6 févr. 2014

Witchcraft Works - T1


Auteur : Ryû Mizunagi 
Nombres de pages : 179 pages 
Editions : Kana 
Genre : Seinen
Date de sortie : 10 Janvier 2014
Prix : 6.85 euros



Dans un monde où cohabitent humains et sorcières, l'apocalypse est annoncée. Ayaka, la princesse de feu, doit protéger le jeune Takayami. Détenteur de la "matière blanche", le destin de la Terre est entre ses mains ! Le combat entre sorcières de l'Aterlier et sorcières de la Tour va commencer ! La nuit de Walpurgis qui approche décidera du sort de l'Humanité !



En ce moment, on peut dire que je trouve mon bonheur dans les romans mais également dans les mangas ! Je remarque de plus en plus de livres ayant pour sujets les sorcières, cela fait énormément plaisir, elles se faisaient un peu oubliées mais toujours autant désirées.

Ici, nous suivons l'histoire de Honoka Takamiya, un lycéen des plus ordinaire, menant une vie assez solitaire jusqu'au jour où l'horloge de l'école se dirige droit vers lui. Là intervient Ayaka Kagari, la fille la plus populaire de l'école dû à son excellence dans tous les domaines (sports, études, arts et surtout beauté !!). Honoka découvrira dès lors qu'Ayaka est en réalité une sorcière qui a pour but de le protéger (Ayaka adorant répéter qu'Honoka est sa princesse en détresse). 



Nous découvrons, enfin on imagine, une guerre entre deux clans, les sorcières des tours, des méchantes toutes pas gentilles ! (Logique non ?) et les sorcières des Ateliers, telle qu'Ayaka ou sa mère, directrice de l'école. 
Pour ce qui est du "Qu'est-ce que cette matière blanche que possède Honoka et qu'Ayaka protège coûte que coûte ?" , nous n'en savons pas plus à la fin du premier tome mais j'avoue que l'envie d'en découvrir plus se fait pression !
Pour les plus impatients, ce mangas a été adapté en anime et pour la France, la série est diffusé sur la chaîne ADN Anime Digital Network. Je me laisserais bien tentée !

Concernant le graphisme, je dois dire que j'adore ! Je trouve les visages assez réaliste, oui car faut avouer que certains mangas peuvent laissé à désirer ... J'adore tout particulièrement lorsqu'Ayaka utilise sa magie et commence à prendre feu comme l'image ci-dessous.



Je n'ai pas trouvé l'histoire longue à démarrer, il était juste question de placé le contexte et hop l'aventure commence. Tout au long, nous sommes accompagné d'humour ou de petite phrases qui font sourire ou rire. 


* Can I roast her ? She's annoying. = Je peux la cramer ? Elle fait trop de bruit.

Pour conclure, ce mangas est un coup de coeur pour ma part, je ne vois pas quel point négatif je pourrais vous mettre en avant, je n'en ai pas vu, tellement absorbée par l'histoire ! Un immense merci à Ryu Mizunagi pour ce chef d'oeuvre mais aussi un grand merci à François des Editions Kana pour ce petit bijoux ♥

Pour se le procurer cliquez ici


20/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺