7 août 2014

Lésions dangereuses


Auteur : Christian Jungersen
Nationalité : Danois
Traduction : Caroline Berg
Editions : Denoël
Collection : Suspens
Nombre de pages : 480 pages
Date de sortie : 13 Mai 2014
Format : Grand - Broché
Prix : 22 € 50

"
Mia, institutrice danoise, épouse Frederik, jeune directeur d’une prestigieuse école privée. Ils ont un fils, Niklas. Très pris par son travail, Frederik délaisse sa famille. Il est loin d’être l’époux dont Mia rêvait. Un jour, une dispute éclate et elle l’accuse d’avoir été infidèle. Contre toute attente, Frederik se métamorphose en mari idéal du jour au lendemain : tendre, présent, attentif, il est irréprochable. Pendant deux ans, Mia est parfaitement heureuse. Jusqu'au jour, où Frederik provoque un accident de la route alors qu'ils passent de paisibles vacances en Espagne. La vie de Mia va peu à peu devenir un enfer. Qui est cet homme qui partage sa vie ? Jungersen n'a pas son pareil pour raconter l'angoisse abyssale qui survient lorsque la personne que l'on croit connaître par cœur devient un inconnu et que la douce harmonie du quotidien s'effrondre.
"


Grâce à Dana, des éditions Denoël, j'ai pu sortir de mon cercle d'auteurs français ou américain pour me tester à la littérature danoise.

Mia est une femme comblée dans son travail et une mère heureuse. Le seul hic dans ce beau tableau, c'est son mari, Frederik, se comportant comme un fantôme, toujours absent. Après un échange, plus que houleuse, il décide de devenir l'homme parfait, le mari parfait, un père idéal. Dans d'autres circonstances, cela aurait pu combler Mia, mais trop de perfections en si peu de temps, que cela cache-t-il ?

Je ne pourrais vous dire si c'est mon manque d'expérience dans ce domaine littéraire ou tout simplement ce roman en lui-même, mais j'ai été chamboulée par une telle histoire. Gérer son couple est loin d'être facile, peu importe les vécus de chacun, vivre avec une autre personne est un yo-yo permanent, mais c'est encore plus délicat lorsque l'un des deux cache des choses, mens sur sa personnalité ...
Je peux parfaitement comprendre l'évolution de Mia face à une telle situation, entre vouloir absolument "guérir" son amour, protéger son fils et se trouver en tant que femme ... Mais elle m'a par moment bien énervé par ses remarques, et même ses décisions, notamment celle qui nous pousse à crier "MAIS C'EST QUOI CETTE FIN ?!".

Ce qui est sûr, c'est que j'ai pu découvrir, nons seulement un roman, non seulement un auteur, mais surtout un pays et ses coutumes : Le Danemark. On le ressent surtout à travers les noms. Un beau voyage sans bouger de mon canapé, à refaire dès que possible.

Pour conclure, ce roman n'est pas un coup de cœur, mais il m'a beaucoup intrigué par son originalité, de mon point de vue. Cela fait également plaisir de s'évader des sagas et se dire qu'à la fin du roman, il y a un point final, sans suite, que toutes les questions ont leur réponse dans ce roman et nul part ailleurs. Alors, n'attendez pas pour y plonger !




 


1 commentaire:

  1. J'ai bien aimé aussi même si je m'attendais à plus d'actions ou rebondissements. C'est vrai que la découverte du Danemark au travers du livre est bien agréable.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺