30 sept. 2015

The 100, tome 1



V.O. : The 100, book 1
Auteure : Kass Morgan
Nationnalité : Américaine
Traduction : Fabien Le Roy
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Nombre de pages : 364 pages
Date de parution : 23 Janvier 2014


"

Personne n'a posé le pied sur Terre depuis des siècles... jusqu'à aujourd'hui. 

Depuis qu'une guerre nucléaire a ravagé la planète, l'humanité s'est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd'hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro... ou de mourir dès leur arrivée.
Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d'elle, cette fille qu'il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n'ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l'humanité.


"

Dans le cadre du Défi Septembre, j'ai choisis ce livre pour le thème "Livre avec un nombre dans le titre", depuis le temps qu'il trainaît dans ma PAL ... Je l'ai choisis aussi pour pouvoir faire le point entre le livre et la série TV que j'ai suivie avec plaisir. Avant de tout détailler, qu'est-ce que The 100 ?

Dans un futur où la Terre est totalement laisser à la Nature, les survivants humains sont envoyé dans une station spacial, où, pour le bien de tous (ou presque), des règles digne d'une dictature sont mise en place. N'avoir qu'un seul enfant par famille, avoir une ration alimentaire par jour, par exemple. Tout manquement à l'une des règles a comme peine la mort directe pour les adultes et l'enfermement avant l'exécution pour les mineurs. Après une centaine d'années la tête dans les étoiles, les dirigeants décident d'envoyer cent de ces mineurs qui attendent leur heure sur Terre afin de voir s'il est possible d'y revivre. 

Parmis, ces 100, nous rencontrons Clarke, une jeune femme ayant perdu ses deux parents suite à une dénonciation d'un jeune homme qui lui plaisait beaucoup, Wells, fils du Chancelier, également envoyé sur Terre avec les 100. Bellamy, quant à lui, a rejoint les 100 pour protéger sa petite soeur, Octavia et enfin, nous faisons connaissance avec Glass, qui aura la chance de s'enfuir avant d'être envoyée sur Terre, mais donc bloquée sur la station. Tous ces personnages parlent chacun leur tour, car l'auteure, Kass Morgan, leur accorde un roulement qui donne un bon rythme de lecture, quelque peu frêné avec Glass qui n'est pas envoyé sur Terre, mais qui reste toutefois un personnage nouveau (hors série TV) et touchant, par son "erreur". 
J'ai eu un peu de mal avec Clarke, bien que je comprenne sa situation et son envie d'aider tout le monde, sa rancune est l'un des sentiments qui la fait tenir et elle devient très casse-pied quand elle le veut. Au contraire, je n'ai eu aucun mal avec Bellamy, déjà personnage favoris dans la série, ce grand frère protecteur, qui a également eu le rôle de parent depuis la naissance d'Octavia, est très attachant, prêt à tout pour le bien de sa soeur. Le fait d'avoir grandi plus rapidement que les autres, fait de lui une tête de leader dans ce clan d'adolescents perdus, un meneur avec des valeurs...

Dans le domaine de la science-fiction, le thème est loin d'être original. La dévastation de la Terre par l'Homme lui-même est vu et revu depuis des générations, mais envoyer des enfants pour enquêter sur la possible vie sur Terre, j'avoue avoir penser à cette phrase tellement connue : "Les femmes et les enfants d'abord". Comme tout bon conquérant sur un nouveau territoire, l'ennemi est un peuple ayant vécu là depuis toujours, nos 100 ne sont donc pas les seuls sur cette planète, normalement sans vie... 
Ce détail n'est pas l'élément donnant l'action à ce roman, car gérer des adolescents en pleine rébellion et sans adultes pour donner des ordres ... Rien de tel pour perdre la tête. Tous veulent prendre la tête du groupe, créant des conflits et remettant l'Homme à la place d'animal avec une hyérarchie.

Je ne peux passer à côté de la série qui varie pas mal de ce premier tome. Principalement par Glass, cette jeune femme qui devait faire parti des 100, mais qui se réfugie sur la station, créant une alternance entre Terre et Navette. Cette dernière étant un brin cliché avec ces deux parties, Arcadia et Walden, et si je me base sur les dires des personnages, Arcadia serait le refuge des riches, scientifiques, gouverneurs et j'en passe, tandis que Walden regrouperait les plus pauvres, les "vous et moi" devant lutter un peu plus pour survivre, d'où certaines tensions entre les 100.

Pour conclure, ce premier tome est une bonne mise en place de l'histoire, facile à situer dans la série TV et bien que je sois un peu plus avancée, je compte poursuivre le roman, c'est toujours agréable d'avoir une autre version beaucoup plus détaillée de ce qu'on peut voir sur notre écran. J'attends également le deuxième tome pour savoir si je classe cette saga dans un coup de coeur, attendant plus de détails et un peu plus de rebondissements ! Tome 2, attention à toi ...



2 commentaires:

  1. Encore une saga que j'aimerai commencer...

    RépondreSupprimer
  2. Les deux premiers tomes sont dans ma PAL, des lectures prochaines.
    Tout le monde me dit en revanche que la série TV est, pour une fois, meilleure que les livres...

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺