4 juin 2013

Elric - Tome 1 Le Trône de Rubis


Auteurs : Julien Blondel, Didier Poli, Robin Recht, Jean Bastide
Nombre de pages : 64 pages
Editions : Glénat

~ Résumé ~

Empereur de l'antique Île aux Dragons de Melniboné, Elric, albinos et malade, règne sur un peuple plurimillénaire à la puissance héritée des dieux. Mais sa santé fragile l'oblige à user de drogues et de magie pour survivre. Son cousin Yyrkoon, qui méprise ces faiblesses, tete de remettre en cause sa légitimité à posséder le trône de rubis. Apprenant qu'une attaque de pirates sanguinaires se prépare, Elric saisit l'occasion pour tenter de restaurer son autorité. Il va révéler ainsi une personnalité complexe, mais aussi son allégeance aux sombres desseins d'Arioch, le plus puissant des Seigneurs du Chaos ...


~ Mon avis ~ 

L'une des premières choses que l'on peut remarquer sans avoir encore lu, c'est le côté bien sombre de la couverture, qui se retrouve dans les couleurs choisies tout au long de l'histoire mais également l'histoire elle même qui n'a rien de bien joyeuse.
Ne connaissant ni les auteurs, ni le monde d'Elric, je ne savais pas du tout dans quel monde j'allais être plongé, si c'était mon genre ou non. Une découverte totale.

J'ai tout de suite eu un attachement pour Elric, du fait de son destin qu'il n'a pas choisit. Le jour de sa naissance, sa mère n'a pas pu supporter cette épreuve et en décède. Son père lui en voulant à un point inimaginable, lui apprendra ce qu'est la haine, il ne connaîtra que cela, sauf plus tard, dans les bras de la belle Cymoril, son amante, sa cousine, une sorcière au passage. Cette dernière lui procure ce qu'il faut en drogue et magie pour survivre chaque jour. Bien sûr, dans chaque histoire, il y a un méchant. Là il s'agit de son cousin, frère de Cymoril, Yyrkoon, ne supportant pas de voir un homme faible au pouvoir et bien sûr, se voyant à sa place sur le trône de rubis ... Querelle de famille.
L'histoire se laisse toutefois lire assez rapidement et simplement, je me suis vite rendu compte que j'étais à la fin du premier tome ... Mais il ne s'agit que d'une soixantaine de pages. C'est surtout les magnifiques dessins qui m'ont envoûtés et j'ai particulièrement apprécié les dessins supplémentaires à la fin de la bande dessinée. Même mon petit ami, qui n'est pas fan des dessins "sombres" les a trouvé magnifiques. Un très beau travail de la part des dessinateurs ! Que j'encourage pour la suite.
Si l'occasion se remontre, je pourrais me laisser tenter par la suite mais je ne courrais pas après.

Une belle découverte quand même et pour cela, je tiens à remercier Babélio et les éditions Glénat pour ce partenariat, une fois de plus cette confiance qu'ils ont en moi.


~ Ma note ~ 
♥♥♥♥

2 commentaires:

A ton tour de parler ☺