13 janv. 2015

Le Chaos en marche, tome 1 - La voix du couteau


V.O. :  Chaos Walking, book 1 : The Knife of never letting go
Auteur : Patrick Ness
Nationalité : Américaine
Traduction : Bruno Krebs
Editions : Folio
Collection : Science-Fiction
Nombre de pages : 544 pages
Date de sortie : 16 Octobre 2014
Type : Papier

"
C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais...
"



Le premier point sur lequel je tenais à m'exprimer, c'est évidemment la couverture du bouquin, l'aspect de celui-ci en général. Je l'ai trouvé très bien travaillé, très agréable du côté visuel et donnant envie de plonger dedans, un point que je trouve parfois important, le plaisir des yeux pour un meilleur conditionnement. 

Aussitôt entre mes mains, je me suis laissée glisser dans l'univers de Patrick Ness, auteur jusqu'à là inconnu au bataillon. Une découverte qui me laisse perplexe ...

En lisant le résumé, je savais parfaitement bien que le personnage principal n'était âgé que de treize ans, ce qui faisait une sacré différence avec moi, malgré cela, je me suis senti dépassée par ses réactions, ses choix adaptés à son âge. Bien que je sois une habituée de la littérature jeunesse (grande fan de l'épouvanteur de Joseph Delaney), je n'ai pas trouvée ma place dans l'histoire, ce qui m'a fait poursuivre d'un point de vue semi-extérieur, je n'étais plus totalement dedans. Je pense avoir une petite idée de la "cause" de ce ressentiment : le style d'écriture que je décrirais comme déstabilisante. La narration se fait du point de vue de Todd, le jeune homme manquant d'apprentissage et d'éducation, il n'y a pas de développement dans la façon de parler. Ce qui est parfois intéressant, parfois embêtant dans le rythme de lecture, me faisant butter sur des phrases. 


Malgré tout cela, j'ai pu apprécier l'histoire en elle-même, loin d'être joyeuse, vous êtes prévenus. Une science fiction comme je les aime. Imaginez, vous entendez ce Bruit, les pensées de tous ceux qui vous entourent, de jours comme de nuits, quand vous mangez, quand vous vous balladez dans la rue, partout, tout le temps. C'est le quotidien de ce jeune homme et de tout être humain vivant dans sa communauté. De quoi rendre fous, enfin, à mon avis. Sa vision des choses va changer lorsqu'il est amené à faire un séjour en cellule. Sa quête commence.
Une société qui dirige d'une main de maître, un jeune se mettant à fouiner pour connaître la vérité. Une idée déjà exploitée plus d'une fois, mais de cette façon, jamais. C'est ce qui fait de ce livre, une histoire originale, très bien construite et tenue du début à la fin par une plume magnifique. 

Pour résumé, ce premier tome nous permet de découvrir une partie de l'univers de Patrick Ness, auteur très intéressant, mais qui ne m'a pas fait sauter au plafond, par le style d'écriture choisit. Je pense qu'il me faudrait une relecture avant de penser lire la suite des aventures, histoire de me remettre dans le bain et d'enchaîner l'histoire pour ne pas en perdre une miette. Je remercie les éditions Folio et Livraddict pour ce service presse !




1 commentaire:

  1. J'ai mis un moment à m'habituer au style, mais j'ai trouvé l'histoire très prenante.
    Je lirai la suite avec plaisir :)

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺