pages : 471 pages
Date de parution : 08 Juillet 2016
Saga : Les chroniques de Hallow
Nombre de tome : 1
Format : Poche








Abby possède le pouvoir d'absorber l'énergie des personnes qui l'entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d'arts. Jusqu'au jour où elle fait la connaissance d'un policier qui semble porter en lui la capacité d'annuler son pouvoir... Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

"



Depuis sa sortie en grand format, voilà maintenant deux ans, Les Chroniques de Hallow s'est glissé dans ma liste des envies, mais j'ai attendu un bon moment, notamment sa sortie en format poche (On ne change pas les bonne habitudes), pour le lire et c'est uniquement la sortie du second tome prochainement qui me fait me réjouir de cette attente ...




Sans prendre de pincettes, l'auteure nous plonge dans le quotidien de notre héroïne, Abby. Cette jeune femme n'est pas une humaine ordinaire, c'est une Kao, elle a donc la capacité de voir l'énergie vitale qui anime tout être humain, mais également s'en servir, au risque de créer de sacrés dommages ... Si ce don, utilisé à petite quantité, lui permet quelques méfaits comme des vols d'oeuvres d'art, elle était loin d'imaginer toute son étendu. Il lui suffira d'un jour, d'un accident, d'un homme pour changer son quotidien pour la plonger dans les coins les plus sombre de sa ville, Hallow. 




Rien que par ce résumé grossier, nous avons les bases d'un bon roman dans le genre : Du surnaturel et une héroÎne hors-norme, mais cela va bien plus loin que cela. Que ce soit dans l'histoire de Abby, ce don ou cette malédiction qui se transmet de génération en génération ou dans le déroulement de cette plongée dans la noirceur de Hallow, tout est tenu d'une main de maître, d'une plume magnifique, entraînant sans difficultés !
Je n'ai pas eu l'occasion encore de découvrir l'une des sagas de Marika Gallamn, Maeve Regan, mais je peux déjà affirmer que les deux sagas n'abordent pas le même thème, Maeve Regan est aux vampires, ce que Hallow est à la magie. Se concentrant sur ce point, je dois dire que cela fait un bien fou de creuser sur ce sujet, tant ce dernier étant une source inépuisable d'histoires aussi farfelue, que génialissime.



Côté personnage, nous avons aussi de quoi nous régaler. Abby est donc le genre de personnage féminin sûrement cliché maintenant, mais avec une famille assez déglinguée, un boulot lui faisant faire des rencontres toute aussi incroyable. 
Elle se doit d'être discrète et assez solitaire, de peur de ne plus contrôler ces capacités, alors quand elle en apprend plus sur eux, c'est le début d'une nouvelle vie ! Plus elle se libère de ce fardeau, plus elle devient magnifique.



Ce premier tome se rapproche énormément d'un coup de coeur, ce qui me bloque étant le fait que ce ne soit qu'un début, laissant un peu de récul pour ne pas avoir de fausse joie. Le second tome est donc normalement prévu pour cette fin d'année, mais pas encore d'annonce officielle. Je me réjouis de cet approche, mais j'ai aussi une pensée pour les lecteurs de la première heure, ayant attendu deux longues années, sans nouvelle et dans le flou... C'est le début de la fin, courage ♥ On se retrouve donc prochainement pour mon avis sur cette suite ...




2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre mais il peut être pas mal. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺