27 juin 2013

Fais de beaux rêves, mon enfant - Massimo Gramellini


Auteur : Massimo Gramellini
Nombre de pages : 217 pages
Editions : Robert Laffont
Prix : 19 euros


~ Résumé ~ 

A neuf ans, Massimo Gramellini se retrouve orphelin. Sa mère, atteinte d'un cancer, meurt d'une crise cardiaque, et son père, inconsolable, le confie rapidement à une gouvernante indifférente. Massimo grandit sans amour, convaincu que sa mère l'a abandonné, et devient un adolescent tourmenté en proie au doute et à la culpabilité. Privé d'affection dès l'enfance, il est incapable d'entretenir avec les femmes des relations durables. Alors, il raconte des histoires. D'abord à ses camarades de classe, auxquels il fait croire que sa mère travaille pour une entreprise de cosmétiques indienne, afin d'expliquer son absence. Il devient ensuite journaliste sportif, puis reporter de guerre et acquiert une grande notoriété dans le milieu, jusqu'à devenir le vice-président du quotidien Le Stampa. Tandis qu'il enchaîne les déceptions amoureuses, il commence à écrire des petits récits partiellement autobiographique ou il réinvente la mort de sa mère. C'est à cette époque qu'une amie de cette dernière entreprend de lui révéler les véritables circonstances de cette disparition.

~ Mon avis ~ 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Robert Laffont mais aussi Livraddict pour ce partenariat.

Je dois avouer que j'avais mal lu le résumé ou alors j'étais trop fatiguée pour le comprendre mais j'étais loin de m'imaginer qu'il s'agissait d'une autobiographie. C'est l'un des genres littéraires que je lis le moins car l'évasion que je recherche dans les bouquins est moins présent, du fait de la réalité vécue. Ce bouquin ne m'a malheureusement pas fait changer d'avis sur les autobiographies ...

Nous commençons l'histoire à la période actuelle, où Massimo est adulte mais nous sommes très très vite plongé dans son passé, il faut juste attendre le second chapitre. 
On y découvre un petit homme d'à peine dix ans, très attaché à sa famille et notamment à sa maman, seule femme de sa vie, guide de tous les jours. Malheureusement, la maladie sera plus forte que cette femme et cette mère aimante ... De là, sa vie part en cacahuète. Perte totale de confiance en lui, en les femmes car il prend le décès de sa mère pour un abandon et donc si elle a pu le laisser, pourquoi pas les autres ? Sans parler de son père, lui aussi dévaster, n'assumant plus son rôle et confiant son propre enfant à une femme, gouvernante certes mais sans aucune attaches à ce petit bout. Au fil des pages, nous le voyons grandir mais toujours avec ce poids qui ne le lâche pas, qui va diriger sa vie sociale et même sentimentale. 

Ce qui m'a la plus déranger dans le roman, sans parler du fait que ce soit de l'autobiographie, est la façon dont sont formulées les phrases. Forcément, tout le roman est à la première personne du singulier mais écrit comme si un enfant nous parlait. Effet voulu, je pense mais assez dérangeant pour moi.

Malgré tout, les émotions sont assez forte une fois l'attachement au petit Massimo faite. On se lie rapidement à ce petit bout qui en bave et qui, à cause d'une saloperie, voit les femmes différemment. 

Sincèrement, je ne sais pas si c'est le bouquin que je conseillerais à quelqu'un n'ayant plus du tout d'idées. Je laisserais plutôt chaque personne se lancer dans la lecture et s'en faire son propre opinion.


~ Ma note ~
13/20

5 commentaires:

  1. C'est un livre qui pourrait me tenter, j'aime bien les faits vécus et les biographies de temps en temps, et le style "parlé" pourrait être sympa :) À voir si je le croise quelque part ^^

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé me tente bien,mais ton avis va me faire réfléchir un peu avant de l'acheter je pense :)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis un peu comme toi, les autobiographies c'est trop mon truc. Donc je sais pas si je me lancerais un jour, quoique une découverte fait toujours du bien :)

    RépondreSupprimer
  4. A voir, je pense comme Tête de Litote ( décidément ... )

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Audrey
    vous est-il possible de m'envoyer le contenu de la lettre que lit Massimo à son lecteur à propos de sa mère?!c'est un passage du film qui m'a beaucoup ému...
    merci par avance de ce que vous pourrez faire pour moi.
    Jean-françois

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺