31 déc. 2016

In My Mailbox #116


In my Mailbox est un rendez-vous hebdomadaire, qui a été mis en place par Kristi du blog "The Story Siren" et inspiré par Alea du blog "Pop Culture Junkie". C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le regroupement des liens se fait maintenant chez Lire ou Mourir !


-------------------------------------

- Ce que j'ai reçu -

Couverture Chroniques lunaires, tome 4 : Winter






Et vous ?

28 déc. 2016

Frozen, tome 1 - Fuir ou Mourir

Couverture Frozen, tome 1

V.O : Heart of Dread, book 1 - Frozen
Auteurs : Melissa De La Cruz & Michaël Johnston
Editions : Le Livre de Poche
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 416 pages
Date de parution : 16 Novemre 2016
Saga : Frozen
Nombre de tome : 3
Format : Petit






La couverture de Nat est grillée. Bientôt, tout le monde saura qu’elle fait partie des « marqués ». Le casino, où elle officie comme croupière, va découvrir qu’elle a volé des jetons… Sans aucun scrupule, elle fait accuser quelqu’un d’autre à sa place : un dénommé Wes qui a beau être joli garçon, n’en demeure pas moins arrogant. Nat, elle, a déjà détourné le regard : elle a assez d’argent pour quitter cet infâme New Vegas plongé dans l’ère glaciaire, et rejoindre le Bleu, là où l’air est pur et la mer azure. Là où des renégats comme elle peuvent vivre en paix. Il suffit juste de payer grassement un mercenaire. Mais le passeur, ô surprise, n’est autre que Wes… Après tout, se dit Wes, un voyage dangereux en compagnie d’une jolie fille ne se refuse pas.
"


Melissa De La Cruz est une auteure que j'apprécie beaucoup et chaque roman est une pépite, Frozen n'y échappant pas. Bien entendu, il ne faut absolument pas mettre de côté le second auteur, Michaël Johnston, dont la touche s'accrode à mer
veille !


L'ambiance de cette histoire est bien loin d'un monde heureux, tout au contraire, bien après de nombreuses guerres, maladies et autres drames, le monde est plongé dans un chaos et un froid qui s'éternise. 
Nous y suivons Natascha, alias Nat, croupière dans un grand casino de New Vegas (anciennement Las Vegas), cachant un lourd secret, c'est une Marquée. Malheureusement chaque Marqué est concidéré comme un pestiféré et un danger pour les autres, c'est pourquoi elle se cache, tentant de gérer ses dons au mieux. Sa couverture étant mise à rude épreuve, elle décide de tout faire pour trouver un passeur et fuir au loin. C'est ainsi qu'intervient Ryan Wesson, alias Wess, soldat et passeur, qui accepte de la prendre sous son aile, le temps du voyage.




L'ambiance post-apocalyptique nous est décrit dès le premier chapitre, à travers Nat, pour commencer, puis bien appuyer par Wess, les deux personnages devant travailler pour survivre et non vivre tout simplement. Une situation qui est aggravée par le météologie catastrophique, tournant autour de la neige, la glace, le froid extrême, d'où ce choix de titre, Frozen (qui signifie Gelée) et de couverture. 
Le contexte étant difficile, la véritable aventure commence lorsque Nat, Wess et tous les membres de son équipe décident de prendre leur courage à deux mains et sortir de New Vegas ! 
J'ai beaucoup apprécié cette course-poursuite, mais je l'ai trouvé un peu trop effacée, la petite romance entre les deux personnages principaux s'installant (et se devinant) rapidement, toutefois avec quelques obstacles. 



Le plus gros du sujet étant Nat et ses dons, ce n'est que tard dans le roman que nous en savons réellement plus sur tout ceci et avec la fin qui nous est proposé, j'attends beaucoup du second tome. L'histoire en général est une mise en bouche et est très prometteuse pour la suite, comptant déjà deux autres tomes sortis en grande format. 
Durant ma lecture, j'ai pu retrouver une petite touche de Melissa De la Cruz, ce qui m'a énormément plu, mais j'ai été sublimée par le travail à quatre mains et découvrir ainsi le potentiel et la complémentarité des deux auteurs. 



Ce fut donc un plaisir de plonger dans ce premier tome, bien qu'un peu en dehors de ce que j'attendais de l'hisoire, je reste curieuse de lire la suite dès sa sortie en format poche (pour ne pas chambouler ma bibliothèque), et dans le cadre du Challenge Cold Winter, c'était parfait, glacial, mais parfait !




Challenge Cold Winter 2016




27 déc. 2016

Swap de Noël

See original image

Bonjour, bonjour,

Cela n'a échappé à personne, ce week-end, nous fêtions Noël
Qui dit Noël, dit faire plaisir autour de soit, à ceux qu'on aime. Bien entendu, cela passe par la famille et les amis proches, mais je n'oublie pas mes copinautes avec qui je discute depuis des mois et des mois, pour ne pas dire des années. Avec Hanne-Laure, un petit rituel s'installe deux fois dans l'année, un swap pour nos anniversaire (à quelque jour près en Juin) et un pour Noël.

Je prends de plus en plus de plaisir à fouiner dans les boutiques, les librairies et autres magasins pour chercher des cadeaux qui lui ferront plaisir.
En recevant le colis, j'étais comme une gamine, surexcitée, impatiente et ce fut une torture d'attendre (je n'ai eu qu'une trentaine d'heures d'attente contre quelques jours pour elle ...) et l'ouvrir à été magique, digne d'un bon Noël !

Les mots manquant, je vous laisse découvrir tous mes cadeaux en images :

(Le beau coliiiiiiis !!)

(Papier cadeau qui fait bien penser à Noël, non ?)

( Rouge et blanc, comme le bonbon ! )



Donc, le colis contenait : 
- Une belle lettre, des chocolats, une décoration Merry Christmas, des produits de beauté (Mangue/Papaye), un carnet, une bougie, une lampe pour livres, une tasse et une boule de Noël qui ont de belles séquelles du voyage (pourtant bullées donc j'imagine bien le colis balloté ...), mais aussi Library Jumpers, la voleuse de secrets de Brenda Drake chez Lumen et La Maison de la Nuit, tome 6 - Tentée de P.C. Cast & Kristin Cast chez Pocket Jeunesse ♥


Je suis très heureuse de tout ceci, bien que j'avais une petite idée pour La Maison de le Nuit, Hanne-Laure étant ma coéquipière dans cette saga, tout le reste était une grosse surprise ! ♥ Cela me motive encore plus pour le prochain Swap !


26 déc. 2016

C'est Lundi, que lisez-vous ? #132


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Gaellane, en France.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

--------------------------------------------------------------------------------------------


- Lu la semaine passée -

  


~ Lectures du moment ~ 


Couverture Animale, tome 2 : La prophétie de la reine des neiges 



~ A Lire par la suite ~
   
Couverture La danse hésitante des flocons de neige

Et vous ?

23 déc. 2016

Beautiful, tome 2 - Walking DIsaster

Couverture Beautiful, tome 2 : Walking Disaster

V.O : Walking Disaster
Auteure : Jamie McGuire
Editions : J'ai Lu
Collection : Pour Elle
Nombre de pages : 473 pages
Date de parution : 15 Octobre 2014
Saga : Beautiful
Nombre de tome : 2 + 1 Hors Série
Format : Grand






Avant de quitter ce monde, la mère de Travis lui a donné deux conseils : « Joue, et ne cesse jamais de te battre pour ce que tu désires. »

Favori des combats clandestins de toute la région, Travis a mis à profit une partie de l’adage. Mais entre cette violence et les histoires d’un soir, il ne reste aucune place pour l’amour… pas plus que pour la déception.
Alors qu’il se croit invincible, la rencontre d’Abby va faire vaciller toutes ses certitudes…

Il est grand temps de faire vraiment la connaissance de Travis Maddox
"



Concernant la romance, j'a
voue prendre beaucoup de retard dans mes lectures, favorisant d'autres genres, mais cette saga m'avait perturbée par sa couverure, le fait que l'un des personnages combatte et par ses retours de lecteurs. C'est donc que depuis début d'année (le mois de Mars) que j'ai rejoins les fans des frères Maddox et je ne regrette pas du tout ♥


Je me disais qu'avec ce nouveau tome, nous allions continuer l'histoire, je me trompais, comme beaucoup d'après ce que j'ai pu lire, car il s'agit, en réalité, de la même histoire que son prédécesseur, mais du point de vue de Travis Maddox. Dans ce genre de situation, on peut y voir des points positifs, comme négatifs.


Travis Maddox est ce jeune homme, bien entouré et pourtant si seul, qui, au détour d'un énième combat clandestin, rencontrera Abby Abernathy.
Si dans le premier tome, il était facile de se mettre à la place de la jeune femme, étant moi-même une femme, Travis me paraissait tellement seul, mystérieux, presque intouchable, mais avec une souffrance en lui. Ici, Jamie Mcguire, l'auteure, nous dévoile tout de ce jeune homme et ce n'est que du bonheur !
Son passé prenant une part importante dans son présent et pour son avenir, nous rencontrons dans les détails de ces secrets, de ses pensées et on le comprend de plus en plus au fil des pages. Un nouvel angle du personnage qui ne fait que confirmer son charme et le succès auprès des demoiselles.


Bien entendu, mise à part quelques scènes nouvelles, l'histoire reprends le court qu'on lui connaît déjà, donc aucune surprise durant la lecture, cela permet une stabilité de l'histoire et des repères très simples, mais cela manque un peu de piquant et c'est ce qui fait ma petite part de déception.
Beautiful peut donc se lire et s'apprécier des deux points de vue, laissant au lecteur le choix d'apprécier les personnages.


J'ai trouvé que ce type d'histoire était un moyen pour son auteure de bien accentué sur les messages qu'elle souhaite faire passer, développer son histoire au mieux pour que l'on puisse en apprécier les moindre détails. Retrouvant donc sa plume légère, elle arrive à mettre pas mal de rebondissements dans une simple histoire d'amour entre jeune.
Encore une fois, j'ai été sublimée par le charme de ce frère Maddox et je compte lire la nouvelle saga sur Trenton, d'ailleurs, le premier tome est dans ma pile à lire depuis un moment (Shame on me.) alors, pourquoi pas pour l'an prochain !


22 déc. 2016

L'Ordre Terne, tome 2 - La Colère du Magicien

Couverture L'ordre terne, tome 2 : La colère du magicien

V.O : -
Auteure : I.M. Nancy
Editions : Auto-Edition
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 402 pages
Date de parution : 12 Octobre 2016
Saga : L'Ordre Terne
Nombre de tome : 2
Format : Poche






Qui donc tire les ficelles de la catastrophe qui guette les Cinq Royaumes ? Les trois Lunes dans leur folle quête de vengeance ? Berendor Cairn, ce sorcier déchu et vieillissant qui n’a de cesse de vouloir racheter ses fautes ? Ou bien cette mystérieuse gemme noire qui promène de main en main son pouvoir malfaisant ? Dans ce deuxième volet de la saga de l’Ordre Terne les acteurs de la catastrophe qui se profile se confrontent à leurs destins, aussi sombres soient-ils. Tandis que les intrigues politiques voient s’affronter les puissants et les ambitieux dans des querelles de pouvoir et d’argent rien ne semble pouvoir arrêter la Prophétie. Et pourtant, elle ne prédit rien d’autre que le retour d’une guerre dévastatrice qui ne laissera aucune chance aux hommes
"



Même si la lecture entre les deux tomes n'a pas été tant espacée que cela, je n'ai pas mis longtemps à me remettre dans le bain et dans l'uni
vers de l'Ordre Terne qui est une superbe fantasy !


Chaque paysage que l'on croise, chaque personnage, chaque relation, le moindre petit grain de sable a été pensé et décrit par l'auteure avec une telle justesse qu'il est presque impossible de ne pas voir tout ceci apparaître et naître devant vos yeux. 
Dans le tome précédent, nous avions, bien entendu, une première visite et nous rentrions dans le vif du sujet en compagnie de nombreux personnages, mais ici, c'est comme replonger dans la piscine, on se souvient de l'effet et de la plainitude, mais c'est toujours mieux d'y aller par soit-même !


Malheureusement pour nos personnages, la situation ne s'est pas arrangée, bien au contraire, face à la menace d'une guerre sans précédent, chacun révèle sa véritable facette. C'est donc le meilleur moment pour en apprendre plus sur chacun, réservant bien des surprises - bonnes ou mauvaises
Encore une fois, j'ai fortement apprécié la justesse des personnages, leur façon de penser par rapport à leur vécu, les rendant, pour certains touchant, d'autres répugnants, il y en a pour tous les goûts !
Le rythme de lecture se base sur le rythme de l'histoire, comme à chaque fois, mais ici, pas le temps de respirer. Bien que la guerre ne soit pas encore éclater, la menace est pesante, il n'y a pas le temps pour de beaux compliements, tout au contraire. 
J'ai été facilement emportée par tout ceci, les yeux bien écarquillés, l'envie de savoir ne me lâchant pas... 


Dans ce roman, le niveau monte d'un cran quant à la qualité du travail d'I.M. Nancy, où l'on ressent le plaisir de l'auteure qui est contagieux. Restant bien dans un domaine qui lui parle, elle transcrit ses idées aux lecteurs qui prennent plaisir à découvrir son propre univers, tout en respectant les bases de la bonne Fantasy. 
C'est donc un régal, encore une fois, qu'elle nous offre et je ne peux que confirmer mon adoration pour cette saga, que j'espère encore décourir durant quelques tomes ♥ - Gourmandise, quand tu nous tiens. Je vous invite à découvrir ou faire découvrir aux amateurs et/ou fans confirmés de Fantasy, leur montrer la French Touch -Touche française- tout aussi talentueuse que ses confrères Outre-Atlantique. 



















#JeudiAutoEdition - Qui sont ces auteurs ? #10



Bonjour tout le monde,

Les habitués du blog l'auront remarqué, depuis plusieurs mois, je suis devenue une grande adepte de l'auto-édition (et j'adore !). J'ai donc remarqué que beaucoup de jeunes auteur(e)s cherchaient à se faire connaître et pour les aider, en humble lectrice que je suis, chaque semaine, je mettrais en avant un auteur en lui posant quelques questions ! 





Cette semaine, c'est au tour de Florian Gautier





 Pour commencer, pouvez-vous nous faire une petite présentation rapide pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas encore ? (D'où vous venez, les études faites, etc.)

Je me nomme Florian Gautier. Papa d’une petite fille, je suis né en Région Parisienne. J’y ai passé mon enfance. L’école fut pour moi une source de déception arrivé au lycée et j’ai décroché des études après avoir raté mon bac STI électrotechnique. J’y étais arrivé un peu par hasard.
J’ai ensuite enchaîné des mois de chômages, puis quelques petits boulots qui ne parvenaient pas à me faire autre chose que du mal (déprime.) Pendant mes heures perdues, j’écrivais… Et depuis, je continue vu que je m’y épanouis pleinement !




Quel est votre univers livresque ?

Le SFFF ! J’écris avant tout du Fantastique, mais me penche très sérieusement sur la science-fiction ! J’aime voyager dans des univers fantastiques, qui échappent un peu voir beaucoup aux règles du nôtre et surtout à ce qui fait le quotidien de tous. Je n’exclue bien évidemment pas de me pencher sur d’autres styles plus tard, mais pour le moment, c’est bien cela qui me fait vibrer et m’anime à travers mes écrits.




Qui vous a donné l'envie d'écrire à votre tour ? Quel est votre objectif lorsque vous écrivez ? (Donner du plaisir, vous évader, faire partager, etc.)

J’écris pour partager les histoires qui grouillent dans ma tête, mais également pour m’évader. Alors, pourquoi ne pas emmener les autres avec moi dans mes évasions ? Je n’ai pas réellement d’idée sur une personne m’ayant donné envie d’écrire. J’ai surtout commencé par me lancer dans des Fan-Fictions sur des univers de Jeux-Vidéos que je parcourais et ça m’a motivé à aller plus loin, à créer mes propres univers. Mais c’est ma mère qui m’a donné goût à la lecture, même si je ne lis pas beaucoup (⅘ romans par an environ) et par extension, à l’écriture d’une certaine manière.




Comment s'est déroulé l'écriture du roman (ou des romans) ?

Chaotique, on peut le dire ! Cela s’est fait sur plusieurs années, les idées venant et changeant la façon dont l’histoire devait se dérouler. En finalité, je l’ai réécris pas moins de deux fois, de A à Z et ce, sans parler des corrections complètes à chaque fois. Ce fut long, mais gratifiant. Maintenant, j’ai l’histoire principale des suites en tête ce qui ne peut que m’aider pour la suite. Et je suis certain qu’il n’y aura pas de souci de cohérences comme ça. Enfin, presque...




Vous imposez-vous un rythme d'écriture ou écrivez-vous quand l'inspiration est là ?

Les deux mon capitaine ! (Rires.) J’essaye de m’imposer un rythme d’écriture, mais parfois, je ne le suis pas, par manque de motivation et d’inspiration. Et dans ces cas-là, je me laisse aller au gré de l’inspiration quand elle vient. Cela étant, je reviens régulièrement à des rythmes réguliers, pour tâcher de ne pas être dépendant à une inspiration parfois très capricieuse, bien que rendant l’écriture tellement plus simple ! Et c’est en pratiquant régulièrement que les choses avancent.




Pourquoi avoir choisi l'auto-édition ?

C’était une option envisagée dès le début, qui me plaisait beaucoup malgré les défauts. (Mais l’édition traditionnelle en a aussi !) J’ai tout de même tenté ma chance, mais n’est pas trouvé qui que ce soit pour vouloir de mon roman. J’étais persuadé que l’histoire qui y était racontée valait le coup. (Comme tant d’autres.) Ayant déjà eu une première expérience en auto-édition pour une nouvelle, j’ai décidé que je me servirai de ce biais là pour faire connaître mes écrits, même si pour l’heure, je ne peux pas me permettre de le faire autrement qu’en numérique, n’ayant pas de revenus.
J’y ai trouvé bien plus qu’un simple système d’édition alternative, mais une véritable communauté, passionnée, active et joviale. Et je ne regrette pas de m’y être plongé.




Comment avez-vous vécu l’enthousiasme des premiers lecteurs ? Le retour des critiques, positives comme négatives.

Une question difficile… Notamment car je n’ai eu que peu de retour à vrai dire. Ceux que j’ai eu étaient plutôt positifs ce qui m’a évidemment fait très plaisir. Pour autant, il y avait des remarques qu’il fallait prendre en compte et je m’efforce de garder celles-ci dans un coin de ma tête pour faire mieux la prochaine fois ! Au final, j’ai été un peu déçu du manque de retour, mais ceux que j’ai eu mon conforté dans mes choix et l’avenir que je veux me créer en tant qu’auteur.




Comment s'est passé le choix de la couverture du roman ? Y avez-vous participé ? Si non, qu'auriez-vous changé ?

J’ai participé à sa création, j’en suis même à l’origine (de l’iidée). Cela étant, elle ne rendait pas du tout pareil dans ma tête. Ce choix a été fait un peu parce que je n’avais pas d’autres solutions à cet instant là. Depuis mes idées ont changés et je pense que la couverture mériterait elle aussi un changement.




Si vous pouviez donner vie à l'un de vos personnages, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Oh, quelle question épineuse… Un seul personnage… Si je devais choisir uniquement au sein de mon roman, je pense que je donnerai vie à Darnielin. Ce satyre assez mystérieux est un personnage que j’affectionne beaucoup et dont j’ai adoré écrire les passages. Il est à l’opposé du méchant du récit, ayant fait un chemin totalement inverse, prouvant par là même qu’une autre voie était possible. Il est complexe.
Si je devais choisir parmi tous mes écrits, là, je pense qu’il s’agirait plutôt de Tania, l’héroïne de Limite. Un personnage avec de bonnes intentions mais qui se retrouve confrontée à une perte tragique qui va changer profondément sa vision des choses. Une chute sombre et profonde et j’adore les personnages au destin tragique. (Je dois être un peu sadique, car plus j’aime mes personnages et plus je leur inflige de supplices…)




Sur quel projet êtes-vous en ce moment ?

Houlà, sur plusieurs ! Un roman en préparation, qui n’est pas la suite du Guerrier Millénaire. ça, ça viendra plus tard ! Mais plus que cela, il est carrément le premier d’une trilogie ! Et il s’agit de SF. Mais également une Bande Dessinée avec une amie dont j’écris le scénario. Ainsi qu’une nouvelle pour un petit défi sur Twitter. En bref, je n’ai pas de quoi m’ennuyer.
Et tout ça, c’est sans compter sur toutes les idées qui germent dans mon esprit et me donnent des pistes pour pas moins de quatre romans qui sont tous déconnectés des séries en cours !




Auriez-vous des conseils d'écriture pour nos jeunes débutants ?

Je pense qu’il faut écrire parce qu’on veut raconter des choses en premier lieu et non pour des désirs de richesses. ça peut sembler bête de dire ça, mais au vu des succès de certains, l’idée de devenir riche peut effleurer quelques esprits…
Ensuite, je pense qu’il faut éviter de se braquer face aux premiers retours de bêta-lecture. Ne pas oublier que l’on peut toujours améliorer les choses et que des retours/critiques sont toujours là pour aider, tant qu’il ne s’agit pas simplement de démolir l’auteur ou le récit. De prendre sur soi pour faire mieux.
Et de ne pas oublier que la perfection n’existe pas, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas essayer de s’en rapprocher.




Un petit mot pour la fin ?

Je tiens à remercier les personnes qui m’ont toujours soutenu. Ma mère notamment. Vous remercier vous, qui me lisez. Remercier Audrey pour cette interview… Et souhaiter à tout le monde de prendre du plaisir dans les mondes de l’imaginaire. Et de rêver, rêver et rêver.




------- Quelques informations -----




21 déc. 2016

La Maison de la Nuit, tome 5 - Traquée

Couverture La Maison de la nuit, tome 05 : Traquée


V.O : House of Night novel, book 5 - Hunted
Auteure : P.C. Cast & Kristin Cast
Editions : Pocket
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 394 pages
Date de parution : 04 Septembre 2014
Saga : La Maison de la Nuit
Nombre de tome : 12
Format : Poche






Zoey n'est plus seule. Les plans de Neferet pour la séparer de ses amis ont échoué.Tous se cachent désormais dans les souterrains avec les novices rouges. Mais un dangereux allié s'est rangé aux côtés de la grande prêtresse : Kalona, l'ange déchu, beau comme un dieu, aussi rusé que le diable. La Maison de la Nuit tout entière est envoûtée par son redoutable charisme,et personne ne semble se douter de la menace qu'il représente.

Plus que jamais Zoey doit apprendre à déceler le mal ? ou le bien ? qui se cache au plus profond de chacun...

Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.

"


Etant toujours partante pour une lecture commune avec ma copinaute Hanne-Laure, je l'étais encore plus en sachant que l'on allait sortir de nos pile à lire, le 5ème tome de la Maison de la Nuit ♥



Maintenant que Kalona et sa reine Tsi Gli sont libérés, les oiseaux moqueurs terrorisent tout le monde autour d'eux, imposant leurs lois, c'est pourquoi, Zoey et ses amis sont obligés de se cacher dans les souterrains pour mettre en place un plan de bataille.
Rien ne se passant jamais comme on le prévoit, Zoey et ses amis auront bien du mal à trouver des solutions à leurs problèmes, et cela n'est qu'un début ...


Depuis le premier tome, la saga a réussi à me séduire pour son originalité. Une école de vampire en devenir, idôlatrant une déesse, Nyx, et apprenant à maîtriser leurs dons, c'était mignon. Ce 5ème tome est dans la lignée, malgré quelques points négatifs. 
Le tome précédent nous amenait de nouveaux personnages dans l'histoire et j'ai été ravie de les voir plus présents dans celui-ci. 
Les novices rouges, dont Lucie a la "garde", aident au mieux leurs camarades et cela donne des situations assez comiques, des chamailleries pour savoir qui est le plus fort. On les sent présent dans l'histoire, mais pas encore à leur place, leur rôle n'est pas entièrement définie et vue la tournure de ce tome, on se demande ce qu'il y a réellement derrière la tête de Lucie ...
Kalona et Neferet forme un couple assez particulier, surtout face à la personnalité de Kalona. Il reste néanmoins intéressant et j'ai beaucoup apprécié son histoire, racontée par la légende, j'attends d'en découvrir de plus en plus !



Bon, je ne le cache pas plus longtemps, je me range du côté de celles et ceux fortement agacés par Zoey et ses amours. Je veux bien admettre qu'elle peut être une jolie femme, charmante et j'en passe, mais de là à avoir tout à harem de mecs à ces pieds ... Il ne faudrait pas abuser. Je ne comprends pas, tout d'abord, l'utilité d'avoir autant de prétendants, cela la faisant passer pour une indécise. Ensuite, si elle doit s'amouracher d'un homme à chaque fois qu'elle en croise un, ranger vos mecs, les filles ! Il n'y a pas d'apport intéressant à l'histoire en utilisant ce détail, enfin, détail, non, car cela prend une grande partie de roman, des textes et au détriment de l'action en cours. D'ailleurs, les personnages masculins passent eux-mêmes pour des faibles ou des objets. Entre Darius, fils d'Erebus, soldat donc beau gosse en armure, Erik, la chaussette que l'on aime, que l'on vire quand on le souhaite et Heath, le boomerang totalement pot de colle et qui n'a rien à faire dans l'histoire ... Là dessus, je suis perdue ! Est-ce que cela donne une image de femme forte ? Absolument pas à mes yeux.



En somme, les histoires d'amour de Zoey prennent une place beaucoup trop importante, donnant un sentiment de platitude, alors qu'en réalité, l'histoire pourrait envoyé du lourd et commencé à craquer dans tous les sens. Quelques autres longueurs se dissimulent dans ce tome, mais cela est rapidement oublié quand l'action apparaît et laisse place au vif du sujet, bien que tout ceci sonne le début d'une longue quête de paix devant passer par une Guerre ...
Je pense quand même continuer la saga, étant rendue à la moitié, mais si Zoey poursuit son casting pour trouver le vampire charmant, je me détacherais d'elle, bien qu'elle soit la clé de tout ça.