18 mars 2015

Anita Blake, tome 9 - Papillon d'Obsidienne


V.O. :  Anita Blake, Vampire hunter, book 9 - Obsidian Butterfly
Auteure 
 Laurell K.Hamilton
Nationalité : Américaine

Traduction : Isabelle TROIN
Editions : Milady
Collection : Bit-Lit
Nombre de pages : 704 pages
Date de sortie :  2009
Format : Poche

Prix : 9.70 €

"

Depuis que mon métier d'exécutrice de vampires m'amène à me colleter avec des méchants de tout poil, Edward est un peu mon Batman : il débarque en ville, il me sauve la mise et il disparaît. Le reste du temps, c'est un assassin si froid et si dangereux qu'on l'a surnommé La Mort. Mais j'ai une dette envers lui. Et quand il m'appelle en renfort dans une mystérieuse affaire de meurtres en série, me voilà dans le premier avion pour le Nouveau-Mexique. Où je ne tarde pas à découvrir que mon adversaire de la semaine est peut-être un dieu d'un panthéon oublié... rien que ça ! Mais le plus étonnant, c'est quand même d'apprendre qu'Edward est sur le point de se marier !...


"

La saga d'Anita Blake est toujours aussi prenante après tant de volumes, mais j'ai toujours besoin d'une pause entre deux, sinon je fais une overdose (déjà vécue une fois). C'est donc l'esprit reposé que je me suis lancé dans cette suite.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Anita Blake, on peut la résumer comme une femme à caractère, mais surtout un aimant à ennuis ! Chasseuse de vampire, nécromancienne, amante d'un loup-garou et esclave d'un roi vampire, sa vie est plutôt chargée en rebondissements et riche en sensations fortes ! 
Dans ce neuvième volet, une de ses connaissances, Edward, l'appelle sur une affaire de meurtre au Nouveau-Mexique. Ni une, ni deux, la voici dans un environnement inconnu avec ses propres lois. Comment va-t'elle s'en sortir ?

Edward est un personnage très impressionnant, par son carisme, mais aussi son côté mystérieux et tueur redoutable, car si Anita a peur de lui, c'est qu'il faut réellement s'en méfier. J'ai été ravie de découvrir une autre facette de lui, aussi surprise que sa camarade de le voir sous ce jour, nous allons de découverte en découverte, mélangé entre fous rire et larmes. Ces moments d'intimité sont très bien partagés entre les moments de l'enquête, qui sont loin d'être de tout repos, donnant parfois des images qu'il faut vite effacer, par exemple, lors des descriptions des victimes ... 
Les nouveaux personnages, qui sont l'équipe d'Edward, ne sont pas si passagers que je l'aurais pensé, vu la fin que nous offre L.K.Hamilton, certains seront prochainement de retour. A mon plus grand plaisir, on trouve diverses personnalités, dont un gars complètement cinglés.
L'enquête en elle-même trouve quelques passages à vide, mais n'est-ce pas voulu pour montrer qu'Anita n'est pas une surfemme et connait le doute, l'angoisse de ne pas savoir où elle va ? Une fois les indices et des pistes trouvées, nous sommes dans un enchaînement de rebondissements, des combats, poursuites et j'en passe. De quoi nous tenir en haleine plusieurs pages. 

Si je suis arrivée aussi loin, et encore, j'ai un énorme (euphémisme) retard dans la saga qui vient de sortir son 21ème tome, c'est principalement parce que j'adore l'univers dans lequel nous entraîne l'auteure, pourtant n'ayant rien de révolutionnaire (Vampires, zombies, loup-garous,etc), elle a un don : sa plume. Dès le premier volet, j'ai été sublimée par ce qu'elle nous proposait et je suis loin d'être la seule, mais je ne connais qu'une autre saga qui me fait tenir autant de tomes sans avoir l'envie de stopper ou de faire une overdose, rien que pour ça, je dois dire que c'est l'une de mes auteures préférées et que je recommande ses ouvrages avec grand plaisir à mon entourage. A ce jour, je n'ai eu aucun retour négatif ... 

Pour résumé, une aventure digne du personnage d'Anita, à la hauteur des attentes du lecteur et surtout, donnant encore l'envie de poursuivre notre avancée dans la saga !



1 commentaire:

A ton tour de parler ☺