30 août 2014

Le Clan Suspendu

 


Auteur : Etienne Guéreau
Nationalité : Française 
Editions : Denoël 
Collection : Y
Nombre de pages : 480 pages
Date de sortie : 21 Août 2014
Format : Grand - Broché
Prix : 20 €

"
Un clan haut perché dans les bois. Un ennemi étrange. Seule une jeune fille osera désobéir afin d’échapper à son destin. Ismène vit parmi les siens, dans un village accroché à dix mètres de hauteur. Tous pratiquent des rites immuables et répètent inlassablement Antigone, la tragédie qu’il leur faut connaître sur le bout des doigts. Descendre leur est interdit, car en bas une créature sanguinaire massacre ceux qui s’aventurent sur son territoire… Quand le jeune Hémon décide de contester l’ordre établi, tout bascule. Pour fuir cet univers oppressant et comprendre le sens profond de la tradition qui leur a été inculquée, Ismène va devoir percer le secret qui menace son clan.
"

Lorsque Dana, des éditions Denoël, nous a fourni la liste des livres disponibles, ce roman m'a tout de suite attiré, cette fois-ci, pas par sa couverture, mais uniquement son résumé. Aucun regret !

Ismène et ses compagnons vivent à l'ancienne, en colonie avec une hiérarchie bien définie, ainsi que des règles que nul ne doit enfreindre, comme descendre du Clan au risque de se faire dévorer par Anne, une ogresse. Jusqu'à là, tout le monde mène sa petite vie tranquillement, mais lorsqu'un des membres, Hémon, un jeune homme se prenant pour un dieu, décide de prendre les commandes façon dictature, Ismène décide de trouver une solution et ce qu'elle va apprendre changera tout l'avenir du Clan suspendu.

L'histoire étant décrite comme un mélange entre Hunger Games & Antigone, je m'attendais à une histoire assez spectaculaire, mais en fait ceux ne sont que des petits détails qui peuvent faire penser à ces deux histoires, tout le reste sortant tout droit de l'imagination de son auteur, Etienne Guéreau.

Nous commençons l'histoire en compagnie d'Ismène, qui nous présente le clan, quelques personnages et leur mode de vie avec les rituels tel que la chasse. L'ancien du clan, Claude, bien que discret, est le seul à pouvoir dire à Ismène comme ils sont arrivés là, ce qui signifie les cauchemars des plus vieux. La demoiselle va donc fouiner dans sa vie, dans sa maison, dans ses écrits, pour enfin avoir des réponses aux nombreuses questions qu'elle se pose et donc que nous nous posons à notre tour.

Durant ma lecture, j'ai eu du mal à me placer dans le temps, est-ce dans le passé ? Dans un présent modifié ? Dans le futur ? Je ne savais pas. Ce n'est qu'au fur et à mesure de l'histoire, notamment vers la fin du roman, que j'ai pu enfin avec une réponse, mais j'étais bien loin d'imaginer un tel scénario catastrophe. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue, mais certain passages sont quand même assez difficile à lire, non pas par ennui, mais par la violence des propos.

Pour résumé, malgré un début assez long faisant tarder l'action, une fois que les rebondissements apparaissent, elles s'enchaînent au point de nous surprendre, en bien ou en mal. L'auteur a une telle façon de tourner tout ça, que la lecture se fait rapidement, j'étais à 100 % dans l'histoire.




2 commentaires:

A ton tour de parler ☺