23 août 2015

Rays Day #2



Le 22 août 2015, nous célébrons, pour la deuxième année, le Rays Day Une date à mémoriser chaque année, car nous y célébrons la lecture, les auteurs et les lecteurs. Tous ceux et celles qui cette passion rassemble, qu'elle passe par les livres papiers et/ou les livres numériques, nous sommes tout égaux, alors, avec un peu de retard : joyeux Rays Day à toutes et tous.

Comme l'an dernier, j'ai principalement l'envie d'écrire, vous parler un peu de mon expérience avec le numérique, qui évolue de mois en mois, des auteurs et des maisons d'éditions qui m'ont fait assez confiance, etc. Bref, commençons par le début.

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours vu ma mère avec un bouquin, ou plutôt un pavé, assise dans le fauteuil, tellement absorbée qu'elle en oubliait le film qui passait. J'étais tellement impressionnée, que j'ai voulu faire comme ma maman (comme toutes les petites filles), et je lui ai demandé un livre. Depuis ce moment, la taille des livres à bien sûr évoluer, mais j'ai découvert un univers unique à travers chaque livre. J'ai découvert des rêveurs aux grandes idées, des visionnaires de l'imaginaire, de l'humour, des émotions ... Certains noms peuvent m'échaper, mais leurs livres resteront graver. 

Depuis la création du blog, j'écris de plus en plus de chroniques, car je dévore de plus en plus de livres. Et pourquoi ? Parce que des ME comme Bayard, Milady, Pocket, Le Livre de Poche et tant d'autres, des auteurs francophones comme Pierre Thiry, Florence Cabre, Vanessa & Diane Callico, Iman Eyiatyo, Jean-François Legrand, Maddie D., Benjamin Boyer, N.M. Zimmermann, Olivier Saraja, Alice Quinn, Sam Carda et Mickaël Koudero ont eu la gentillesse de me faire confiance en me laissant savourer leurs oeuvres en donnant juste mon avis après. Juste ça après des heures de travail, voire des années. Je prends  cela comme un honneur et c'est pourquoi je défends mes partenariats lorsque l'on me dit : "Mais ils pourraient te rémunérer." Honnêtement, ça me fait criser cette phrase... Bref. Tous les remerciements que j'ai pu leur faire, le plaisir que j'ai pu prendre en lisant toutes ces oeuvres n'est pas suffisant pour leur montrer à quel point je suis ravie et touchée d'être choisies parmi tant de blogueuses, ne trouvant pas mon travail si extraordinaire que cela ... N'essayez pas de me faire changer d'avis, j'ai un caractère à la c** et je suis bretonne, en prime. 

Parlons des livres en eux-mêmes ...

J'avoue que lorsque les liseuses sont devenu un outil mode, je me suis tout de suite braquer, en hurlant que le numérique ça pue (pour être polie ...), tout en tentant d'avoir une liseuse ... Allez me comprendre. Puis, vint le moment où j'ai gagner ma liseuse, le 14 février 2014. Je n'ai pas tout de suite accrocher à ce mode de lecture, passant déjà pas mal de temps derrière un ordinateur, encore maintenant, je préfère de loin le format papier. J'aime sentir le poids du livre dans mes mains, j'aime sentir l'odeur du papier neuf sortant de la librairie, j'aime aussi le toucher du papier ayant du vécu (une pensée pour toutes ces merveilles trouvées dans les vides greniers) ... Je suis folle tout simplement, folle des livres !! Mais le gros point positif de la liseuse est le nombre de livres qu'elle peut contenir et son format se glissant parfaitement bien dans le sac à main ... Je comprends donc les deux points de vue qui se font bataille encore de nos jours, bien que cela se soit attisé. 

Aujourd'hui encore, mon rêve est d'avoir la biblitohèque de la Bête dans le dessin animé connu La Belle & la Bête, comme beaucoup de mes camarades blogueuses et je crois qu'une maison ne suffira jamais pour tout ranger, j'ai pas misé sur le bon prince ... Zut. Chaque livre qui passe dans mes mains est une invitation à voyager, une petite case de bonheur qui se fige dans un coin de mon petit crâne de femme et comme je le disais, je peux oublier le nom de son écrivain, mais jamais de l'histoire du livre. Désolée si ça choque les auteurs, c'est pas voulu.

Pour résumer, merci d'avoir pris le temps de lire tout mon blabla. C'est toujours un plaisir de partager, d'échanger avec les lecteurs, les auteurs et tous ceux et celles qui bossent autour de ces petites merveilles ! J'espère que mon aventure ne s'arrêtera pas là, et j'espère pouvoir transmettre cette passion à mes enfants, leur montrer que l'on peut s'évader sans trop bouger... Longue vie aux livres !



Fin


1 commentaire:

A ton tour de parler ☺