14 avr. 2014

C'est pas grave

Auteure : Jo Hoestlandt
Editions : Milan
Collection : Macadam
Nombre de pages : 122 pages
Genre : Jeunesse - Adolescence
Date de sortie : 22 Janvier 2014
Prix : 10,50 euros



Chloé, 14 ans, conjugue sa vie d’ado au jour le jour.
Je, c’est elle, le jour où elle explose contre sa mère avec des mots qui font mal, à celle qui les entend, mais aussi à celle qui les prononce.
Tu, c’est Mathis, son petit copain qui ne veut plus d’elle. Première rupture.
Il, c’est son père, parti si tôt de la maison, qui n’a pas accompagné toute son enfance et qui essaie de se racheter bien maladroitement.
Elle, c’est la version parfaite de Chloé, celle qu’elle voudrait être, la créature de rêve des magazines, mystérieuse et hautaine.
On, c’est une histoire d’amitié entre Liza et Chloé. Une histoire si forte qu’elle en est devenue fraternelle, mais qui s’est brisée, à cause de Mathis justement.
Nous, c’est elle et sa grand-mère, un dialogue entre deux générations ; une grand-mère qui dit à Chloé ce que sa mère n’a jamais pu – ou su – lui dire.
Vous, c’est ce prof d’histoire passionné et passionnant, qui l’intéresse au monde et qui la valorise.
Ils, c’est toutes ces personnes qui parlent à la télé ou dans sa classe. Ceux qui pensent tout savoir et pouvoir répondre aux besoins de Chloé et de son entourage. Ceux qui sont loin mais se croient près.
Elles, ce sont les filles de l’autre côté de la rue. Celles qui se croient supérieures, celles qui sont riches, différentes de Chloé et de ses voisines. Mais c’est aussi celles qui sont un peu des deux.
Bref, dans la vie de Chloé tout va mal, mais ça va quand même.





Et oui, ce bouquin fait beaucoup parlé de lui en ce moment et les éditions Milan m'ont offert la possibilité de le dévorer à mon tour ! Je les remercie énormément pour cela.

La première chose que j'ai remarquée, mise à part la couverture très interpellatrice au vu des deux styles de chaussures qui s'affrontent, pouvant laisser sous-entendre une lutte féminine, c'est l'épaisseur du roman. En effet, étant habituée à de gros bouquins tournant autour des 400 pages, me voici avec un petit 122 pages. J'ai eu une crainte quant à l'histoire en elle-même et où l'auteure nous amènerait. Pour le savoir, il faut le lire !

Dans ce roman, nous suivons les gros coups de gueule de Chloé, une adolescente qui craque au fur et à mesure des nouvelles que lui annonce son entourage : sa mère lui disait qu'elle s'habille comme une p**e, son petit ami qui la quitte dans un supermarché, etc. Une jeune fille perturbée et dont les hormones ne vont pas prendre avec des pincettes.
Si vous êtes en plein de cette période, ce roman peut vous aider à vous sentir moins seul(e), ils vous montrent que beaucoup sont passées par là et que l'on a survécu, alors pourquoi pas vous ?
Si, comme moi, vous commencez à compter le nombre d'années qui vous séparent de ce temps, ce livre vous ferra forcément replonger dans vos souvenirs, vous dire que finalement, vous vous êtes pris la tête pour rien, ce n'était qu'une passade, ce n'était qu'un mec parmi tant d'autre, etc. Et forcément, vous vous retrouverez dans, au moins, l'une des situations de la petite Chloé.

Parlons de cette jeune femme. On pourrait la prendre pour une fille naïve, ingrate, hystérique et surtout tête à claques, mais le contexte est tellement bien encré dans notre tête que j'ai pris Chloé sous mon aile, j'ai eu, pas de la pitié, mais de la compassion pour cette jeune fille perdue. J'ai compris ses peurs, ses envies, j'ai pensé comme elle pendant un bon moment !

La lecture fut donc très agréable même si ce ne fut pas un coup de cœur, même si l'histoire nous fait replonger dans nos souvenirs, même si Chloé n'a rien de méchant, je suis désolée du terme, mais c'est "juste" une succession de coups de gueule d'une ado en détresse, je n'ai rien trouvé d'extraordinaire, qui sortirait du lot.





3 commentaires:

  1. Ca m'a l'air vraiment pas mal... et je trouve la couverture très sympa :) !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que ça plairait à mes ados en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, je n'ai pas été emballée par ce livre...

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺