5 mai 2013

La Couleur des Sentiments


Titre Original : The Help
Auteur : Kathryn Stockett
Editions :  Babel
Nombre de pages : 608 pages

~ Résumé ~ 

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié, moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.


~ Mon avis ~ 

J'ai pu découvrir ce roman bien après avoir découvert l'histoire au cinéma. Le film m'avait été présenté en cours, je ne sais plus lequel, Histoire je dirais, en rapport avec Martin Luther King, ce pourquoi il s'est battu. Le comment du pourquoi, en gros. 
Le bouquin en lui même, m'a été offert à noël dernier par ma belle-mère et ma belle-soeur, sachant toutes les deux que j'étais une fan de bouquins, elles pensaient que l'histoire du roman allait me plaire, c'est peu dire ! En me baladant sur Livraddict, j'ai pu voir qu'une Lecture Commune était organisée alors ni une, ni deux, je me suis lancée dans la lecture ...

L'histoire commence directement avec Aibileen, employée chez les Leefolt, s'occupant de tout, comme de la petite Mae Mobley (ou Baby Girl) qui prends une place importante dans la vie d'Aibileen, celle ci ayant perdu son fils unique quelques mois plus tôt. Cette dernière est une femme très sage, très mûre et dont le temps lui a permis de faire son boulot en observant, en encaissant les coups sans rien dire. 
Nous continuons le roman avec une autre version de l'affaire qui est le point de vue de Minny, une autre "bonne" noire aussi et engagée chez la famille Foote, aussi bien placé que les Leefolt. Minny est aussi la meilleure amie de notre chère Aibileen et son plus gros point faible est sa grande gueule. Elle dit les choses tel quel, sans en avoir honte mais au vue de sa situation, cela ne plaît pas à tout le monde et cela la menace d'un chômage, ce qui la mettrait dans une situation très très précaire étant mère d'une équipe de cinq enfants.
La dernière version, des plus changeantes, nous vient du point de vue de Skeeter, de son véritable nom Eugénia Phelan. C'est elle la jeune bourgeoise qui va chambouler la petite vie d'Aibileen et de Minny en cherchant désespérément le Comment du Pourquoi Constentine, la personne l'ayant élevée durant sa jeunesse, a été congédiée ainsi.
Notre petit trio va mener son enquête et en laisser une trace écrite à travers leur histoire, ce qui ne va pas plaire à la haute société et dont les conséquences vont se faire sentir rapidement.
Les personnages que nous décrit Kathryn Stockett sont tous aussi poignant les uns que les autres ce qui rend l'histoire attachante, addictive. Entre Aibileen qui est discrète, Minny qui l'ouvre facilement et Skeeter qui fonce dans le tas, ce n'est pas l'action qui manque, ni même l'émotion. On dévore ce bouquin, tel un bon plat pour les plus gourmands. Les différences entre les Noirs et les Blancs sont bien mis en évidence, comme s'est déroulés l'Histoire qui nous a fait connaître le grand Luther King. Un retour dans ce passé que je n'ai pas pu connaître en temps réel mais qui me fait hurler quand même.
Le seul petit détail qui m'a freiné au tout début, c'est la façon de parler d'Aibileen et de Minny. Ce n'est pas les phrases que l'on retrouve dans les autres romans car c'est véritablement une retranscription de leur façon de parler. Très peu habituée à ceci, j'ai mis un temps fou à m'y adapter.
Je conseillerais aux personnes ne l'ayant ni lu, ni vu, de commencer par le bouquin pour se faire une idée et de regarder le film pour confirmer que c'est un chef-d'oeuvre ! Je vais d'ailleurs me replonger dans le film, histoire de continuer l'aventure.



~ Ma note ~ 
♥♥♥♥♥


9 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore vu le film, mais j'ai hâte. En plus, je l'ai en DVD. Le livre a été une très belle découverte.

    RépondreSupprimer
  2. j'ai eu moi aussi quelques petits soucis d'interprétation au sujet du langage de Minny, mais finalement on s'y habitue très bien et très vite ^^
    c'est un superbe roman :D

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'avais vue le film avant et je l'ai trouvé très fidèle après avoir lue le livres, j'ai aussi hurler mentalement fasse au traitement des noirs par les blanc.
    Les personnage sont tous tellement attachant ^^

    RépondreSupprimer
  4. Maintenant que j'ai aimé le livre, j'ai très envie de me plonger dans le film...

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ta participation à ma LC.
    Coup de coeur pour moi également :-)

    RépondreSupprimer
  6. je suis en train de le lire en audiobook (la façon de parler des bonnes passent bien du coup !) et c'est vrai qu'il est génial

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que le style peut dérouter un peu, d'autant plus que comme tu le dis, Kathryn Stockett s'attache à retranscrire vraiment la façon de parler d'Aibileen et Minny...mais en même temps, ça donne une vraie touche d’authenticité et puis, parfois, j'ai bien ri aux réparties de Minny, qui n'a vraiment pas la langue dans sa poche ! :D
    En tous cas, j'ai trouvé que c'était un roman vraiment agréable à lire...personnellement, je ne suis pas forcément très fan de la culture américaine, ce n'est pas un pays qui m'attire beaucoup, mais là, j'ai vraiment été captivée...un peu comme avec le roman d'Harper Lee, qui parle sensiblement des mêmes choses, à quelques décennies de différence...

    RépondreSupprimer
  8. C'est juste que tu soulignes le langage utilisé, je n'en ai pas parlé alors que c'est assez important et que ça donne un côté très authentique et réaliste.
    Un très beau livre en tout cas !

    RépondreSupprimer
  9. Coup de coeur pour moi aussi, j'ai énormément aimé ce livre. Par contre je n'ai pas été gênée par la façon de parler de Aibileen et Minny. Maintenant il faut que je regarde le film !!

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺