10 avr. 2015

Chroniques des Enchanteurs, tome 4 - 19 Lunes


V.O. :  Beautiful Redemption
Auteures 
 Kami Garcia & Margaret Stohl
Nationalité : Américaine

Traduction : -
Editions : Hachette
Collection : Black Moon
Nombre de pages : 437 pages
Date de sortie : 2012
Type : Grand format

Prix :  18 €

"

Est-ce que la mort est la fin... ou seulement le commencement ? 

Ethan Wate a passé la majorité de sa vie à essayer de s'échapper de sa petite ville de Gatlin. Il n'a jamais pensé qu'il pourrait rencontrer la fille de ses rêves, Lena Duchannes, qui a dévoilé une facette secrète, puissante et maudite de Gatlin, cachée à la vue de tous. Et il n'aurait jamais imaginé qu'il aurait été forcé de laisser derrière lui tout le monde et tout ce qui comptait pour lui. Donc quand Ethan se réveille après les évènements glaçants de la 18ème Lune, il n'a qu'un but : trouver un moyen de retourner vers Lena et ceux qu'il aime. 
A Gatlin, Lena fait de son mieux pour permettre le retour d'Ethan, promettant de faire tout ce qu'il faut, même si ça signifie faire confiance à de vieux ennemis ou risquer les vies de la famille et des amis qu'Ethan a laissés pour protection. 

Séparés, Ethan et Lena doivent de nouveau travailler ensemble pour réécrire leur destin dans cette conclusion de la saga 16 Lunes.

"

Sans rien vous cacher, je sens que l'écriture de cette chronique va rapidement me prendre la tête, car je ne sais pas trop par où commencer, ni même comment développer mes dires. Mais bon, je me dois d'éclaircir mon opinion, pour vous, comme pour moi.

Les premiers tomes de cette saga m'ont tous parus long à lire, toujours une mise en place assez importante, un peu d'action et la fin du roman qui arrive aussi rapidement. Toujours donc un peu déçu de rester constamment sur ma faim, malheureusement, celui-ci est pire que les autres. 
Sans vouloir spoiler qui que ce soit, je peux juste dire que 18 Lunes nous réservait une fin assez inattendue, c'est donc avec hâte que j'ai voulu savoir ce qui arrivait à l'un des personnages principales : Ethan. Ce dernier se retrouve seul dans un Gatlin inconnu et tout le début de 19 Lunes se concentre là dessus, beaucoup d'explications, de blabla qui, certes, est utile pour la compréhension de certains évènements passés, mais cela prends beaucoup trop de chapitres, on voit alors les pages défilées, les dernières arrivées et je me suis dit "Mince, c'est quand que ça bouge ...". L'attente est longue, surtout pour un roman cloturant une si belle saga.

Bon, j'ai quand même été ravie de retrouver tout ce petit monde, connaître enfin ce qui leur arrive après tant de péripéties. Même si je trouve toujours que l'histoire d'amour entre Ethan & Lena est un peu tirée par les cheveux, surtout la partie "Je peux communiquer par la pensée avec seulement mon amour", elle donne du rêve, elle donne envie d'avoir une telle intimité, une telle fusion. Mes personnages favoris restant encore et toujours Link, le meilleur amir d'Ethan, ainsi que Macon, l'oncle de Léna, j'ai été attristée de les quitter une fois la fin annoncée. J'ai trouvé qu'ils étaient plus "vrai" que les autres, plus soucieux de la relation entre nos deux ados, bien qu'Ama soit une véritable seconde maman pour Ethan. Des personnages attachants, drôles et surtout qu'on ne croise pas à chaque coin de rue !

Pour conclure cette chronique, mais aussi cette saga, je peux dire que l'histoire en elle-même est bien construite, les quatre tomes bien espacés permettent de mieux détailler l'univers, les envies des auteures, prendre plaisir à visiter Gatlin, mais, à mon goût, Kami Garcia & Margaret Stohl se sont un peu perdue dans le détails, ou alors je suis trop gourmande d'action.
Pour ceux & celles qui attendent de voir le film pour se faire une idée, oublier tout de suite ça ! Lisez au moins le premier tome, surtout si le film ne vous à pas du tout convaincu. Un peu farfelue comme proposition, mais l'adaptation ne rends absolument pas hommage à cette oeuvre. 
Je prendrais sûrement le temps de relire la saga entièrement, un peu plus tard, afin de voir si mon opinion reste la même, on ne sait jamais !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ton tour de parler ☺