21 nov. 2017

Tout (n') est (pas du tout) sous contrôle


Auteure : Sophie Henrionnet
Editions : Charleston
Collection : Poche
Nombre de pages : 391 pages
Date de parution : 13 Octobre 2017
Format : Poche







Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu'à moitié, une fille de dix ans bien plus mature qu'elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l'appelle chaton. Et comble de tout, elle vient de perdre son job ! Elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques à la sécurité sociale, aux assurances et aux entreprises, de l'embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l'équipe de détectives à une condition : elle ne devra s'occuper que des affaires les plus simples, les planques ne nécessitant pas de filatures. Bien entendu Olympe n’est pas assez sage...
Côté coeur, ça balance entre Vincent Novak, son collègue aussi sexy que bourru, et Ben, son ami flic, ce qui n'est pas de tout repos non plus ! Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s'accumuler et que l'on cherche à l'éliminer à son tour ?
"




Lorsque j'ai vu que Sophie Henrionnet lançait un appel aux blogueurs pour son roman Tout (n') est (pas du tout) sous contrôle, fraîchement sorti en format poche chez Charleston, je n'ai pas pu résister et j'ai foncer postuler. Je suis tellement aux anges d'avoir pu le lire ♥ Un grand merci à Sophie et aux éditions Charleston pour cette confiance et ce cadeau ☺


Je ne vais pas tourner autour du pot : Ce roman est une perle, une pépite qu'il faut impérativement lire ! Ainsi toute la blogosphère, que dis-je, le monde entier poura faire la connaissance d'Olympe Posteur et de toute sa clique. 



Olympe est une photographe culinaire, auprès d'un patron des plus charmants (ironie) et lorsqu'elle se fait gentillement remercier, c'est la catastrophe. En tant que femme, elle aurait bien lâcher prise le temps d'un instant, mais son rôle de maman, d'une adorable Aglaé (12 ans) ne le lui permet pas. En souhaitant rebondir au plus vite et afin de clouer le bec à son ex-mari, elle supplie son ami Hugo qui tient une agence de détective privé, ce qui lui permet de rester dans la photographie.
Il ne serait pas amusant si l'histoire se passait bien du début à la fin et heureusement pour nous, sadique que nous sommes, Olympe, alias Miss Catastrophe, se voit embarquer dans une histoire aussi folle qu'amusante !



Dès le debut de l'histoire, nous sommes plongés dans l'action, sans princette, mais avec beaucoup d'humour et une phrase en particulier m'a fait mourir de rire, un mélange entre la fatigue et le génie du personnage. Je me dois de vous le partager afin que cela reste dans l'Histoire du blog.

"
Instinctivement, je me mis a beugler avec la grâce d'un veau asthamtique... 
"


Hors contexte, cela peut paraître banale, mais j'en ri encore.


Je ne m'éternise pas plus sur le côté drôle du roman, bien dosé, et je me tourne vers la clique d'Olympe, notamment sa famille qui est plus que déjantée ! Une famille que l'on rêve de rencontrer sans pour autant en faire partie.
En prime, j'ai fortement été embarquée dans les aventures d'Olympe, sa façon de gérer tout ceci étant courageux.
Une bonne histoire sans une once d'amour ne serait pas entière. Ici, sans compter l'amour d'Olympe pour sa fille, son coeur balance entre deux hommes : Ben, son ami flic qui est aussi tendre qu'un marteau et Vincent, son collègue qui ne laisse pas indifférent ... Cela reste un petit hic dans cette belle histoire, n'étant pas particulièrement adepte des triangles amoureux.



Outre ce léger détail, je me suis régalée durant cette lecture, ne voyant pas le temps passer. Sophie Henrionnet m'impressionne de roman en roman et je compte bien rattraper mon retard pour ensuite ne plus louper les sorties ! Une auteure de valeur sûre qu'il faut découvrir ou faire découvrir auprès de soit ☺♥


1 commentaire:

  1. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre mais pourquoi pas :)
    J'ai rigolé en lisant la citation alors dans le contexte, je pense que j'aurais éclaté de rire ^^.

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺