20 mars 2015

Les Ferrailleurs, tome 1 - Le Château



V.O. :  Iremonger Trilogy, book 1: Heap House
Auteure  Edward Carey
Nationalité : Anglaise
Traduction : Alice Seelow
Editions : Grasset
Collection : Jeunesse
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 464 pages
Date de sortie : 11 Mars 2015
Format : Grand format

Prix :  22 €

"
Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets, qui ne cessent de répéter des noms mystérieux…
Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune orpheline se présente à la porte du Château…
Premier tome d’une trilogie superbement illustrée par l’auteur, Le Château nous plonge dans un univers pareil à nul autre, fantasmagorique et inquiétant, gothique et enchanteur. Edward Carey y révèle des talents de conteur, de dessinateur et de magicien qui font de lui le fils spirituel de Tim Burton et de Charles Dickens.

"

Attirée par cette couverture bien étrange et ce résumé qui laisse place à de nombreuses questions, je n'ai pas hésité longtemps lorsque j'ai eu une proposition de service presse via les éditions Pocket Jeunesse, malgré la publication aux éditions Grasset.

L'ambiance glauque que dégage la couverture est très bien décrite de la première à la dernière page. Non seulement nous rencontrons quelques "photos" de la famille Ferrayor avec des personnages plus atypiques (j'ai cherché longtemps ce mot ...) les uns que les autres, mais surtout avec des particularités encore plus surprenante lors des descriptions de ces derniers. Une tradition bien spéciale transmise de génération en génération, bien que regroupées dans le même château, qui peut relever des questions telles que "Mais où je suis tombée ?!" : A la naissance de chaque nouveau Ferrayor, le petit être se voit confier un objet commun et il a pour mission de s'en occuper comme s'il s'agissait de la prunelle de ses yeux. Imaginez donc le drame, le chamboulement dans la petite famille lorsque la Tante n'arrive plus à mettre la main sur sa poignée de porte. L'aventure comme de là, menée par Clod, notre petit héros encore plus spécial que le reste de sa famille, car ce dernier à la capacité d'entendre les objets lui parler...

J'imagine très bien votre tête rien qu'à la lecture du résumé de l'histoire. Pas banal, n'est-ce pas ? 
Personnellement, j'ai mis un petit moment avant de bien rentrer dans l'histoire, l'apprécier et la comprendre surtout. J'ai eu un déclic lorsque je me suis apperçu qu'un tel univers pouvait sortir de la tête d'un de mes réalisateurs favoris : Tim Burton. Là, tout prend un sens, non pas qu'il en soit l'auteur ou que l'auteur s'inspire de lui, mais une fois cette idée en tête, tout s'est très bien déroulé de mon côté. 

Clod est un jeune homme un peu perdu dans ce qui lui arrive, notamment le fait d'entendre des objets lui parler et être le seul dans ce cas, enfin, c'est ce qu'il pense. Ce côté "canard noir" de la famille le rend attachant dès le début, on le prend sous notre aile du fait de sa mise de côté. J'ai beaucoup aimé le voir grandir durant l'aventure qui s'ouvre à lui, nous expliquant son univers, ce château unique au monde !

Grâce à ce premier tome d'une saga prometteuse, j'ai pu découvrir un auteur a la plume unique malgré quelques similitudes avec d'autres comme Dickens. Nous laissant le découvrir de nous même, mais en expliquant au moment voulu le "Pourquoi" du "Comment", je peux dès à présent le classer dans la catégorie "Auteur à surveiller" et en attendant d'en savourer un peu plus de son monde, je serai ravie de vous faire plonger à votre tour dans sa bulle. 

Pour résumé, un premier tome riche en émotion et en découverte, je ne sors pas de ma lecture déçue ou perplexe, mais heureuse et impatiente de connaître la suite. Après une demande de ma part aux éditions Grasset, j'ai pu apprendre que la suite n'est pas prévue pour tout de suite, je croise donc fortement les doigts en espérant que ce "pas tout de suite" donne une date, même dans plusieurs mois, afin de faire un petit décompte ! 



1 commentaire:

A ton tour de parler ☺