29 mars 2018

#JeudiAutoEdition - Qui sont ces auteurs ? #69 - Zoom sur Claire Bertin



Le #JeudiAutoEdition est un rendez-vous que je suis de très près depuis un petit moment et n'ayant pas toujours une lecture sous la main, je préfère mettre en avant un ou une auteur(e) auto-édité(e), ce qui, je l'espère, vous permettra de le ou la connaître un peu plus et pourquoi pas, la curiosité fera le reste ...



Cette semaine, c'est au tour de Claire Bertin

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan


Les présentations 


Pour commencer, est-il possible de vous présenter en quelques mots ?
(Etudes, métier, loisirs, etc)

Bonjour, je m’appelle Claire et j’ai 33 ans. J’ai obtenu un bac Littéraire en 2002 et j’ai ensuite enchaîné sur des études dans le Tourisme. Ma vie professionnelle a été pleine de rebondissements et je pense que l’on retrouvera certaines anecdotes dans la suite de 20 ans…, mon premier Roman. Actuellement, je jongle entre mon emploi de réceptionniste de nuit dans un hôtel, celui d’assistante acheteuse dans une PME, mon rôle (très prenant !) de maman et, depuis quelques semaines, je cherche à me faire connaître en tant qu’Auteur. J’aime la musique, principalement celle dont les textes, les mots, me touchent. J’aime beaucoup lire, mais depuis peu, l’écriture a pris le dessus ! Et je dois confesser que j’adore regarder des séries quand j’ai le temps !



Quel genre littéraire appréciez-vous lire ?

J’aime beaucoup les romans, mais je n’ai pas vraiment d’a priori. Parfois, juste une couverture de livre va me faire chavirer. Quand j’aime, je ne compte pas… et c’est en général mon mari qui râle quand je tombe sur le bouquin qui me tiendra éveillée jusque tard dans la nuit ! Il faut, de façon générale, que je m’attache vite aux personnages et que j’arrive à me plonger pleinement dans l’ambiance.


Quel est votre top 5 des auteurs favoris ?

J.K ROWLING
Guillaume MUSSO
Katherine PANCOL
Bernard WERBER
Amélie NOTHOMB





La vie d'auteure 


Depuis quand vous êtes-vous intéressé(e) à l'écriture ?

Je pense que j’ai toujours aimé écrire. Au lycée, j’étais définitivement plus branchée dissertations que commentaires composés ! Mais je dois avouer que mon besoin d’écrire de façon régulière est né il y a à peu près un an, lorsque je me suis lancée dans le projet 20 ans...


Qu'est-ce qui peut faire l'objet d'inspiration pour vous ?

Beaucoup de choses. J’aime m’inspirer de mes propres expériences, pour dépeindre le ressenti de mes personnages, c’est plus facile d’avoir des sensations déjà expérimentées. Mais comme ma vie est assez calme, je dois, Dieu merci, chercher d’autres sources d’inspiration ! Elles sont diverses. Les anecdotes, vécues par des tiers, peuvent me servir, mais aussi des situations vécues par des proches, des photos, de la musique… Tout est source d’inspiration quand on est en alerte constante ! Et quand une idée arrive, je ne lui laisse pas le temps de filer, je prends des notes, sur PC, sur mon téléphone, ou sur le premier papier que je trouve !



Quel est votre rythme d'écriture ?

C’est assez irrégulier. En moyenne, je peux passer entre trois et sept heures par jour (ou par nuit) pendant plusieurs semaines, et du jour au lendemain, avoir besoin de faire une pause et ne pas toucher à mon manuscrit pendant des jours. Je pense avoir besoin de digérer ce mélange intense d’émotions qui me traversent quand j’écris. Et ces breaks sont vitaux pour moi. Je continue à penser de façon intense à mon roman mais en essayant aussi de prendre un peu de recul.


Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous ?

Pour 20 ans…, Clara, Vanessa et Emilie sont inspirés de personnes réelles. J’ai donc le privilège de côtoyer mes “muses” en chair et en os. Même si la plupart des situations dépeintes dans le roman sont fictives, les traits de caractères et les sensibilités de chacune sont très proches de leurs alters-egos réels.


Sur quel(s) projet(s) travaillez-vous actuellement ?

J’ai commencé à écrire le Tome 2 de 20 ans… assez rapidement après avoir achevé le Tome 1. Il m’était difficile de me séparer de mes personnages de façon trop brutale. Mais j’ai fait une petite pause pour m’essayer à l’écriture de nouvelles. J’aime beaucoup ce style, et ça me force à être plus concise dans l’écriture. C’est un bon exercice.


Comment avez-vous vécu l’enthousiasme des premiers lecteurs ? Le retour des critiques, positives comme négatives.


Mon roman est sorti très récemment, je surveille donc de près les avis qui sortent. Le premier avis totalement anonyme que j’ai lu m’a bouleversée. Il était très positif, et j’ai vraiment réalisé que j’étais écrivain en le lisant. J’avais permis à une personne de rire toute seule en me lisant. Les autres avis qui ont suivi sont très positifs, c’est très encourageant. J’aime vraiment l’idée que mes écrits puissent apporter du plaisir et de la légèreté à ceux qui les lisent. Dès lors qu’un roman permet au lecteur de s’évader un peu du quotidien, de rire, d’être ému, alors le pari est gagné.



- La publication -

Comment s'est passé votre parcours pour l'auto-édition ?

J’ai, comme beaucoup d’autres jeunes auteurs, démarré mon parcours en recherchant un éditeur. Mais, même si ça n’est pas impossible, c’est très compliqué. Et début Mars, j’en ai eu marre d’attendre que l’on me donne une chance. J’ai décidé de la saisir moi même et quelques heures plus tard, 20 ans… sortait en e-book.


Pour vous, quels sont les avantages ainsi que les inconvénients de cette méthode de publication ?

Les avantages, c’est que l’on a les pleins pouvoirs sur son “oeuvre”. On décide de tout : couverture, revendeurs, prix… et on gère soi même son image et celle du roman. Pas besoin d’être consensuel, on gère sa carrière d’écrivain comme on le souhaite. Le gros inconvéniant, c’est qu’on part de zéro. Il faut se faire connaître et faire sa com’. On s’improvise attaché de presse, community manager, commercial, agent… le tout en gardant sa vie professionnelle et familiale. C’est du boulot ! Mais malgré tout, j’aime ça. C’est une belle aventure qui démarre.




- Les petits plus -


Avez-vous une petite anecdote lors d'une rencontre avec vos fans ?

Mes relecteurs, mes tous premiers fans, donc, m’ont souvent amusée. Ils ont, de façon générale, eu les mêmes réactions à la lecture de certains passages, et je recevais des textos hilarants, parfois en pleine nuit. J’ai trouvé ça très chouette de les voir aussi impliqués dans l’histoire.


D'ailleurs, où peut-on vous rencontrer pour boire un café et/ou pour une petite dédicace ?

Je suis à côté de Rennes, contactez moi si vous voulez qu’on discute ! :)



Une petite chose à ajouter ?

Un grand merci à Audrey pour cette interview. C’est vraiment chouette d’avoir l’opportunité de se faire connaître par le biais de mordus de lecture !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺