7 juin 2016

[Relecture] Night School, tome 1



V.O : Night School, book 1
Auteure : C.J. Daugherty
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Nombre de pages : 359 pages 

Date de parution : 2012
Format : Grand



"
Qui croire quand tout le monde vous ment ?
Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. 
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
 Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

"


Il y a maintenant un petit moment, j'avais craqué pour cette saga, mais dans sa version numérique. Maintenant que j'ai la quasi totalité de la saga en format papier, j'avais envie d'y replonger afin de tout déorer et c'est en compagnie d'Hanne-Laure du blog Mes mots sur 
vos lères et Célia de l'Echo des mots que nous avons fait une lecture commune dans le cadre du Club de Lecture que nous avons lancé !

Ma première lecture remontant, c'était une redécouerte de l'histoire et bien que quelques détails me revenaient au fur et à mesure, le plus gros restait à démasquer. C'est là qu'est une partie du talent de l'auteure, C.J.Daugherty
Tout comme le personnage principal, Allie, on découre l'école et ses élèes, mais on remarque très rapidement des détails nous mettant la puce à l'oreille : Cimmeria n'est pas comme les autres

L'histoire en elle-même est totalement addictive : Impossible de lâcher le lire, mais j'ai du me faire iolence, d'une part pour aller au même rythme que mes coéquipières, d'une autre pour bien savourer, ne sauter aucuns détails. Tous les personnages ont un rôle, une importance dans l'histoire et ce n'est qu'au fur et à mesure que l'on découvre laquelle. Il existe un point qui peut créer deux clans et cela concerne les deux gens hommes "tournant" autour de notre héroïne : Sylvain et Carter. 
Ce petit détail a fait place à une grande conversation lors de nos échanges avec Hanne-Laure. De mon côté, je suis entièrement Team Carter. Franc, attentionné et d'une curiosité qui à un sens, je ne dirais pas qu'il est l'homme parfait, mais l'image bad boy ne lui convient pas du tout... 
Si notre héroïne découvre un nouvel univers entre les murs de Cimmeria, en tant que lectrice j'ai été ravie de ce rythme de lecture en compagnie de nombreux rebondissements. Une scène pouvant s'annoncer "banale", sans place pour un yo-yo émotionnel s'aère en fait une grosse surprise ! Et des passages comme celui-ci, il y en a énormément. Accrochez-vous donc !

Dans sa globalité, ma relecture a été une redécouverte de l'histoire et des heures entières à savourer et baver devant le talent (totalement dingue) de C.J. Daugherty. Une chose est certaine, je suis plus qu'heureuse d'avoir craqué pour les 4 premiers tomes lors de ce vide-grenier ... La suite est entre mes mains ♥




5 commentaires:

  1. Toujours autant envie de commencer cette saga :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je vais me replonger dans le tome 1 avant de découvrir la suite!

    RépondreSupprimer
  3. J'avais beaucoup aimé ce premier tome : les suivants m'attendent sagement dans ma PAL... J'espère avoir bientôt l'occasion de les en sortir !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai ce tome 1 dans ma PAL et de lire ta chronique très positive me donne envie d'en savoir plus :)

    RépondreSupprimer
  5. Cette série est dans ma WL depuis des lustres, mais je continue à résister (bêtement ?) tant que je n'en ai pas fini une ou deux au moins qui sont en cours... EN tout cas, ta chronique me donne bien envie de me plonger sur son cas !

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺