20 août 2016

La Loi de Gaïa

Couverture La Loi de Gaia

V.O : -
Auteure : Caroline Giraud
Editions : Bookelis
Collection : En toutes lettres
Nombre de pages : 400 pages
Date de parution : 18 Juillet 2016
Format : Grand
Prix : 15€




Loi de Gaia, article 1
Les survivants du pays détruit par l'explosion nucléaire sont déchus de leur humanité et doivent porter un tatouage permettant de les identifier. Chaque tatouage représentera un animal symbolisant le crime commis. Un loup pour le meurtre, un lion pour le viol, un renard pour la torture et un tigre pour le rapt d'enfants. 
Article 2
Les tatoués seront distribués aux familles et amis des victimes pour leur permettre de se venger de leurs crimes. Un maître a tous les droits sur son tatoué, excepté celui de le tuer. Il peut le battre, l'exploiter, le revendre, l'enfermer, etc. 
Article 3
Toute atteinte d'un tatoué sur un civil sera punie par un emprisonnement à vie dans un camp de torture.

Paris croule sous les bombes et les fusillades depuis que Kagan Közul est revenu se venger de ceux qui l'ont injustement envoyé en prison cinq ans auparavant. Des trois coupables, il n'en reste plus que deux : Sarah et Milian se haïssent, mais à présent ils doivent survivre, ensemble.
"


Bien que chaque auteur est remercier lors d'une proposition de partenariat, là, je tiens sincèrement à remercier Caroline Giraud pour avoir écrit une telle histoire et m'avoir permis de la lire, de la partager. 

Sarah et Kagan n'ont rien en commun. Elle est issue d'une famille française, avec des moyens, allant dans une grande école, avec une belle vie devant elle.
Lui est un "tatoué", un criminel réduit en esclave. Accusé à tort, il est de nouveau emprisonné et ne vit plus que dans la soif de vengeance. 
De son côté, Sarah cherche à le venger également, le faire innocenter, mais qui est réellement le bourreau de Kagan ?

Si l'amour est un point très fort de cette histoire, ce n'est pas tout, beaucoup d'émotions sont présentes dont la haine. Cette haine parfaitement bien décrite dès le début, celle que Sarah nourrit envers Milian, celui qui a envoyer Kagan en prison. Tellement bien décrite que j'ai commencé à la ressentir et, comme Sarah, le pardon a du mal à s'installer. Après quelques paragraphes, je me suis demandé pourquoi elle le détestait tant ? On peut haïr celui qui envoit notre bien aimé loin de nous, mais à ce point ? et puis, il y a ce "petit détail" qui change tout et le combat se transforme petit à petit. 
Sarah mène dont, depuis 5 ans, une bataille magnifique, qui met le lecteur de son côté et criant à l'ignocance de Kagan autant que la demoiselle, mais au fur et à mesure des révélations, on se prend quelques claques en pleine figure et le besoin de connaître toute l'histoire devient de plus en plus fort. Mettre les points sur les "i"...

L'histoire ne se déroule pas seulement du point de vue de Sarah, il est alterné avec celui de Kagan, mais également un mélange entre passé et présent, un peu déroutant par moment, mais qui est très bien manier. Les informations arrivent en tant voulu et l'histoire s'éclaire de pages en pages ! 
Ce qui est certain, c'est qu'au bout d'une cinquainte de pages, j'étais déjà comblée et il me restait plus de 300 pages, encore. De quoi passer des heures sublimes, et ce fut le cas pour moi.

La force des personnages, la force de l'histoire, la plume de l'auteure, un tout qui rend totalement addict à ce roman, des heures de lecture avec des étoiles dans les yeux, une boule au ventre et, j'avoue sans aucune honte, quelques larmes versées sur la fin ... 
Alors non, je ne vais obligé pesonne à craquer pour cette talentueuse auteure, mais son travail mérite amplement une petite curiosité, non ? Caroline Giraud, auteure de La Loi de Gaïa, à suivre de très près !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺