28 mai 2014

Witchcraft Works - Tome 2



V.O. : Witchcraft works, book 2
Auteur : Ryû Mizunagi
Editions : Kana
Genre : Shonen
Nombre de pages : 192 pages
Date de sortie : 18 avril 2014


La vie de Takamiya a totalement changé depuis qu'il a découvert qu'Ayaka, sa voisine de classe, était une sorcière de feu chargée de le protéger. Elle l'a pris sous son aile et, en tant qu'apprenti sorcier, il n'est pas au bout de ses surprises ! Tandis que la nuit de Walpurgis approche, les sorcières des tours sont de plus en plus fourbes, et de nombreux pièges les attendent...


Pour ce second tome, nous retrouvons nos deux héros, Takamiya et Ayaka, dans l'apprentissage des premiers tours de magie. 
Fidèle à lui même, Takamiya nous fait sourire de la première page à la dernière, par ses réflexions mais surtout par sa maladresse qui le rends toujours aussi touchant et on peut comprendre qu'Ayaka le prenne sous son aile, tel un enfant perdu. La demoiselle est toujours aussi ... neutre niveau émotion. Ni colère, ni joie, ni sourire. J'avoue que c'est ce qui m'intrigue le plus chez elle, ce qui me donne envie de continuer l'aventure auprès d'eux.
Rassurez-vous, l'action ne s'arrête pas à l'apprentissage, il y a nos chères petites sorcières des Tours qui rôdent, surveille Takamiya. Il y a donc quelques combats, toujours aussi magnifiquement dessiné !

Je dois avoué que j'ai du me replonger dans le premier tome et enchaîné avec le second, non pas que j'avais oublié l'histoire mais que je préférais ne pas faire cette coupure qui peut gâcher certains souvenirs. Je me suis, bien évidemment, régalé en compagnie de ces personnages, j'étais à fond dedans, tellement que personne n'a pu m'en faire sortir avant le mot "Fin du tome 2". 
Ce que j'apprécie le plus est l'originalité du roman. C'est vrai que les sorcières commencent doucement à faire leur retour, quoique dans les mangas, elles n'ont pas perdues leur importance, mais le fait de prendre un homme pour débuter son enseignement par une femme, notamment la plus populaire de l'école (Rappelons-le, c'est une princesse), c'était une très bonne idée !

Au niveau du graphisme, je suis toujours aussi bluffée, j'ai les yeux qui pétillent ! Pour le plaisir, voici un extrait, sans texte mais qui en dit beaucoup !



Pour résumé, ce second volet est également une réussite et laisse une suite très prometteuse, à suivre de très près !
Le coup de pinceau de Mizunagi est incroyablement addictif ainsi que son imagination. Lorsque cette saga s'arrêtera, je me lancerai sans hésiter sur la suivante, même si l'univers est totalement différent, l'auteur m'a séduit !
Merci beaucoup  François ainsi que toute l'équipe des Editions Kana pour cette découverte !




1 commentaire:

A ton tour de parler ☺